#Critique Game Of Thrones 8×01 : L’accueil froid du Nord

#Critique Game Of Thrones 8×01 : L’accueil froid du Nord

Note de l'auteur

HBO et OCS ont lancé la dernière saison de Game of Thrones dans la nuit de dimanche et les fans de la série ont été au rendez-vous. 17,4 millions de téléspectateurs américains étaient devant HBO pour suivre l’arrivée de Daenerys Targaryen à Winterfell, et l’épisode a lancé la saison 8 sans perdre de temps. 

Passons aux choses sérieuses

Le générique de Game of Thrones n’a jamais véritablement changé sur les sept premières saisons de la série. Si les lieux représentés sur la carte de l’univers des Sept Couronnes variaient d’épisodes en épisodes, le gros du générique restait le même. Mais pas pour cette saison 8. La série a en effet offert une nouvelle peau à son générique emblématique en présentant plus en détails les lieux représentés plutôt que de les survoler. Ce choix semble logique puisque étant donné que la plupart des personnages principaux se retrouvent maintenant au même endroit, il y a moins de lieux à montrer sur la carte.

Il n’en reste pas moins que les nouveaux détails montrés dans ce générique sont somptueux et que cette nouvelle esthétique semble annoncer que l’on est entré dans une nouvelle ère dans l’histoire de Westeros. La sphère armillaire que l’on voit tourner dans le générique en est d’ailleurs la preuve car elle ne représente plus la rebellion de Robert Baratheon mais des moments clés vu dans la série, comme la mort de Robb Stark. Pour cette saison 8, Game Of Thrones nous montre donc que nous passons désormais aux choses sérieuses. Terminés les allés-retours sur la carte, et plus le temps de ressassé le passé, maintenant on se concentre sur l’avenir et les deux familles en son centre : les Stark et les Targaryen. Cette idée est d’ailleurs renforcé par Bran lorsque Jon et Dany arrivent à Winterfell. Ils n’ont plus le temps de bavarder car le Mur s’est effondré et l’armée des Morts est en chemin.

Bienvenue à Winterfell

L’accueil que Daenerys et son armée connaissent à Winterfell est des plus mitigé. Entre le peuple du Nord qui est généralement méfiant des étrangers et Sansa Stark qui a décidé de ne pas se laisser impressionner par la Mère des Dragons, l’arrivée de Jon et Dany est plutôt tendue. Jon a cependant l’occasion de retrouver plusieurs personnes chères à son cœur, à commencer par Bran. Comme cela a été le cas pour Arya et Sansa, Jon se rend vite compte que son petit frère n’est plus tout à fait le même, et sa réunion avec lui est dénuée de beaucoup d’émotions. Ses retrouvailles avec Arya ont revanche beaucoup plus de poids. La scène est très bien maîtrisée et il est plaisant de voir Jon et sa sœur sourire de bon cœur. Autre réunion un peu fade, le face à face entre Tyrion et Sansa est un peu décevant car Sansa ne peut s’empêcher de se montrer froide avec tout le monde, même le Lannister qui a été le plus gentil avec elle. Au final, entre l’accueil peu chaleureux du Nord et les chamailleries familiales, les meilleurs moments que Jon et Dany vivent à Winterfell dans ce premier épisode sont les instants volés qu’ils partagent loin du regard de tous, où ils peuvent savourer une balade à dos de dragons ou un baiser enflammé. Jon est heureux (même s’il se prépare à un combat potentiellement fatal contre les Marcheurs Blancs) : il est chez lui, il est amoureux et, même si l’ambiance globale à Winterfell est relativement tiède, il s’en sort bien… jusqu’à ses retrouvailles avec son ami Sam.

Bonnes et mauvaises nouvelles

Il y a de nombreux moments dans ce premiere épisode de saison 8 où les personnages sont dans une situation qui commence bien et tourne vite au vinaigre. C’est le cas pour Sam qui rencontre Dany, se voit remercier d’avoir sauvé Jorah, puis apprend que son père et son frère ont été exécutés par Dany. C’est ensuite le cas pour Jon qui est tout content de retrouver son ami Sam, puis s’entend dire que tout ce qu’il sait de son identité n’est qu’un vaste mensonge et qu’il est l’héritier du Trône de Fer. Enfin, c’est aussi le cas de Jaime qui a échappé aux griffes de Cersei, est arrivé en un seul morceau à Winterfell, puis se retrouve face à face avec le jeune homme qu’il a tenté de tuer la dernière fois qu’il était dans le domaine des Stark. Chacune de ces scènes est un moment clé pour les personnages qu’elles concernent, et les performances de John Bradley, Kit Harrington et Nikolaj Coster-Waldau sont toutes parfaites. Bradley est peut-être le meilleur dans cet épisode tant ses réactions lors de sa scène avec Daenerys montrent toute la force de son jeu d’acteur.

En somme, Winterfell est un très bon season premiere. La mise en scène est très bien menée et le scénario est solidement structuré. L’épisode nous montre où chaque personnage en est, où nous en sommes dans l’histoire, et fait avancer chaque pion a un rythme soutenu tout en donnant à chacun assez de temps pour véritablement établir leur présence à l’écran. De plus, c’est un épisode qui n’hésite pas à jouer avec l’humour de la série, ne manquant pas une occasion de faire rire ou sourire le spectateur (mais peut-être est-ce parce que les épisodes à venir ne vont certainement pas avoir beaucoup de place pour le rire). Les personnages ont encore beaucoup de conflits à régler, que cela soit au niveau politique ou personnel, et il ne fait pas de doute, avec Winterfell, que cette dernière saison va être riche en moments époustouflants.

Retrouvez les nouveaux épisodes de Game of Thrones saison 8 sur OCS chaque lundi jusqu’au 20 mai.

Visuels : Game of Thrones © Home Box Office, Inc. All rights reserved. HBO ® and all related programs are the property of Home Box Office, Inc.

Partager