10 souvenirs pour les 10 ans de Lost

10 souvenirs pour les 10 ans de Lost

Il y a dix ans débutait le tournage d’une série qui allait marquer le paysage audiovisuel mondial (pour le meilleur et parfois pour le pire) : Lost. Le cast s’est retrouvé récemment au Paley Center de Beverly Hill. Les acteurs ont très certainement dû jouer au jeu du “tu te souviens quand… ?” Du coup, nous aussi. Bonne lecture et faites gaffe aux ours blancs.

Une liste compilée par ordre chronologique des épisodes cités. Et elle est bourrée de gros SPOILERS. Même les photos.

1 – Locke marche

Episode 1×04 – « Walkabout »

Par Dominique Montay

Lost TOP10 - 1 Jusqu’ici, John Locke était juste un grand chauve un peu creepy sur les bords. Avec une tête de ravi de la crèche un peu en décalage avec le drame. On s’attendait un peu à tout le concernant. Qu’il ait un sombre secret de tueur, par exemple (ou de violeur de chats). Et au final, ce secret s’est avéré être un des moments les plus émouvants de la série.

Durant tout l’épisode, on le voit dans son ancienne vie, celle d’un employé de bureau banal décidé à partir faire un trek intense alors que tout le monde lui assure qu’il ne devrait pas. Dans les derniers instants, on comprend la gêne des autres : John Locke est paraplégique. Une condition qui vole en éclat une fois qu’il se crashe sur l’île. L’histoire de John Locke y prend tout son sens (1), celle d’un homme qui n’avait plus rien et qui, d’un coup, a tout retrouvé.

1: il ne l’expliquera jamais à ses compagnons d’infortune, et pourtant ça aurait pu l’aider à être compris dans les moments difficiles où il passait pour un illuminé.

 

2 – Make Your Own Kind Of Music

Episode 2×01 – « Man of Science, Man of Faith »

par Marine Pérot

Lost TOP10 - 2Bien sûr qu’on se souvient des débuts de Desmond dans Lost, cette scène est tellement bien fichue ! On est dans le bunker, la station appelée Le Cygne, et on voit un homme vaquer à ses occupations matinales sous l’air de Mama Cass Elliot. On ne voit pas son visage, seulement sa chevelure. Il fait de l’exercice, concocte son petit déjeuner, s’injecte une solution mystérieuse dans le bras quand soudain BOOM ! Une explosion retentit et nous, spectateur, on connecte A et B.

Cet inconnu est ce qu’il y a au bout de la mystérieuse trappe que Locke a désespérément tenté d’ouvrir, et ils (Jack, Locke et les autres) sont sur le point de se rencontrer. Une grande scène, un souvenir mémorable tant il a servi à introduire l’un des meilleurs personnages de la série.

 

3 – Michael tue Ana Lucia et Libby

Episode 2×20 – « Two for the road »

Par Marine Pérot

Lost TOP10 - 3Des moments WTF , dans Lost, on en a eu à la pelle. Mais alors la mort de Ana Lucia et Libby, c’en était un beau !

Si soudain, si violent, je me souviens encore de cet état de choc au moment de l’acte, ce genre de moment où l’on pousse un cri devant sa télévision en se demandant si ce que l’on vient de voir est bien arrivé.

Ana Lucia n’était pas un personnage que j’appréciais beaucoup, pourtant la brutalité de sa mort m’a choqué. Je ne l’aimais pas mais je ne lui souhaitais pas une telle fin pour autant. Quant à Libby, un personnage si gentil, sa mort m’a instantanément rendu furieux contre Michael.

 

4 – Le pied d’Homer

Episode 2×23 – « Live Together, Die Alone part 1 »

Par Dominique Montay

Lost TOP10 - 4Et soudain, alors que Sun, Sayid et Jin se baladent en radeau pour prendre le soleil (pas vraiment, non, ils voulaient attaquer les « autres »), ils voient un bout de statue. Un pied avec 4 orteils. Et bordel, c’était bluffant. Lost, cette série qui te laissait souvent la mâchoire pendante et les yeux grands ouverts (ou en train de soupirer en roulant des yeux).

Quand ils la voient, le silence se fait… et continuera à se faire durant toute la série parce qu’ils n’en parleront à personne. Lost était une série où les personnages ne s’adressaient quasiment jamais la parole pour des choses substantielles. Des preuves de l’étrangeté de l’île qui aurait mis fin aux débats sciences/ésotérisme qui ont peuplé les conflits internes de la série, il y en a eu pourtant une floppée.

 

5 – Trips spatio-temporels

Episode 3X08 – « Flashes Before Your Eyes »

par Mathieu Poitier

Lost TOP10 - 5J’aurai presque envie de dire que j’ai choisi cet épisode parce que… Drew Goddard ! Il en est le scénariste avec Damon Lindelof (no comment) et comme d’habitude, il rend une copie impeccable. Après Buffy et Alias et avant Cloverfield et Cabin in the Wood, il a écrit parmi les meilleurs épisodes de Lost. Ici, il remet au centre de Lost l’un des thèmes essentiels du show, le concept de destinée, et prophétise par la même occasion l’inéluctable mort de Charlie. En fait, cet épisode consacré à Desmond, on le déteste ou on l’adore mais il ne laisse pas indifférent ! Assez déstructuré avec ses voyages temporels, « Flashes Before Your Eyes » se conçoit un peu comme un puzzle dont on n’a pas toutes les pièces et le personnage de Desmond devient définitivement l’un des protagonistes les plus attachants et intéressants de la série.

L’utilisation des flashbacks y est pleinement justifiée car ils sont complètement intégrés au récit. En mettant les deux pieds dans le fantastique pur et dur, Lost arrive toujours à fasciner alors même qu’on vient de se taper 7 épisodes navrants sur le trio amoureux (Jack, Kate et Sawyer) derrières les barreaux ! Bravo Drew !

 

6 – Ceux qui n’existaient pas

Episode 3×14 – « Exposé »

Par Dominique Montay

Lost TOP10 - 6Quelle idée idiote. Nikki et Paolo résument à merveille la faculté des auteurs de Lost à faire n’importe quoi. Décidés à re-booster les relations entre les personnages, ils décident de donner de l’importance à ces survivants qui agissaient en arrière plan. Sans faire monter en grade des figurants. Non, en recrutant deux nouveaux comédiens, très jolis à regarder. Nikki et Paolo, c’est une version mal foutue de Kate et Sawyer, et qui plus est, en couple (la double-peine).

S’ensuit une réécriture complète de la série en intégrant les deux personnages à des moments qu’on a déjà vus (et où on apprend que si Paolo n’est jamais apparu avant, c’est parce qu’il fait souvent caca). Mais voilà, jusqu’au bout, Nikki et Paolo illustrent le bon et le mauvais dans Lost. Car leur départ, pris seul, est mémorable. À la suite d’une histoire très film noir, on leur offre une sortie digne d’un épisode d’Alfred Hitchcock Présente ou de Twilight Zone, enterrés vivants par les gentils survivants.

De fait, alors qu’on aurait dû oublier ces deux excroissances malheureuses, leur disparition reste en mémoire. En conséquence, elle remet aussi en lumière à quel point leur insertion dans le récit était inutile et mal réalisée. Du Lost à 100 %.

 

7 – Pas le bateau de Penny

Episode 3×23 – « Through the looking glass (Part 2) »

par Marine Pérot

Lost TOP10 - 7Des moments émouvants dans Lost, il y en a eu des tas, et nombre de mes souvenirs de la série sont liés à la mort déchirante de certains personnages. Et s’il y en a bien une que je n’ai pas oubliée, c’est celle de Charlie.

Cette scène de sacrifice – Charlie se laisse noyer pour sauver Desmond – est parmi les scènes qui m’ont le plus marquée dans Lost parce que finalement on ne s’attendait pas à ça. Tout au long du final de la saison 3, on nous laisse entendre que Charlie va mourir (on le lui a prédit de toute façon), mais alors qu’il a survécu à ce qui était censé le tuer (nager jusqu’à la station sous-marine), tout tourne au drame en quelques secondes.

Jusqu’au bout, Charlie n’a pensé qu’à sauver ses amis, et sa mort a marqué plus d’un fan de Lost. Mon petit cœur se souvient encore de s’être pincé quand on voit Charlie aspirer l’eau qui va l’emporter.

 

8 – “We have to go back!!!”

Episode 3X23 – « Through The Looking Glass (Part 2) »

par Mathieu Poitier

Lost TOP10 - 8Un début de saison calamiteux mais quel final, mes amis !!! Entre Doc Sheppard et ses fidèles qui tentent d’atteindre la tour radio, la mort tragique de notre hobbit préféré, Charlie (Dominic Monaghan), et ce final renversant où Jack hurle “We have to go back!!!” à Kate, la fin de la saison 3 relance complètement l’intérêt pour la série. Le simple fait de transformer les flashbacks, parfois intéressants mais inutiles et barbants la plupart du temps, en flashforwards, a complètement changé notre manière d’appréhender l’histoire. Une pirouette scénaristique laissant la porte ouverte à bien des spéculations…

Savoir que certains d’entre eux avaient pu quitter l’île (et surtout la manière si dramatique de nous l’annoncer) fut une bonne claque dans la gueule. Un cliffhanger salutaire au moment même où la série commençait à s’effondrer totalement (sérieux, Souvenez-vous du début de la saison 3…).

Le bonus : Ben qui s’en prend une de la part de Jack ! Ça soulage !

 

9 – Hurley écrit Star Wars

Episode 5×13 – « Some Like It Hoth »

par Marine Pérot

Lost TOP10 - 9Hurley fait partie de ses personnages de Lost qui a non seulement été attachant de bout en bout, mais aussi particulièrement drôle. Et s’il y a un moment où il nous a tous bien fait rire, c’est quand il a décidé d’écrire L’Empire contre attaque pour envoyer le scénario à George Lucas.

On est à la saison 5 et un petit nombre des naufragés est coincé en 1977, à l’époque où Star Wars vient tout juste de sortir. De fait, Hurley ne perd pas le nord et explique à Miles qu’il est en train d’écrire la suite du premier volet de la fameuse trilogie, avec quelques petites améliorations, histoire de donner de quoi travailler à Lucas.

Le hasard fait bien les choses, non ? C’est tout de même drôle que l’idée de réécrire Star Wars ait été évoquée… dans une série produite par J.J. Abrams ! (qui est à la tête de l’Episode 7 au cas où vous vivriez sur la Lune)

 

10 – Un homme et son chien

Episode 6×18 – « The End part 2 »

Par Dominique Montay

Lost TOP10 - 10Jack aura été un personnage merveilleux à deux reprises. Dans le pilote et dans le final. Entre temps, il aura été agaçant, arrogant, gratuitement agressif, dirigiste et égo-maniaque. Les derniers instants de la vie de Jack sont d’une puissance émotionnelle incroyable. Après son sacrifice, il se retrouve à terre, observant l’avion qui emmène ses amis loin de l’île.

Rejoint par le chien de Walt, il finit sa vie dans un sourire, réconforté par son compagnon d’infortune. C’est beau, c’est émouvant, et si on fait abstraction du bordel fini qu’est le final de cette série, ça fonctionne. Lost n’a jamais été une série planifiée, elle ne s’est jamais empêchée de faire une scène cool (et elles sont légion) même si, mises bout-à-bout, elles n’avaient aucun sens. Au final, de Lost, il reste surtout des images imprimées dans la rétine, des moments incroyables, des retournements de situation improbables, des effets mémorables. Tant pis si l’ensemble ne tenait pas debout, si elle semble impossible à revoir dans son intégralité après coup. Elle reste gravée dans nos esprits. C’est déjà ça.

Et vous, quels sont vos souvenirs de Lost ?

PS : On a déjà très souvent parlé de “The Constant” dans ces pages. C’est pourquoi nous n’avons pas mentionné de moments issus de cet épisode majeur. Mais on n’en pense pas moins.

Partager