#Critique A Ecouter : The West Wing Weekly

#Critique A Ecouter : The West Wing Weekly

Inutile de le nier, les temps sont durs et l’envie est forte de se réfugier dans le confort d’une série qui promet de grands hommes aux nobles idéaux. Si après avoir regardé la série, ou pour en accompagner la découverte, vous éprouvez le besoin de prolonger par tous les moyens possibles votre immersion dans la consolante présidence Bartlet, je vous conseille un podcast.

CfXsIhrUMAA3MeK

©Hrishi Hirway

Depuis presque un an, mes semaines sont rythmées par le Graal du mercredi : le nouvel épisode de The West Wing Weekly (TWWW pour les intimes), un podcast hebdomadaire animé par Joshua Malina – Will Bailey à partir de la saison 4 – et Hrishi Hirway – un compositeur et présentateur fan de la série.

Chaque semaine, les deux comparses se retrouvent pour discuter d’un épisode, en suivant bien sûr l’ordre de la série (ils en sont actuellement au 2×17). Un podcast The West Wing existait déjà, enregistré par des fans, mais je dois avouer que je n’y ai jamais trouvé grand intérêt. En revanche, Malina et Hirway réussissent l’exploit de largement dépasser la simple discussion autour de la machine à café tout en créant une familiarité et une précision dignes des plus intéressants échanges entre sériephiles. En effet, le duo fonctionne bien. La complicité qui s’établit au fil des épisodes rappelle finalement celle des bonnes séries, avec des inside jokes, des références aux épisodes précédents et son propre lexique (notamment le telladonna ou le flentl, qui est entré dans mon vocabulaire !). Malina et Hirway sont complémentaires dans une dynamique assez inattendue puisque Malina est paradoxalement le moins initié (il n’a que peu vu la série). Ses blagues ne sont pas toujours inspirées (ce qui ne les rend que plus drôles !) et il a souvent mauvais esprit, mais il apporte de l’oxygène à l’échange et parfois d’excellentes remarques, notamment sur toute la culture juive déployée par Sorkin. Sans oublier, évidemment, qu’il connaît le créateur et relate souvent les coulisses du tournage. Quant à Hrishi Hirway… Allons droit au but : il est formidable ! Fin dans ses analyses, très agréable à écouter, grand connaisseur et fan de la première heure, il remarque même des détails qui m’avaient échappé (j’en suis pourtant à plusieurs visionnages) et est toujours très pertinent. Malina et Hirway ne sont pas dans l’éloge aveugle, ils n’hésitent jamais à reconnaître le sexisme ou l’insuffisance scénaristique de certaines scènes ou épisodes. Mais leur admiration pour la série est sincère : après tout, ils comptent mener ce podcast jusqu’en… 2019 !

26WESTWING3-master675

©Jake Michaels for The New York Times

Si vous n’avez jamais regardé The West Wing et que vous décidez de sauter le pas, ou que vous souhaitez vous refaire un visionnage, ce podcast vous accompagnera tout au long de votre (re)découverte. D’autant plus qu’ils ont pris le parti de ne jamais anticiper sur les épisodes suivants, donc vous ne risquez absolument aucun spoiler ! Si vous manquez de temps, vous pouvez aussi n’écouter que les épisodes spéciaux, ceux avec des invités par exemple. Car, TWWW a reçu du beau monde, à commencer par Aaron Sorkin et Thomas Schlamme en personne. Les invités sont de plusieurs sortes : acteurs, membres de la production (décorateur, costumier…), responsables politiques ou de la société civile.

Petite (bon, pas vraiment en fait) sélection pour ceux qui voudraient seulement picorer :

  • 1×03 avec Dule Hill (Charlie)
  • 1×05 avec Eli Attie qui était le Toby d’Al Gore avant de devenir producteur et scénariste sur The West Wing puis Studio 60 et House MD
  • 1×06 avec Janel Moloney (Donna)
  • 1×07 avec la costume designer Lyn Paolo
  • 1×10 avec Richard Schiff : un des meilleurs épisodes du podcast à l’occasion d’In Excelsis Deo. Schiff y est tout aussi intéressant qu’ému et émouvant.
  • 1×11 avec les deux acteurs qui interprétaient les fameux Ed & Larry !
  • hors continuité : le panel West Wing Reunion enregistré à l’ATX Festival qui réunissait un magnifique plateau à savoir Aaron Sorkin, Thomas Schlamme, Janel Moloney, Richard Schiff, Bradley Whitford, Dule Hill, Melissa Fitzgerald et Joshua Malina
  • 1×13 à propos de législation sur les hate crimes (commis contre LGBTQ et minorités), avec notamment le directeur de la Fondation Matthew Shepard. Ainsi qu’une interview de Liza Weil.
  • 1×14 un épisode très intéressant sur la peine de mort et le judaïsme
  • 1×15 avec l’équivalent de CJ dans la réalité à savoir le White House Press Secretary de Barack Obama
  • 1×19 avec le parlementaire, sous-secrétaire des armées, qui a aidé à faire abroger la loi « Don’t ask, don’t tell » qui discriminait les LGBTQ dans l’armée américaine
  • 1×21 avec l’acteur qui jouait Kenny, l’interprète de Joey Lucas. Avec des questions très pertinentes de Hirway sur la manière dont la langue de Sorkin était jouée/traduite en LSF par Marlee Matlin.
  • 2×01 et 2×02 avec Thomas Schlamme, Bradley Whitford et Michael O’Neill (l’agent Ron Butterfield)
  • 2×04 avec Emily Procter, l’occasion de revenir sur le personnage de Ainsley Hayes et la place des Républicains dans la série. En plus, elle est rigolote…
  • 2×06 avec le steady cam operator qui explique comment sont tournés les fameux walk and talk
  • 2×10 avec Bradley Whitford

Occasionnellement juste « bien », les épisodes de The West Wing Weekly sont souvent très intéressants et parfois carrément passionnants. Dépassant la simple analyse de fan épisode par épisode et, finalement, dans la droite ligne de ce qu’est la série, Malina et Hirway ne prennent jamais l’auditeur pour un ignare. Grâce à ces deux-là, je suis devenu à mon moment hebdomadaire de réjouissance intellectuelle !

Disponible sur un site dédié et sur iTunes.

Amandine Srs (@amdsrs)
Partager