5 séries à voir quand… on ne part pas en vacances

5 séries à voir quand… on ne part pas en vacances

C’est l’été, il y a moins de séries diffusées, on est moins stressé, et l’envie de découvrir de nouvelles ou d’anciennes séries pointe le bout de son nez. C’est pourquoi le Daily Mars vous propose à partir d’aujourd’hui la saga estivale « 5 séries à voir quand… », où on trouve des prétextes hors du commun pour vous faire (re)découvrir des séries. On commence avec un sujet de circonstance : des séries à voir quand on ne part pas en vacances, pour ceux qui, comme nous, sont coincés sur leur planète.

Alias

En plus quand elle voyage, Sydney s’adapte aux modes vestimentaires locales

Pendant 5 saisons, Sydney Bristow a voyagé dans le monde entier, une vraie globe-trotteuse… sans bouger de Los Angeles. Le tout avec une technique imparable : la vidéo « carte-postale » d’une grande ville avec le nom qui apparaît en surimpression avec la police de caractère de la série (genre « Le Caire »), puis on coupe et on arrive à Los Angeles. On n’oublie pas d’alimenter la scène de bons clichés pour bien situer l’endroit et c’est la fête !
Grâce à Alias, vous apprendrez aussi qu’il est possible de faire de très longs trajets en avion très très vite (genre 9 heures compressibles en 3 pour les besoins de la narration), mais aussi qu’arriver en terre étrangère et parler avec un accent horrible vous fera passer aisément pour un « local ».
Alias, c’est la bonne série pour comprendre qu’on peut voyager sans bouger de chez soi, en restant les pieds vissés dans les clichés, et en se refusant à apprendre une langue étrangère.

En plus, c’est plus grand à l’intérieur.

Doctor Who

Vous ne partez pas en vacances ? Qu’à cela ne tienne, montez à bord du Tardis ! Quoi de mieux que de voyager à travers le temps et l’espace quand on ne peux pas aller plus loin que son salon !
Doctor Who vous fera voyager à travers les époques et les galaxies, où vous pourrez croiser du beau monde, de Charles Dickens à Agatha Christie en passant par les Daleks et les Sontariens. Du haut de ces 7 saisons (enfin sans compter celles de la série classique), la série britannique permettra de faire voyager votre esprit et si vous avez des enfants, l’avantage, c’est qu’ils peuvent monter à bord du vaisseau du Docteur avec vous !

Les vacances « bonne ambiance »

Lost

À quoi bon partir en vacances quand on voit comment peuvent tourner les voyages en avion ? Lost, c’est plusieurs années passées sur une île, à avoir les habits trempés de sueur en permanence mais les cheveux toujours propres, et un maquillage au poil pour les filles. Alors certes, cet été, vous ne partez pas à Hawaï (où était tournée la série) pour vous dorer la pilule sur la plage. Mais en même temps, regardez ce qu’on y trouve à Hawaï : des ours polaires, une fumée noire qui fait un bruit de moteur à réaction et des aborigènes pas si indigènes. Avec ces 6 saisons, la série a de quoi bien vous faire prendre l’humidité de son île maudite, et vous fera passer pour de bon l’envie de faire Los Angeles-Sydney à bord d’un vol Oceanic…

« Alors, où est-ce qu’on a bobo ? »

Urgences

Arrêtez de vous plaindre. Vous pourriez être à l’hôpital en ce moment. Alors ok, vous pourriez tomber plus mal qu’au Cook County. Les médecins y sont compétents, les infirmières sont des brutes de travail, et tous sont plutôt très agréables à regarder.
Ils sont moins obnubilés par leurs relations personnelles que dans Grey’s Anatomy, et ils ne passent pas leur temps à faire trois mauvais diagnostics avant de se rendre compte que vous avez le lupus (comme dans House).
Mais quand même, ça reste un hôpital. Vous y venez pour vous soigner, vous risquez d’y rester pour cause de mort.
Et ça, avouez-le, c’est moins sympa que de rester chez soi sans partir en vacances.

Ouais !!! Une bataille d’eau

Hart of Dixie

Qu’est ce qui résume les vacances d’été dans l’imaginaire collectif : l’eau, la chaleur, le soleil et beaucoup moins de vêtements sur tout le monde ? Hart of Dixie a tout ça, sans passer par la case TGV qui sent la sueur et le sandwich au pâté.
Vous aimez le soleil et la chaleur : ça tombe bien, l’Alabama en possède à profusion et Zoe Hart (Rachel Bilson) ne manque pas une occasion de vous le rappeler. Vous aimez les gens déshabillés : Zoe porte à merveille le mini-short et Wade (Wilson Bethel) porte à merveille… rien. Vous préférez les gens habillés comme un dimanche de mariage ? Pas de sushi, Lemon (Jaime King) remplit à merveille ce rôle avec une collection de robes “Troulala je virevolte” à faire pâlir d’envie les fans de Grease.
Mais il y a aussi de l’humour (Rachel Bilson en médecin), du thé glacé (la boisson de l’Alabama), de la country music (à prononcer avec l’accent alabamais “caountruie miousik”), un alligator qui s’appelle Burt Reynolds, de la sueur, de la pluie, des combats de boue… En fait, Hart of Dixie, c’est comme Fort Boyard mais à la sauce CW. Et qu’est-ce qui vous transporte plus en été que Fort Boyard ? HA HA… personne pour répondre à ça !

Partager