#Critique Hawkwood (T. 6)

#Critique Hawkwood (T. 6)

Note de l'auteur

hawkwood-6-doki-1On approche doucement mais sûrement de la conclusion sanglante de la bataille entre armées française et britannique. L’étau se resserre autour de John Hawkwood, tandis que le prince Edward, à la tête d’une vaste armée, se voit mis en déroute et jamais l’esprit tactique n’aura été autant sollicité. Tommy Ohtsuka n’en finit plus de nous passionner et de nous surprendre, nous balançant aussi bien au cœur du combat, que dans les coulisses où s’échafaudent les stratagèmes. Épique et passionnant !

 

L’armée anglaise vient de subir de très lourdes pertes après que la cavalerie se soit faite décimée par les mercenaires de Gênes et leurs arbalétriers peu commodes. Edward doit ravaler sa fierté et opter pour une autre manœuvre. Il choisit la retraite afin de préserver un maximum de ses troupes mais ne peut accepter de laisser ses hommes morts au combat, sur le champ de bataille. Il demande donc à Hawkwood et ses hommes de la Compagnie Blanche du Corbeau, d’assurer leurs arrières et de récupérer les corps, sans pour autant se faire occire par le camp adverse. Le mercenaire accepte en échange de quelques hommes supplémentaires, l’opération suicide commence. Une fois encore, ce dernier, fin stratège, parvient à élaborer un plan et nous offre un spectacle parfaitement jouissif. Les twists se succèdent, à la faveur du plus vif des esprits et tous les coups sont permis. La grande force de Hawkwood, c’est que l’on ne décroche pas une seule seconde. À chaque mouvement de troupe, à chaque bataille, les enjeux sont toujours solidement exposés dans un récit en flux tendu dans lequel le lecteur s’investit.

 

tnfigzankoku016En totale immersion, on côtoie aussi bien les troufions, véritable chair à canon, que les personnages de premier ordre qui décident loin du combat. Le mangaka a à sa disposition une galerie de personnages plus badass les uns que les autres et parvient à leur conférer une certaine aura. Que se soit Edward, prince capricieux et personnage plus complexe qu’il n’y paraît, que ce soit Otto Doria ou encore le capitaine Richard Perrier, Tommy Ohtsuka multiplie les portraits de personnages ayant, pour la plupart, vraiment existé, ce qui confère à son récit, une base historique plutôt solide. L’épopée qu’il nous propose est clairement habitée par un souffle épique et on en redemande. D’autant que le trait de l’auteur s’affirme de plus en plus. Épais, nerveux et toujours parfaitement lisible, il impose son style, allant parfois jusqu’à lorgner du côté de la bande dessinée franco-belge. Bref, tome après tome, nous prenons notre pied à replonger dans cette guerre de cent ans, en espérant un final en apothéose.

 

Hawkwood (T.6)

De Tommy Ohtsuka

Édité par Doki-Doki

Partager