MOVIE MINI REVIEW : critique de Bone Tomahawk

MOVIE MINI REVIEW : critique de Bone Tomahawk

Note de l'auteur

BONE-TOMAHAWK

 

 

 

Cow-boys vs cannibales !!! Après le dérangeant Vorace, voici un nouveau western s’attaquant au douloureux problème de la malnutrition, mais ici du point de vue des tribus autochtones amérindiennes sauvages dans les canyons désertiques du Far West américain du XIXème siècle.
Un bled paumé blindé de cow-boys à moustaches rapides de la gâchette. Une nuit, trois habitants disparaissent mystérieusement. Le shérif (le génial Kurt Russell en mode fatigué, qui préserve sa moustache lustrée et son talent et sa motivation pour les fantastiques 8 Salopards à Tarantino) forme une escouade (composée des tocards Patrick Wilson, Matthew Fox et du méconnaissable Richard Jenkins) pour se lancer à la poursuite des disparus. Et l’odyssée (coucou La Prisonnière du désert) va aller de surprise en surprise pour finir dans un remake taré du 13e Guerrier mâtiné de La colline a des yeux… C’est qu’ils vont devoir affronter des troglodytes anthropophages avec flutes de pan en os humains encastrées dans la gorge (WTF ???).
C’est bien beau de s’amuser à fusionner les genres, genre le western et l’horreur, encore faudrait-il avoir un minimum de talent et de rigueur pour réussir. C’est qu’avec Bone Tomahawk, la suspension d’incrédulité elle se fait gang banguée par un troupeau de tyrannosaures en rut de la planète Mars… Bref, c’est n’importe quoi, tout le temps. S. Craig Zahler, réalisateur et scénariste, nous balance une errance désertique interminable, blindée d’invraisemblances plus dégueulasses les unes que les autres (coucou la tribu légendaire de 15 clochards arriérés en pagne au corps poudré qui vivent dans une grotte avec chauffage central volcanique et encore bravo l’estropié qui vient de se faire redresser le tibia à grands coups de marteau, prenant d’assaut une grotte inaccessible perchée à flanc de colline). Ce truc masque sa vacuité intergalactique derrière ses plans gores cradingues et sa pseudo audace viscérale. Filmé sans le moindre talent (c’est quoi cette mise en scène télévisuelle ?), Bone Tomahawk pâtit en plus d’un scénario proprement idiot. Et c’est ce truc qui a gagné le Grand Prix à Gérardmer ? Misère…

En VOD/DVD/Blu-ray depuis le 11 mai
2015. USA. Réalisé par S. Craig Zahler. Avec Kurt Russell, Patrick Wilson, Matthew Fox…
Éditeur : M6 Vidéo

 


BONE TOMAHAWK – Trailer VOST / Bande-annonce par NoPopCorn

 

Partager