On a (aussi) lu… Jupiter’s Legacy (T.1) de Mark Millar et Frank Quitely

On a (aussi) lu… Jupiter’s Legacy (T.1) de Mark Millar et Frank Quitely

Note de l'auteur

Face aux crises de nos sociétés actuelles, quelle pourrait être la réponse de Superman et de ses alliés ? C’est sur ce postulat que débute la nouvelle série d’un auteur connu et reconnu : Mark Millar.

 

jupiter's legacy t1 - 4Ça parle de quoi ?

En 1932, la grande crise frappe les États-Unis. Porté par une vision, Sheldon Sampson, accompagné de son frère et de ses amis débarquent sur une île perdue et vont acquérir des pouvoirs faisant d’eux des super-héros. Le présent : toujours sur le front, Sheldon s’oppose à son frère quant à leur rôle sur la société. La rupture est imminente d’autant plus qu’elle se nourrit de l’amertume de leurs descendants.

 

C’est de qui ?

Une dream team : Mark Millar (Kick-Ass, Civil War) au scénario et Frank Quitely (New X-men, All Star Superman) au dessin.

 

 

C’est pas des quidams alors ?

On a affaire à un duo prompt à affoler le moindre amateur de bandes dessinées américaines. Pour autant, ce n’est pas non plus pour cela qu’on s’est enthousiasmés à l’annonce du projet. Il faut dire que les œuvres les plus réputées de Mark Millar se révèlent avoir des jolies façades mais des fondations en carton. Au fil du temps, Civil War apparaît comme une baudruche qui se dégonfle les premiers numéros passés, et Kick-Ass doit plus à son ton provocateur qu’à la subtilité de son propos. Ces ratés surestimés sont d’autant plus navrants qu’à côté de cela, le scénariste nous offre des perles tels que Superman – Red Son, Flash, The Authority (succédant à Warren Ellis) et sa variante The Ultimates. Il faut bien le dire, compte tenu de sa production récente, on ne partait pas avec de bons a priori.

 

jupiter's legacy t1 - 3Et donc tu n’as pas aimé vieil aigri ?

Bien au contraire. Malgré un début laissant augurer le pire de la putasserie de Kick-ass, Jupiter’s Legacy surprend agréablement au fur et à mesure de la lecture. Mark Millar ne se repose pas que sur un pitch clinquant et potentiellement vendeur pour une adaptation cinématographique. Il raconte vraiment quelque chose et va au-delà du cynisme habituel pesant lourdement sur ses succès. Quelque part, il revient aux bases et à un certain sens du merveilleux qu’on pouvait trouver dans ses plus anciens travaux.

 

jupiter's legacy t1 - 5Archi-rabattu depuis quelques années, la question de l’interventionnisme du super-héros, de son rôle sur une société et un monde aurait pu facilement être ennuyante sans la focalisation sur une cellule familiale et dynastique permettant de brasser toute l’histoire du genre et d’avoir une ancre solide pour la suite du récit. Ce dernier se révèle très bien construit. Les auteurs savent ménager leurs effets, relancer l’intrigue au bon moment (à la rigueur pourrait-on être frustrés d’une ellipse) et développer des personnages qui dépassent les clichés dans lesquelles on pourrait facilement les enfermer. Seule petite déception, un Frank Quitely en mode automatique. Malgré de très belles planches (l’arrivée sur l’île avec un travail sur la perspective qui en renforce l’immensité et un combat de fin épique), on est loin d’All-Star Superman ou de New X-men. Si ce classicisme est sûrement voulu et que le découpage favorisant des cases horizontales insinue l’idée d’une approche cinématographique (rappelant le travail de Bryan Hitch sur The Authority), il n’en reste pas moins que ce sont des procédés un peu trop faciles aujourd’hui.

 

Tu recommandes ?

Totalement, parce que malgré le petit bémol concernant le dessin ça reste du Quitely et ce dernier, même en petit forme sera toujours largement plus intéressant que la majorité de ses collègues.

 

 

 

jupiter's legacy t1 - 1

 

 

 

Jupiter’s Legacy – Tome 1 : Lutte de pouvoirs (Best Of fusion comics, Panini Comics, Image Comics) comprend les épisodes US de Jupiter’s Legacy #1 à #5

Écrit par Mark Millar

Dessiné par Frank Quitely

Prix : 14.95 euros

Partager