Les pilotes de la semaine II (The Blacklist, Agents of SHIELD, The Michael J. Fox Show, The Crazy Ones…)

Les pilotes de la semaine II (The Blacklist, Agents of SHIELD, The Michael J. Fox Show, The Crazy Ones…)

Cette fois-ci, c’est bel et bien reparti : cette semaine, douze pilotes sont à découvrir sur les chaînes américaines. Petit tour d’horizon de ce qui vous attend bientôt sur les écrans.

Mom

Papa Chuck Lorre nous gratifie d’une nouvelle sitcom multi-cam à l’ancienne sur CBS comme seul lui est capable d’en faire. Ca parle d’une ex-alcoolique qui s’installe dans une région productrice de vin et qui doit élever seul son enfant.

Et c’est avec Anna Faris. Si avec ça vous ne jetez pas un coup d’oeil… on vous blâmera pas, c’est normal.

Anna Faris pose ses valises sur CBS cette semaine. Photo Monty Brinton/CBS

Hostages

Une série sur un docteur qui doit opérer le président des USA, mais qui est pris en otage par un agent du FBI manipulée par des terroristes. Une série qui pousse les limites du remakes puisqu’elle adapte une série israélienne qui n’a jamais été produite.

Et c’est sur CBS.

The Blacklist

Avant d’aller faire le beau dans Avengers 2 : Age of Ultron, James Spader vient cabotinner comme un fou dans The Blacklist. Il y joue l’ennemi public numéro un qui vient en aide au FBI pour arrêter le 2, le 3, le 4… en gros, il se débarrasse de la concurrence. Un pilote qui aura du mal à surprendre, tant la bande-annonce diffusée en mai a déjà raconté toute l’histoire.

Betrayal, un drama à découvrir dès le 29 septembre sur ABC.

Betrayal

Un homme, une femme, une relation adultère. Un meurtre, un procès et des conséquences cataclysmiques. Adaptation d’une fiction néerlandaise, cette série produite par David Zabel (Urgences) pour ABC ressemble à une énième tentative de la chaîne pour trouver un nouveau drame mâtiné de romance.

Pas de bol, Anatole : au Daily Mars, c’est le chat noir de la rédac’ qui a récupéré la chronique. Ca s’annonce mal…

Agents of S.H.I.E.L.D.

Joss Whedon revient à la télé, ou presque. En tant que grand maître de Marvel sur le plan créatif, il chapeaute cette plongée dans l’univers du S.H.I.E.L.D., cette organisation mystérieuse qui tire les ficelles dans l’ombre.

Aussi excitant que terrifiant.

The Goldbergs

Une famille ! Une sitcom ! Des rires ? On verra ça. Adam F. Goldberg adapte la vie de sa famille dans cette comédie située dans les années 80. Une comédie qu’il a vendue aux networks grâce à ses vidéos de famille. A voir s’il ne fallait pas mieux diffuser directement ça dès le départ…

Trophy Wife

Malin Akerman possède maintenant son véhicule à la télé, et c’est donc ce trophy wife qu’on doit à Emily Halpern et Sarah Haskins. Une ancienne fêtarde se marie et doit gérer avec les deux ex-femmes du bonhomme, et la vie de famille. Sur le papier, tout semble bon pour faire une bonne grosse bouse. Mais un miracle n’est pas interdit.

Lucky 7

Des ouvriers gagnent une fortune à la lotterie et doivent en gérer les conséquences, bonnes comme mauvaises. Série au concept qu’on pourrait penser original, mais qui est en fait un remake de la série UK The Syndicate. Le projet est entre autres showrunné par David Zabel (encore !).

Oui, oui : on appelle ça un montage flippant.

Back in the Game

Une mère célibataire, divorcée, qui n’a pas sa langue dans sa poche, emménage avec son fils chez son père, un joueur de baseball à la retraite et veuf, lui aussi grande gueule. Lors de son temps libre, elle coache l’équipe de baseball de son fils…

La série de Mark et Robb Cullen a plutôt une bonne cote si l’on en juge par son trailer. Maggie Lawson (Justified) a les épaules pour porter le projet et si James Caan pouvait rebondir après Las Vegas, ce serait cool.

The Michael J. Fox Show

La série qui porte le nom de son acteur principal qui n’y joue pas son propre rôle mais presque. Le Michael J. Fox Show met donc en scène Michael J. Fox dans le rôle de Mike Henry, journaliste TV qui a pris une retraite anticipée à cause de sa maladie (Parkinson), et qui revient.

C’est avec Betsy Brandt dans le rôle de sa femme, la bande-annonce fait vraiment envie, et ça fait immensément plaisir de revoir Michael J. Fox, de façon régulière à la télé. Et pas parce que c’est courageux, c’est émouvant… non, parce que c’est un putain de bon acteur.

The Crazy Ones

Robin Williams + Sarah Michelle Gellar + David E. Kelley = bonne comédie de 21 minutes ? L’addition est plutôt audacieuse, le pitch est taillé sur mesure pour les trois protagonistes (Un père fantasque et sa fille qui a davantage les pieds sur terre gèrent ensemble une agence de publicité) mais rien ne dit que la montagne n’accouchera pas d’une souris.

Un projet que la rédaction attend avec autant de curiosité que de crainte.

Lizzy Caplan est de retour. Yeah Man !

Masters of Sex

Showtime ! Du sexe ! Lizzy Caplan ! Un projet adaptant un bouquin partant d’une histoire vraie, Masters of Sex raconte comment William Masters et Virginia Johnson vont révolutionner la façon dont on voit le sexe et dont on l’étudie.

Prometteur, si tant est que la série ne tombe pas dans le gratuit.

Partager