AMP, un court métrage qui sent bon le District 9

AMP, un court métrage qui sent bon le District 9

Scroll down for the english version of the transcript.

Brillant et prometteur court métrage que voilà ! À sa vision, on pourrait croire à un teaser d’un film de Hard SF à venir. Avec des effets visuels impressionnants, qui mettraient au rencart la moitié des productions actuelles, ce court métrage a été réalisé par Adam Marisett, animateur chez The Embassy,  célèbre studio d’effets visuels. Il nous a accordé une petite interview que nous vous partageons, on est comme ça au Daily Mars.

En joie.

Bonjour Adam pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour, je m’appelle Adam Marisett. J’ai 33 ans, je suis né à Picton, Ontario, au Canada. Je vis actuellement à Vancouver BC où je travaille dans l’industrie des effets visuels en tant qu’animateur.

Quel est votre parcours ?

J’ai étudié l’animation à Vancouver au VFS (Vancouver Film School). Des études passionnantes et intensives. Après cela, j’ai travaillé autour de Vancouver dans différents studios jusqu’à mon arrivée chez The Embassy, avec qui je travaille régulièrement depuis 6 ans.

Quelles sont vos influences ?

Les films des années 80 et 90. C’est à ce moment-là que je suis tombé amoureux du cinéma. Je ne pourrais pas dire lesquels, mais, enfant, j’avais l’habitude d’enregistrer les films que j’aimais sur une cassette audio et les écoutais sur un walkman pendant que j’étais à l’école. Ensuite, je rentrais chez moi et regardais le film à nouveau. Je suis sûr d’avoir usé la plupart de mes cassettes VHS.

AMP est vraiment fantastique et nous donne envie d’en voir plus, y-a-t-il un long métrage en prévision ? Peut-être une série TV ?

AMP a toujours été destiné à aguicher le spectateur sur une histoire beaucoup plus étoffée. Je suis en train de la développer et travaille à la fois sur une série télévisée et un film.

Comment avez-vous eu l’idée d’AMP ? Pouvez-vous nous en dire plus sur l’histoire ?

Je ne peux pas dire grand-chose sur l’idée d’AMP sans trop dévoiler l’histoire. Mais elle a lieu dans un monde futuriste où les robots lourds ont une place importante et AMP a des caractéristiques et une attitude qui le font se démarquer des autres robots de son époque… et les gens commencent à le remarquer …. Je ne peux pas vraiment vous en dire beaucoup plus.

Quel est le budget pour ce court-métrage ?

Notre budget était de 10,000  $.

Combien de temps a duré le tournage ? La post-production ?

Le tournage a duré 2 jours et il fallu presque un an et demi pour la post-production. J’étais dessus tous les soirs et les week-ends après le travail. N’importe qui dans l’industrie des effets visuels vous dira que les journées sont assez longues à la base. Il m’a donc fallu BEAUCOUP de motivation pour terminer la post-production. En fait, je sortais du travail, je rentrais chez moi, je me servais un bourbon, j’allais dans mon bureau et je travaillais sur AMP jusqu’à 2 ou 3 h du matin. J’ai fait cela pendant environ un an.

Quand je vois votre cursus, je suppose que vous étiez attentif au (superbe) travail des animateurs?

Curieusement, je ne me destinais pas à devenir animateur. J’étais plus généralement intéressé par les effets visuels. Mais l’animation m’a toujours intéressé. Enfant, je faisais des flip books sur le coin des bloc-notes, ou des petits films en stop motion avec la caméra familiale. Mais je ne voyais pas ça comme de l’animation, c’était un tout. Je pensais faire de vrais petits films.

Vous avez travaillé en tant qu’animateur sur de nombreux films (District 9, Iron Man…). Sur quels autres œuvres auriez-vous aimer travailler ?

J’ai toujours rêvé de travailler sur un Star Wars. Bien que maintenant, je préférerais être réalisateur plutôt qu’animateur.

Avez-vous d’autres projets, comme réalisateur ? Comme animateur ?

En tant que réalisateur, j’ai quelques autres idées que j’aimerais développer, de manière similaire à AMP. Des démos pour montrer mes idées dans un format court. Pour l’animation, c’est mon travail quotidien, donc il y a toujours quelque chose à faire.

Interview réalisée par InTheBlix

Traduction : InTheBlix et Mark Sheppard

How do you describe you?
I’m 33 years old, from Picton Ontatio, Canada. Currently living in Vancouver BC where I work in the Visual effects industry as an animator.

What is your background?
I studied animation here in Vancouver at VFS (Vancouver Film School) It’s a great, intense course. After that, I floated around Vancouver to a few different studios until coming to The Embassy,where I’ve been working off and on for the past, 6 years.

What are your influences ?

Films of the 80’s and 90’s. This is when I fell in love with movies. I won’t say which one, but I used to record movies I loved on a tape cassette and listen to it on a walkman while I was at school as a kid. Then I’d come home and watch the movie again. I’m pretty sure I wore out a few of my VHS copies.

AMP is really cool and makes us want to see more, there is a feature planned ? Maybe a TV show ?

AMP was always intended to be a peek into a window, of a much larger story. I’m currently developing the story to work as both a television series, and a film.

How did you get the idea of AMP ? Can you tell us more about the story of AMP ?

I can’t say much about the idea of AMP without giving away too much of the story. But it takes place in a robot heavy futuristic world, and AMP has characteristics and mannerisms that make him stand out from the other bots in this time period..and people are starting to notice….I can’t really say much more.

What was the budget for this short film?

Our budget was $10,000.

How long was the shoot? The post production?

The shoot was 2 days and post took almost a year and a half. I was working evenings and weekends in between my day job as an animator. Anyone in the industry can tell you the hours are long in this industry as it is. It took a LOT of self motivation to finish the post production. I literally would walk in the door, pour myself a bourbon, walk into my office and sit down to start working until I went to bed at around 2 or 3am. I did this for about a year.

When I see your background, I guess you were attentive to the (beautiful) work of animators?

Oddly enough, I didn’t set out to become an animator. I was more just generally interested in Visual Effects. I always had an interest in motion though. I think every note pad we had in my house growing up had a little flip book animation in the corner, and I used to make funny little stop motion videos on the family camera. But I didn’t think of it as animation, I always looked at the whole thing. I thought I was making little movies.

You’ve worked as an animator on many films, on what other films would you like to work?

It’s always been a dream to work on a star wars film. Although maybe now, Id rather be in the directors chair instead of the animators.

Do you have any other projects, as a director, as an animator ?

As a director I have a few other ideas, I’d like to flesh out, similarly to how I did AMP. A proof of concept to show the idea in a basic form. For animation, it’s my day job, so there’s always something coming in.

Partager