#Critique Boruto – Naruto Next Generations (T. 1)

#Critique Boruto – Naruto Next Generations (T. 1)

Note de l'auteur

boruto-demarre-en-franceExit Naruto, voici l’avènement de son rejeton Boruto dans un premier tome pas complètement inintéressant mais sans idée réellement novatrice. N’étant pas un grand fan du jeune ninja devenu hokage et après le piètre one-shot Naruto Gaiden qui introduisait Boruto, j’avoue que je me suis attaqué à cette série avec quelques a priori. Pour les aficionados, voilà une suite qui les ravira tant elle assure la transition intergénérationnelle toute en douceur. Pas franchement de dépaysement, on reste dans une continuité logique, en repartant sur de plus ou moins nouvelles bases. En gros, on ne reprend pas exactement les mêmes et on recommence.

 

Nous voilà de retour dans le petit village de Konoha. Naruto est devenu Hokage et a un fils nommé Boruto, tandis que Sakura et Sasuke sont les parents de la jeune Sarada. La nouvelle génération s’apprête à passer les examens de sélection des ninjas mais le jeune Boruto ne l’entend pas de cette oreille. Il ne compte pas marcher dans les pas de son paternel à qui il reproche de ne jamais être présent et semble bien décidé à suivre sa propre voie. Il demande donc à Sasuke de devenir son mentor et compte tenu de ses antécédents, on peut se poser des questions… Voilà donc un premier tome qui (re)pose les bases de l’univers développé par Masashi Kishimoto et hormis le petit contre-pied que prend le jeune Boruto, tout ou presque semble identique au premier tome de Naruto, l’original. Le lieu, les protagonistes, le démarrage de l’action par les examens, l’impression de déjà-vu nous saisi à la lecture de ce tome. Le passage de flambeau paraît quelque peu forcé et la nouvelle génération va avoir du mal à trouver sa place, écrasée par le poids de ses aînés.

 

Boruto-trailerComme dans de nombreux titres, Boruto joue la carte de la filiation pour légitimer la mise en route d’une suite. Mais le problème ici, c’est que de trop nombreux aspirants ninjas sont fils ou filles de. Ils portent tous et toutes l’héritage de leurs parents et ce bagage risque d’être un handicape pour les auteurs Ukyô Kodachi et Mikio Ikemoto. Au vue de cette transition paresseuse et un peu lourdingue, on peut se demander s’ils vont parvenir à se détacher du matériau d’origine. C’est certainement trop tôt pour se prononcer mais ce premier tome nous offre des pistes. Malgré ses très nombreux défauts, cette introduction bis se laisse lire et contentera très certainement les fans hardcore. D’autant que sur la forme, Ikemoto fait plutôt du bon boulot, en ne trahissant pas l’esthétique et le style de Kishimoto. On retrouve ce même trait fin, clair et précis si caractéristique du mangaka. En termes de mise en page, le découpage est très fluide, notamment dans les quelques petites scènes d’action qui parcourent le tome. Quoi qu’il en soit, le rituel de passage est lancé et Boruto va certainement pouvoir balancer des orbes tourbillonnants pendant un bon paquet de tomes. Reste à savoir si cette suite restera dans l’ombre imposante de son modèle ou si les auteurs parviendront à s’en échapper pour proposer une vision plus personnelle et originale. Qui sait ?!

 

Boruto – Naruto Next Generations (T. 1)
De Ukyô Kodachi et Mikio Ikemoto
Édité par Kana

Partager