• Home »
  • GAMES »
  • La Terre du Milieu : L’Ombre du Mordor (Shadow of Mordor)
La Terre du Milieu : L’Ombre du Mordor (Shadow of Mordor)

La Terre du Milieu : L’Ombre du Mordor (Shadow of Mordor)

Note de l'auteur

En réponse à la sonde envoyée il y a peu, des Terriens viennent en villégiature sur Mars pour vous proposer des articles sur le Jeu Vidéo. Cette semaine, c’est Trohzen qui pose ses valises pour présenter 5 jeux vidéo. En joie.

ombre-du-mordor enteteIl était une fois dans un royaume peuplé d’humains, d’elfes et de hobbits (…tu l’as dit) , d’orcs, trolls, gobelins, dragons , araignées, goules et autres créatures en tout genre , bref en Terre du Milieu pour ceux qui ne connaitraient pas encore l’univers de Tolkien ; un rangers et sa famille vivaient dans un joli château. Et puis vint les horribles Orcs qui décimèrent fils et femme, afin d’accomplir un rituel qui liera à jamais notre héros à l’esprit d’un elfe. L’heure de la vengeance a sonné et notre héros part en quête d’arrêter les troupes de Sauron aux portes du Mordor.
Quoi de plus classique qu’un Jeu sur la Terre du Milieu, après les jeux adaptés des films adaptés des livres, Monolith Production nous offre un jeu assez peu original sur le fond (quêtes principale, secondaire, trophées, saison pass, DLC…) avec malgré tout quelques innovation suscitant l’intérêt.

Mordor, si on t’attrape.. Tu es mort …

Vous incarnez donc un Rôdeur, dont l’objectif est d’affaiblir les armées de Sauron en décimant un par un ses capitaines et chefs de guerre. L’interface vous propose un arbre décisionnel dynamique indiquant les positions hiérarchiques de vos cibles et les éventuelles relations entre capitaines et chefs de guerre. C’est en fait un des principales intérêts du jeu ; en effet si vous deviez succomber lors d’une de vos tentatives d’assassinats, le capitaine visé gagnera en puissance et se permettra d’aller affronter son supérieur pour prendre sa place , décalant ainsi la hiérarchie d’un cran et promouvant un nouveau capitaine à son ancien rang. Il faudra alors trouver des informations sur le nouveau capitaine pour définir sa localisation, ses forces et faiblesses et le tuer. Si au début du jeu, un échec n’aura que peu d’influence sur la composition des troupes de Sauron, plus vous vous rapprocherez des chefs de guerre, plus les différents rangs seront impactés à la manière d’un jeu de chaise musicale. Ce système ingénieux symbolise bien l’esprit fraternel Orcs, où toutes les opportunités sont bonnes à prendre pour devenir calife a la place du calife. Et du prétendant, il en existe … Chaque nouveau remplaçant est physiquement différent, possède ses propres caractéristiques, donnant l’impression d’une quête sans fin.
L'ombre du Mordor
Notre héros dispose de compétences, d’armes et magie pour parvenir à ses fins, qui seront boostées par des runes que vous gagnerez au fur et à mesure de votre périple. Vous pourrez donc farmer ces runes en allant tuer les petits nouveaux, vous offrant un choix dans les capacités à associer à vos armes. Cependant il est clair que votre progression rapide dans le jeu rendra très vite inutile les runes de faibles puissances et il vous faudra faire des quêtes spécifiques (forger la légende de votre dague/épée/arc) pour améliorer de façon significative votre armement.
L'ombre du Mordor 2

Pour parvenir à vos objectifs, le choix est relativement simple, furtivité ou combat corps a corps, dégâts longue distance, utilisation des ressources présentes, tout dépendra des informations que vous possédez sur votre cible. Pour obtenir ces informations, rien de tel qu’une magie elfique pour drainer le savoir de l’esprit d’un Orc. Vous définirez ainsi votre stratégie en vous basant sur les faiblesses de l’adversaire, et plus vous monterez dans la hiérarchie Orcs, plus la confrontation physique avec les chefs de guerre sera inévitable. Quoique….
Capture 2
En effet, les développeurs ont créé plusieurs lignes scénaristiques pour parvenir à vos fins. Vous pourrez décider de faire un deal avec un Orc pour atteindre plus facilement le chef de guerre ou directement cibler le chef de guerre en question. Multitude de stratégies s’offriront à vous, en vous appuyant sur les faiblesses des adversaires (peur des caragos, du feu….).

Mon précieux…Gollum

Que ne serait un film, un jeu, sur la Terre du Milieu sans Gollum. Personnage emblématique de cet univers, Gollum est utilisé un fois de plus pour vous permettre d’avancer dans votre compréhension du lien qui unit votre héro et l’esprit de l’elfe qui l’habite (… tu l’as dit). Cette ligne scénaristique s’intègre intelligemment dans le jeu, offrant un peu de répit à votre soif de carnage. Nul doute que dans l’avancée du jeu on reparlera de l’anneau de pouvoir, d’autant que notre elfe était jadis un forgeron.

Gameplay

Autant dire que Shadow of Mordor est une belle réussite sur le plan scénaristique et graphique. Les animations sont impeccables et on enchaîne les combos de façon fluide et spectaculaire,  ce qui n’est pas sans rappeler les mouvements des combats au corps à corps des jeux Batman. Vous pourrez ainsi vous défaire d’une dizaine d’Orcs sans trop de difficultés, grâce aux différentes compétences que vous achèterez au fur et à mesure de votre avancée. Pour ce qui est de la magie, vous pourrez drainer l’énergie vitale de vos victimes à la manière d’un seigneur Sith, voir même contrôler votre victime. Vous pourrez tout autant brutaliser un Orc pour faire peur aux renforts, ou l’assommer quelque secondes pour s’occuper des autres. Les combats sont donc très dynamiques et si vous encaissez trop de dégâts, un QTE amélioré se proposera pour éviter un coup fatal.
Se faufiler entre les murs, monter un Caragos, escalader dans les ruines, toutes ces actions bénéficient d’un joli rendu qui donne réellement vie au personnage.
Capture 1
Le jeu pourrait sembler un peu répétitif sur la forme, mais les différentes quêtes annexes et les options stratégiques qui s’offrent à vous pour accomplir vos assassinats, donnent un peu de liberté nécessaire pour ne pas s’ennuyer. De plus leur intégration est naturelle et ne donne pas l’impression de s’éloigner du scénario principal.
L’univers de TOLKIEN est superbement repris sans fausse note apparente, pour le plaisir de tous (même pour John Plissken, grand adorateur des hobbits devant l’Eternel), et on s’identifie très vite au personnage, en même temps il n’y a qu’un (grand) pas pour le confondre avec Aragorn.

Au final Shadow of Mordor est un jeu agréable, qui ne souffre pas de la comparaison avec d’autres titres du même genre comme Assassin’s Creed, grâce notamment à la reprise fidèle de la Terre du Milieu. Quelques innovations dans le gameplay (arbre décisionnel, QTE amélioré) apportent un plus dans la réussite de ce titre, et nul doute que ces idées seront reprises pour de futurs jeux.
Entre 40 et 60 euros le jeu selon les plateformes, les clés de téléchargement sont aux alentours de 30 Euros sur PC, ce qui est d’un bon rapport qualité/prix pour ce jeu.

La Terre du Milieu : L’Ombre du Mordor, Warner Bros , sortie le 3 octobre 2014 , PC, PS3 , PS4, Xbox One et 360

Partager