• Home »
  • CINÉMA »
  • Un (bon) point en fin de phase, critique de Avengers, l’ère d’Ultron
Un (bon) point en fin de phase, critique de Avengers, l’ère d’Ultron

Un (bon) point en fin de phase, critique de Avengers, l’ère d’Ultron

Note de l'auteur

Affiche_AvengersLeredUltronAprès un premier succès très mérité, les Avengers reviennent, toujours avec Joss Whedon à la barre et une attente énorme de la part des fans de Marveleries. Loin des désirs auteurisants de certains cinéphiles, la boîte à idées continue sur sa lancée et nous balance en pleine figure un concentré d’entertainment et de fun tout en réalisant l’exploit du premier opus, un bon équilibre entre les multiples héros.

Nous les attendions au tournant ces Avengers. Joss Whedon, véritable show runner de la phase 2, avait livré un excellent film de super héros en réussissant l’exploit de doser équitablement chaque tête d’affiche et harmoniser les égos, une gageure avec un tel casting. Pour Age of Ultron, le défi était encore plus difficile à relever avec l’introduction de trois nouveaux héros : Quicksilver, Scarletwitch et Vision. Force est de constater que Whedon maitrise parfaitement son sujet, la réussite est totale. Avengers, L’Ere d’Ultron donne la part belle à tous, sans exception, et démontre que la saga Avengers a de beaux jours devant elle.

Avengers Age of Ultron Team

Tout ce que le fan de Marvel est en droit d’attendre est là. Des clins d’oeil à l’attention des connaisseurs (escapade au Wakanda et sa célèbre colline de Vibranium, par exemple) aux plans icôniques de bataille en bullet time, en passant par les quelques touches d’humour distillées deci delà, le cahier des charges est suivi à la lettre, avec brio. Joss Whedon a su retrouvé le bon tempo du premier opus et alterner les scènes épiques mais aussi intimistes où l’humanité de Hawkeye, Hulk/Bruce Banner et BlackWidow sera mise en avant dans ce monde de « freaks » et de demi-dieux. A la manière des comics, les références aux aventures passées de nos héros sur grand écran sont pléthores mais n’excluent pas pour autant les profanes qui jubileront aussi devant le spectacle.

Ultron

Visuellement, c’est un quasi-sans faute. A l’exception de quelques scènes de bastons, l’action est très lisible et les différents lieux visités par nos super héros, qui sont sortis du carcan de Manhattan, apportent une touche appréciable de réalisme, merci le tournage en décor naturel (de l’Italie à la Corée avec un détour par l’Afrique du Sud) et les CGI, toujours impeccables.

Difficile de trouver à redire sur le casting. Chaque interprète incarne son personnage avec justesse, les nouveaux venus Elizabeth Olsen, Aaron Taylor-Johnson, Paul Bettany et James Spader s’intègrent aisément dans ce « All Star Film », ouvrant ainsi de grandes perspectives pour la suite de ces Avengers (et, petit délice personnel, Scarlett Johansson est toujours aussi belle…). Kevin Feige et Joss Whedon ont intelligemment posé les jalons de la Phase 3 tant dans la distribution mais aussi dans le scénario qui nous rappelle que les Gardiens de la Galaxie sont aussi dans le Marvel Cinematic Universe (je n’en dirais pas plus, à vous de le découvrir).

Ce film est-il donc parfait, me direz vous avec un ton cynique ? Evidemment, non. Ce qui fait la force du film, son cahier des charges respecté, sera aussi sa faiblesse pour certains. Nulle noirceur « à la Nolan » si ce n’est quelques interrogations sur l’Intelligence Artificielle du méchant Ultron, mais du pur entertainment, du gros blockbuster qui écrase tout sur son passage pour notre plus grand bonheur. Désiriez vous autres choses ? Moi, non.

Un casting sans faute, du rythme, des effets spéciaux aux petits oignons, du fun, courez y !

La critique du Dr No est

La critique plus mitigée de Pierre-Alexandre, c’est par ici

 

Le film Marvel Studios AVENGERS : L’ERE D’ULTRON est interprété par Robert Downey Jr., qui reprend le rôle d’Iron Man, ainsi que par Chris Evans dans celui de Captain America, Chris Hemsworth dans celui de Thor et Mark Ruffalo dans celui de Hulk. Scarlett Johansson est à nouveau Black Widow et Jeremy Renner, Hawkeye. La distribution compte également Samuel L. Jackson dans le rôle de Nick Fury et Cobie Smulders dans celui de l’Agent Maria Hill. L’équipe des Avengers affronte cette fois James Spader dans le rôle d’Ultron. Au cours de l’aventure, ils vont devoir affronter deux nouveaux venus aussi mystérieux que puissants, Wanda Maximoff, jouée par Elizabeth Olsen, et Pietro Maximoff, interprété par Aaron Taylor-Johnson. Ils vont aussi retrouver un vieil ami sous une nouvelle forme lorsque Paul Bettany devient Vision. Écrit et réalisé par Joss Whedon, produit par Kevin Feige, le film Marvel AVENGERS : L’ERE D’ULTRON est inspiré de la très populaire série de comics Marvel The Avengers , dont le premier numéro remonte à 1963. Soyez prêts pour une aventure mouvementée : les Avengers sont de retour sur les écrans dans AVENGERS : L’ERE D’ULTRON, le 22 avril 2015 en France au cinéma. La critique du Dr No, ici.

Synopsis : Alors que Tony Stark tente de relancer un programme de maintien de la paix jusque-là suspendu, les choses tournent mal et les super-héros Iron Man, Captain America, Thor, Hulk, Black Widow et Hawkeye vont devoir à nouveau unir leurs forces pour combattre le plus puissant de leurs adversaires : le terrible Ultron, un être technologique terrifiant qui s’est juré d’éradiquer l’espèce humaine. Afin d’empêcher celui-ci d’accomplir ses sombres desseins, des alliances inattendues se scellent, les entraînant dans une incroyable aventure et une haletante course contre le temps…

 

Partager