#Berlinale Critique de Django

#Berlinale Critique de Django

Note de l'auteur

django-avec-reda-kateb-ouvrira-la-berlinale,M408116

La Berlinale 2017 s’ouvre avec un film français cette année ! Cocorico ? Pas vraiment non…

Premier film du producteur (et scénariste) Étienne Comar, Django, faux biopic focalisé sur un événement de la vie de Django Reinhardt, ennuie par sa forme classique et déçoit par sa paresse scénaristique.

Synopsis : 1943, Paris est occupé. Django Reinhardt est au sommet de son art. Le brillant guitariste de jazz, roi du swing, joue dans les plus grandes salles de la capitale à guichet fermé. Pendant ce temps, les gitans sont persécutés à travers l’Europe. Sa vie prend un tournant décisif lorsque la machine de la propagande nazie décide de l’envoyer en tournée en Allemagne.

Le résultat est totalement non-maîtrisé tant au niveau de la mise en scène que de l’écriture (réel problème du film). On commence par nous montrer un Paris sous occupation auquel on ne croit jamais, pour finir dans une Suisse sans vie. Les comédiens semblent désespérés et livrés à eux-mêmes dans ce long métrage où la direction d’acteurs est approximative. Le casting est pourtant de qualité, Reda Kateb en roue libre campe un Django froid, qui semble ne rien ressentir et la pauvre Cécile de France tente de donner de l’épaisseur à son personnage sans jamais vraiment savoir ce qu’elle fait là.

Le film manque de rythme : un comble pour un film qui propose un tel sujet. On ne parvient pas à s’attacher aux personnages tant leur écriture et leur évolution est en surface. Résultat : on s’ennuie profondément.

Django-1-1024x683
L’écriture des dialogues reste tout de même l’aspect le plus problématique du film, entre clichés et répliques faussement littéraire, on s’empâte dans des échanges plus faux les uns que les autres. L’évolution des personnages est grossièrement mise en place et l’on ne se sent jamais proche d’eux.

Le côté « semi-fictionnel » (le personnage de Cécile de France est une création pour le film) aurait pu ajouter une originalité non attendue, mais hélas elle rend le film complètement bancal.

C’est un film que l’on oubliera aussi rapidement que ce qu’il nous a paru long au visionnage.

Django
Réalisé par Étienne Comar
Avec Reda Kateb, Cécile de France, Beáta Palya,…
Sortie française prévue pour le 26 Avril 2017

Partager