#7 – Le coin des mangavores !

#7 – Le coin des mangavores !

Comme il me faudrait des journées de 45 heures pour pouvoir lire et critiquer toutes les sorties manga que nous proposent les différents éditeurs français et comme tout le monde le sait, nos journées ne font que 24 heures, j’ai décidé d’inaugurer une nouvelle rubrique compilant plusieurs reviews. Ce coin des mangavores vous permettra d’avoir une vue d’ensemble sur les dernières sorties parues et de ne rien louper de vos titres préférés. C’est parti, suivez le guide !

 

To Your Eternity (T. 2)

to-your-eternity-manga-volume-2-simple-282112Le trip mystico-philosophico-humaniste de Yoshitoki Oima se poursuit dans un second tome tout aussi déstabilisant que le premier. Le mangaka ne cesse de nous surprendre dans ses choix scénaristiques et To Your Eternity ne va jamais là où on l’attend. La quête existentialiste de Imm, cette forme de vie immortelle arrivée sur Terre continue donc en compagnie de la petite March, vouée à être offerte en sacrifice au dieu Oniguma. La naïveté et la candeur de celle-ci résonnent chez Imm et le duo qu’ils forment tous les deux est aussi atypique qu’attendrissant. Le monde est bien trop hostile et violent pour eux et dans le tumultueux cycle de la vie, la mort rôde et l’auteur est là pour nous le rappeler. Tout comme dans le premier tome, Oima prend le contre-pied de ce à quoi on peut s’attendre et relance le récit de manière surprenante mais tellement cohérente. Ce second tome se paie le luxe de terminer sur un cliffhanger, là encore inattendu qui apporte une texture différente à l’ensemble. Ce final donne une teinte plus shônen au titre et attise plus encore la curiosité. To Your Eternity s’impose donc comme une fable sur la vie, la mort et l’existence, un objet fascinant et insaisissable qui, en deux tomes seulement, est déjà parvenu à nous conquérir et nous bouleverser. Chapeau !

To Your Eternity (T.2)
De Yoshitoki Oima
Édité par Pika

Resident Evil – Heavenly Island (T. 4)

resident-evil-heavenly-island-4-kurokawaL’étau se ressert pour la poignée de survivants qui se trouvent sur une île servant de labo à Umbrella Corp. Étant assaillis de toutes parts, ils trouvent refuge dans un complexe souterrain construit par Spencer, le fondateur d’Umbrella Corp. Là, ils vont découvrir ce qui se trame sur l’île et ce qu’est le Projet Kodoku. Bien entendu, la pause sera de courte durée… Cela fait maintenant un an que l’éditeur Kurokawa publie cette nouvelle adaptation de l’univers vidéoludique de Resident Evil et il faut bien avouer qu’au bout de quatre tomes, on n’est toujours pas convaincu. Après deux premiers tomes peu reluisants, idiots et dégoulinants de fan-service, le tome 3 avait tenté de sortir la tête de l’eau sans franchement y parvenir et c’est un peu la même chose pour celui-ci. C’est pas qu’on se fout éperdument de ce qui peut arriver aux personnages mais un peu quand même… À moins d’être un inconditionnel de la saga, on reste de marbre face aux révélations sur l’île et à l’évocation de tel ou tel personnage. Rien ne ressort véritablement de ce projet racoleur et hyper-marketé, et finalement malgré la débauche d’action, on s’ennuie ferme. D’autant que parfois, le graphisme nuit à la compréhension de l’action. Quand il n’est pas complètement plat et figé, le dessin devient illisible. Bref, sur le fond comme sur la forme, Resident Evil – Heavenly Island est depuis le début, égal à lui-même, sans grand intérêt…

Resident Evil – Heavenly Island (T.4)
De Naoki Serizawa et CAPCOM
Édité par Kurokawa

Le 3e Gédéon (T.2)

3e-gedeon-2-glenatLes graines de la Révolution continuent d’être semées dans ce titre qui explore une période charnière de l’Histoire de France. Gédéon, prisonnier du Comte d’Artois, est prêt à endurer toutes les tortures pour rentrer auprès de sa fille. Mais son ami d’enfance, George ne compte pas laisser subir de la sorte et décide de venir à son secours même si pour cela il faut s’en prendre à un membre de la famille royale. Ce tome lève le voile sur les secrets qui lient les deux hommes, à travers de nombreux flash-back. C’est l’occasion pour le lecteur de saisir un peu mieux la complexité du personnage de George ainsi que ses motivations. Ici, plus encore que dans le premier tome, c’est bien deux visions de la révolution qui s’opposent. Tandis que l’un souhaite changer les choses par la voie démocratique, celle des urnes, l’autre opte pour un changement plus radical qui fera irrémédiablement couler le sang. Taro Nogizaka marche sur le fil entre histoire et fiction et parvient à dépeindre une époque mais plus encore, une société en plein bouleversements, au bord de l’implosion. À travers ses deux protagonistes principaux, il nous offre deux visions, deux projets de société empruntant des voies radicalement différentes. Jusque-là, aucun faux pas pour Le 3e Gédéon qui parvient assez facilement à nous happer dans son récit alors même que nous en connaissons l’issue. Reste à savoir comment on va y parvenir…

Le 3e Gédéon (T.2)
De Taro Nogizaka
Édité par Glénat

Le Couvent des damnés (T.3)

9782344022047-GLa jeune Ella mûrit sa vengeance mais l’étau se ressert. Voilà qu’elle se retrouve placée en isolement. Afin de débusquer les jeunes filles impures, le monastère ne recule devant aucune méthode et fait vivre aux pensionnaires un véritable enfer. Fanatisme religieux, obscurantisme, tortures et soif de pouvoir, voilà les principaux ingrédients du récit de Minoru Takeyoshi. Âpre, cruel et violent, le monde dans lequel évoluent ses personnages, ne cesse de les broyer afin de leur enlever tout espoir et libre-arbitre. Si parmi les jeunes filles, beaucoup n’ont pas ce qu’il faut pour supporter de telles souffrances, Ella se façonne une carapace et un mental d’acier pour ne pas perdre de vue son objectif, se venger du bourreau de sa mère. L’auteur nous offre une galerie de portraits féminins plus saisissants les uns que les autres. Des jeunes femmes tentant de survivre qui doivent faire des choix qui les transformeront et les marqueront à vie. L’héroïne nous fascine autant qu’elle nous effraie dans sa volonté de parvenir à ses fins, sans jamais flancher. Sa détermination est le moteur de l’histoire et le mangaka fait de nous des spectateurs, mais plus encore les complices de ce petit groupe de rebelles. En trois tomes, Minoru Takeyoshi a construit un univers à la noirceur incroyable et nous y replonge à loisir, faisant de nous les témoins privilégiés d’une vengeance pleine de rancœur et de colère. Un titre qui prend aux tripes !

Le Couvent des damnés (T.3)
De Minoru Takeyoshi
Édité par Glénat

Partager