#Critique Forces spéciales de Marc Védrines et Benoît de Saint-Sernin

#Critique Forces spéciales de Marc Védrines et Benoît de Saint-Sernin

Note de l'auteur

Traversée du désert en 1991 pour des forces armées tricolores peu ou pas prêtes pour le défi de la guerre du Golfe. Ce sera le point de départ de la constitution de véritables forces spéciales à la française. Haut les mains.

L’histoire : comment, quand et pourquoi sont nées les forces spéciales françaises. En retard en la matière, la politique de défense nationale a été chamboulée par l’opération « Tempête du désert » de 1991. Genèse d’une petite révolution chez la grande muette qui a retrouvé la parole pour l’occasion.9782344020104-P-3G

Mon avis : instructif et très documenté. On pourrait aussi ajouter bien construit. Le récit de cette modernisation au pas des forces de projection de l’armée française se lit parfaitement. Malgré les analepses, le flashback à la bleu blanc rouge, on ne se perd ni en conjectures, ni tout court. C’est même très rythmé. Les auteurs ont su rendre sexy un sujet qui ne l’est pas de prime abord.

L’expertise des auteurs est complétée par les nombreux témoignages des acteurs-clés de l’époque qui enrichissent la trame. C’est fouillé avec le concours notamment de Pierre Joxe, qui passa de l’Intérieur à la Défense, et de très hauts gradés de l’armée française. Ceci nous permet de faire de l’inside avec les centres de décision de la première guerre du Golfe et notamment l’Élysée et le rôle de François Mitterrand. Celui de Jean-Pierre Chevènement est moins mis en avant. Sa démission au moment du déclenchement des hostilités, que d’aucuns ont assimilé sans réfléchir à une désertion, retrouve de plus en plus de crédit à la lumière des derniers événements au Proche-Orient. Les attributs de son remplaçant, Joxe, sont beaucoup plus mis en valeur.

9782344020104-P-2GC’est également pédagogique et on en apprend davantage sur l’impréparation de l’armée française à ce type de conflits. Son remorquage absolu aux services américains en matière de renseignements. Son retard en matière d’équipements et de commandement unifié. Fort de ce constat d’échec, heureusement peu coûteux en termes stratégiques, car les forces irakiennes, considérées alors comme la quatrième structure militaire du monde, se sont effondrées rapidement et de vies humaines, la France s’est dotée des forces spéciales adéquates. Depuis 1991, le pays ne peut que se louer de cette piqûre de rappel décisive.

Cette BD raconte une histoire d’hommes, plutôt grands, qui se révélèrent pour certains dans la difficulté. La dimension psychologique de ceux qui ont à décider n’est pas éludée et plutôt même bien sentie. À lire.

Si vous aimez : Le Bureau des légendes, saison un, deux et trois…

En accompagnement : Conflict: desert storm à jouer pendant des heures sur un vieux pc.

Autour de la BD : vu notamment sur le très bon Salam toubib, Marc Védrines est tombé dans la bande dessinée tout petit. Depuis, il n’en est pas ressorti. Benoît de Saint Sernin, incubateur de cet ouvrage, préside le cercle de l’arbalète. Un endroit où opérateur des forces spéciales et entreprises qui fournissent du matériel se rencontrent.

Extraits : « Comment pouvez-vous affirmer quoi que ce soit ? Moi, je ne vois rien, ces photos sont dégueulasses. On se fout de nous ! »9782344020104-P-1G

« C’est tout ce que les Américains nous ont donné. Mais on peut se fier aux renseignements qu’ils nous donnent par ailleurs. Il sont bons. »

« Bons ? Bons, c’est meilleur que des moins bons, certes. Mais c’est moins bon que des meilleurs… Ces renseignements sont probablement faux ou, au mieux, incomplets, en tout cas, invérifiables. Je constate que les renseignements que les Américains nous donnent sont chichement mesurés. Réveillez-vous ! En face de nous, la 4e armée du monde ! »

Forces spéciales
Écrit par Marc Védrines et Benoît de Saint Sernin
Dessiné par Marc Védrines
Édité par Glénat

Partager