1994, une année de séries cultes : Les incroyables pouvoirs d’Alex

1994, une année de séries cultes : Les incroyables pouvoirs d’Alex

Vous vous souvenez de l’époque où pour voir une adolescente à la tête d’une série, il ne fallait pas nécessairement qu’elle soit chanteuse/ actrice/ mannequin/ dans une école de sorciers/ une célébrité du web (rayer la mention inutile) ? Cette époque, c’était les années 1990, une époque où les séries s’intéressaient encore aux adolescents ordinaires.

alex mack

Dans Les Incroyables Pouvoirs D’Alex, l’héroïne Alex Mack (Larisa Oleynick) est une fille de 14 ans qui commence le lycée, jusqu’au moment où elle se fait recouvrir accidentellement d’un produit chimique expérimental le GC-161. Elle se découvre alors des super-pouvoirs qu’elle doit apprendre à gérer au quotidien, tout en traversant les affres de l’adolescence (être amoureuse d’un garçon qui ne vous remarque pas, avoir de mauvaises notes, faire du skate, avoir des parents embarrassants…).

Diffusée sur Nickelodeon de 1994 à 1998, la série est la deuxième série de la chaîne avec comme personnage principal une fille. OH MON DIEU une fille ! Les directeurs de chaîne pour ados commençaient alors seulement à comprendre le potentiel du public féminin et décidaient de leur ouvrir la brèche. Alex et ses pouvoirs succèdent donc à la série, quasi-inconnue en France, Clarissa Explains it all, série qui révéla Melissa Joan Hart au public dans le rôle d’une adolescente populaire, terre à terre et un brin sarcastique. Alex, elle, est tout le contraire. Elle n’est pas populaire, plutôt discrète et se fait constamment intimider par la fille la plus populaire du lycée Jessica (jouée par une très jeune Jessica Alba).

CLd1xC’est cette impopularité qui rend la série aussi attachante que touchante. Alex n’utilise pas ses pouvoirs pour sauver le monde ou protéger les innocents comme Spider-Man, elle les utilise pour se cacher du garçon qu’elle aime quand elle est dans sa chambre, pour montrer la culotte de Jessica après que celle-ci ait été méchante avec elle ou pour attraper des cookies quand ses parents ont le dos tourné. Occasionnellement aussi, elle en fait bon usage pour échapper aux dirigeants de l’entreprise ayant créé le produit qui lui a donné ses pouvoirs. Mais c’est relativement tout.

On est loin du « grand pouvoir implique de grandes responsabilités » et pour cause, Alex n’est qu’une adolescente et n’a pas encore pleinement conscience de son extra-ordinarité. A l’instar d’un ado ordinaire qui n’a pas encore totalement pris conscience de son potentiel et ne sait pas encore ce qu’il veut faire de sa vie, Alex doit elle aussi grandir et faire des erreurs avant de faire bon usage de ses dons.

Les pouvoirs sont évidemment une métaphore des changements que traverse un adolescent : la télépathie car les ados veulent savoir ce qu’on pense d’eux, se transformer en flaque d’eau pour mieux disparaître ou encore créer du courant électrique avec ses doigts… car qui ne voudrait pas « faire des étincelles » avec ses 10 doigts? Cependant l’idée des pouvoirs vient de l’enfance du créateur Thomas W. Lynch. Son père était un ingénieur en physique nucléaire et travaillait souvent la nuit dans son garage avec des matériaux radioactifs, de quoi attiser l’imagination du jeune garçon.

Alex_mack_elec

Alex Mack n’est pas une superhéroïne et elle est à contre-courant des héroïnes modernes de séries pour ados qui sont censées être toutes plus incroyables les unes des autres (Violetta chante mieux que tout le monde, Carly est une star du Web, Hannah Montana a une double vie…). Elle se fout de son look et possède une collection impressionnante de casquettes de baseball et de chemises en flanelle trop grandes pour elle. Elle aura un petit ami dans la dernière saison, mais avant ça, elle traversera les allées du lycée en devant faire face au harcèlement et à la compétition si fréquents à cette période-là de la vie.

La série se termine à la fin du lycée sur Alex sur un cliffhanger de foufou, puisqu’on laisse Alex face à un choix : prendre l’antidote et ne plus avoir de pouvoirs ou vivre avec pour toujours. Elle n’a plus besoin de vivre dans le secret puisque toute sa famille et ses amis sont au courant et l’entreprise qui la pourchassait, a fait banqueroute. Alors quelle est la suite pour une ado ordinaire ?  Le créateur et showrunner de la série révèlera cependant dans une interview au Huffington Post la résolution de ce cliffhanger (il va falloir cliquer pour le savoir!). Il expliquera aussi qu’Alex devient prof dans un lycée, notamment pour aider les adolescents qui comme elles ont du mal à trouver leur place.

Connaître la volonté de l’auteur pour son héroïne au delà de la série conforte alors la série dans son message : les pouvoirs n’impliquent pas de grandes responsabilités, ils impliquent simplement de les connaître et surtout de se connaître pour finalement en faire bon usage, un message sans prétention, qui fait d’Alex Mack une héroïne unique en son genre pour l’époque.

Partager