Arte : la saison 2016-2017, côté séries.

Arte : la saison 2016-2017, côté séries.

Vous l’avez entendu des dizaines de fois, partout, aujourd’hui, et ça va durer puisque septembre s’en vient nous surprendre au cours de la semaine avec son lot de « rentrées ». Si elles ne sont pas toutes synonymes de joie et nouveauté, heureusement, il en est certaines accueillies avec plus d’impatience, notamment celles concernant les séries. Le Daily Mars frétille à l’idée d’effeuiller avec vous une bonne partie de ce beau programme de season premieres à venir. Et c’est Arte qui ouvre le bal.

Dans le programme d’Arte, deux séries ont déjà retenu l’attention de la rédaction, hélas pas toujours avec bonheur. Cannabis, c’est la désillusion assurée, Guillaume Nicolas vous aura prévenus. En revanche, Yann Kerjan vous conseille vivement Au-delà des murs, l’autre minisérie française.

Dans cette même catégorie, Beau séjour propose ce qui semble un whodunit classique, à ceci près que la victime, persuadée qu’on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, mène sa propre enquête pour retrouver son assassin.

Beau séjour – mini érie en 2 épisodes

Sans aucun souvenir de la nuit précédente, Kato se réveille un matin à l’hôtel Beau séjour, couverte de sang, et réalise que les autres ne peuvent plus la voir ni l’entendre. Kato comprend bientôt qu’elle est morte et se lance à la poursuite de son assassin… 

Dans le registre fantastique/horreur, le cas Enfield – déjà au cinéma avec The Conjuring 2 – sera étudié de près dans le cadre d’une minisérie en trois épisodes sobrement intitulée Le Mystère Enfield.

Été 1977 : Maurice Grosse enquête sur les événements étranges qui se déroulent dans une maison du nord de Londres abritant une mère et ses trois enfants. Une minisérie inspirée par l’un des dossiers paranormaux les plus célèbres et les plus documentés d’Angleterre.

En vrac, vous pourrez aussi découvrir :
  • Un Downton Abbey indien, Indian Summers

En 1932, l’Inde rêve d’indépendance tandis que l’Empire Britannique est sur le point de s’effondrer. Le temps d’un été, intrigues politiques, promesses, sexe et passion vont se mêler…

  • Un polar danois, Norskov – Dans le secret des glaces

Alors que le maire de Norskov tente d’attirer des investisseurs, ses projets sont entravés par des problèmes de drogue récurrents. Il décide de faire appel à l’inspecteur Tom Noack, son beau-frère, de retour en ville.

Non Uccidere - RaiTV

Non Uccidere – © RaiTV

  •  Un autre, italien, Non Uccidere

Inspectrice à la brigade criminelle de Turin, Valeria est une enquêtrice aussi tenace que talentueuse. La jeune femme s’attache à reconstituer le puzzle complexe qui se dissimule derrière chaque affaire, tout en luttant contre les fantômes de son passé.

  • Et enfin, une comédie danoise pince-sans-rire, Coup de feu en cuisine

À la suite de la mort de sa femme, Thomas, sommelier de talent et alcoolique repenti, passe ses journées au lit. Dion, qui fut un grand chef dans une autre vie, sort de prison, attendu par la mafia locale. Pour s’en sortir, les deux amis d’enfance s’associent pour monter un restaurant.

Petit coup de cœur hors catégorie :

Héroïnes - ArteHéroïnes propose le grand jeu (The Full Monty !) dans une « feelgood série » en trois épisodes avec Romane Bohringer.

Des ouvrières au chômage technique trouvent un moyen original de ne pas laisser leur ville de banlieue sombrer dans le marasme. Elles organisent un tournoi de catch féminin qui va changer leur vie…

(photo ci-contre © Eloïse Legay)

Outre ces nouveautés, dès le 1er septembre, Arte diffusera les saisons 3 à 5 de la série suédoise Meurtres à Sandham, alors que les aficionados de Kenneth Branagh le retrouveront à partir du 16 septembre, incarnant l’inspecteur Wallander dans la série du même nom, pour une quatrième et dernière saison. Quant à The Code, pas de date de diffusion, mais saison 2 à venir.

 

Photo à la une : Au-delà des murs © Thibault Grabherr

Partager