• Home »
  • BD - COMICS »
  • #Critique Alix Senator (T.6 La Montagne des morts) de Thierry Démarez et Valérie Mangin
#Critique Alix Senator (T.6 La Montagne des morts) de Thierry Démarez et Valérie Mangin

#Critique Alix Senator (T.6 La Montagne des morts) de Thierry Démarez et Valérie Mangin

Note de l'auteur

Sixième volet des aventures d’Alix, sénateur de la République impériale d’Auguste. Au milieu du désert égyptien, les périls sont nombreux pour le héros blondinet devenu couleur de cendre et sa famille. Une aventure risquée avec des marionnettistes peu scrupuleux, l’empereur et son épouse. La montagne des morts risque de bien porter son nom.

L’histoire : Toujours à la recherche de la statue de Cybèle, qui lui permettrait de devenir l’égal d’Alexandre le grand, Khephren, fils d’Enak, adopté par Alix, entraîne ses deux papas dans une improbable quête dans le désert égyptien. Là, la maigrelette troupe est attaquée par des guerriers siwis, télécommandés par le préfet d’Alexandrie, Barbarus. Un périple dangereux à plus d’un titre avec, en creux, la lutte d’influence entre l’empereur Auguste et son épouse Livie.

Mon avis : Alix n’est plus le jeune guerrier gaulois impétueux. C’est devenu un respectueux sénateur aux tempes blanchies sous le harnais qui a dépassé la cinquantaine. Sa vie n’en est pas moins intrépide. Surtout bardé de ses deux fils, Titus, le naturel, et Khephren, l’adopté. Ce dernier, récemment émasculé, rêve de vengeance contre à peu près la terre entière. Ses pères compris. Il est en outre manipulé par Livie, troisième épouse du fils adoptif de César.

Bref, il y a tous les ingrédients pour se perdre dans ce désert assoiffant d’Égypte. La dimension dramatique joue à plein et les relations entre les personnages sont beaucoup plus complexes qu’avec Alix le jeune de feu Jacques Martin. Les alliances se retournent, les rapports pères-fils connaissent de réelles turbulences et le tout est saupoudré d’une violence crasse, plus réaliste avec Valérie Mangin.

C’est une nouvelle réussite avec juste ce qu’il faut de teasing à la fin de ce sixième rendez-vous pour avoir envie d’acheter le septième. Une série « reboot » tout à fait légitime.

En accompagnement : une bonne recette d’animelles, testicules de bélier auquel on attribue parfois des vertus improbables. Louis XIV en était friand.

Si vous aimez : la vie et l’œuvre d’Alexandre le grand, le conquérant macédonien.

Autour de la BD : c’est le même duo, Thierry Démarez – Valérie Mangin, qui œuvre depuis le début d’Alix Senator. Le dessinateur est par ailleurs connu pour Marie des dragons ou Prométhée. Je préférais d’un chouïa le trait de Jacques Martin. La scénariste, latiniste et historienne, baigne dans son jus.

Extraits : « Et c’est pour ça que tu emmènes Khephren à l’oasis sacrée ? Tu crois aussi à cette histoire ? »

« Non. La statue n’a sans doute jamais existé. Ce n’est qu’une légende destinée à attirer les chefs de guerre et leurs offrandes. »

« Mais Khephren va de mieux en mieux depuis le début du voyage. »

« Il croit que la déesse le rendra tout-puissant et peut-être même qu’elle lui redonnera ce qu’il a perdu. »

Alix Senator – T. 6 La Montagne des morts
Écrit par Thierry Démarez
Dessiné par Valérie Mangin
Édité par Casterman

Partager