• Home »
  • Manga »
  • On a lu… L’attaque des Titans – Birth of Livaï (Tome 1 et 2) de Gun Snark et Hikaru Suruga
On a lu… L’attaque des Titans – Birth of Livaï (Tome 1 et 2) de Gun Snark et Hikaru Suruga

On a lu… L’attaque des Titans – Birth of Livaï (Tome 1 et 2) de Gun Snark et Hikaru Suruga

Note de l'auteur

attaque_des_titans_bol_01L’Attaque des Titans, titre post- apocalyptique aux multiples records de vente, est bien parti pour connaître plusieurs vies. Après deux guides ainsi qu’un prologue de la série –Before the Fall– pour l’instant peu trépidant , voilà que Pika nous propose de faire la lumière sur l’un de ses protagonistes majeurs, le dénommé Livaï.

 

Comme toute œuvre déclinée de son support originel, on est en droit d’attendre une certaine plus-value nécessaire qui vienne agrémenter l’univers dont elle est tirée. En cela, The Birth of Livaï réussi à vaincre les principales embûches pour aller à l’essentiel : raconter une bonne histoire aux travers des yeux d’un individu emblématique de la saga. Non content de développer enfin le charismatique Livaï dont on ignore tout, il permet aussi de préciser la nature de ce dernier dans sa relation avec Erwin, le futur stratège qui encadrera Eren et Mikasa plus tard dans L’Attaque des Titans. Un récit du passé qui permet de remplir quelques manques donc, non content d’éviter certains poncifs, que l’on excuse facilement avec deux tomes pour intégrer un ensemble d’événements plutôt bien maîtrisé. Le bas blesse peut être plus en revanche dans le traitement des amis de Livaï, trop faire valoir pour que l’on s’attache durablement à eux, là où la présence de ce dernier paradoxalement, en impose et phagocyte l’intrigue au demeurant. On notera aussi la volonté plus marketing de l’éditeur français à réorienter le titre original. Si elle est louable pour des raisons évidemment plus commerciales, on est en droit de tiquer tout de même car il n’évoque plus du tout le sujet de ce qui entoure le récit. Plus ennuyant, elle oriente le lecteur vers une naissance quelconque, qu’elle soit physique (Livaï est déjà un adolescent) ou patronymique (son nom est déjà celui de Livaï) ce qui n’est pas le cas dans le récit. Pas bien méchant mais un peu contrariant à la lecture en fin de compte.

 

Concernant la partie graphique, vous pouvez souffler : Le trait de Hajime Isayama est aux abonnés absents et il passe la main à Hikaru Suruga, au chara design bien plus prononcé et travaillé. On peut même constater que le dessin se rapproche assez clairement de la série animée, ce qui est un plus, fort appréciable. En résulte une approche plus clairsemé mais aussi plus limpide dans le feu de l’action, le côté un peu brouillon et authentique du manga original disparaissant alors. Un dessin qui fait place à une orientation plus grand public mais plus conventionnelle dans son traitement.

 

L’attaque des Titans – The Birth of Livaï n’est pas une énième tentative opportuniste de nous vendre encore et toujours une part de gâteau indigeste rien qu’à l’évocation de son titre (Coucou Saint Seiya!). Il s’agit d’un spin off plutôt bien tenue, qui complémentera efficacement l’intrigue de départ et n’ayant que pour seule ambition que l’on ne s’ennuie pas. Pour le coup, c’est déjà très bien!

Partager