• Home »
  • BD - COMICS »
  • #Critique La Horde du contrevent – T.1 Le cosmos est mon campement d’Éric Henninot
#Critique La Horde du contrevent – T.1 Le cosmos est mon campement d’Éric Henninot

#Critique La Horde du contrevent – T.1 Le cosmos est mon campement d’Éric Henninot

Note de l'auteur

Adaptation du roman de science-fiction écrit par Alain Damasio, La horde du contrevent nous plonge dans un monde apocalyptique où chaque homme est un Sisyphe en puissance. Où l’humanité ne s’en sortira, si elle doit s’en sortir, que si elle reste unie.

L’histoire : après une formation drastique, ils ont quitté enfants Aberlaas pour tenter d’atteindre l’Extrême-Amont, la source du vent qui envahit le monde. 27 ans plus tard, la horde est plus que jamais divisée alors que sa trace est parsemée de morts. Ce convoi si atypique paraît de plus en plus éloigné de son rôle supposé.

Mon avis : il y a forcément un temps de latence avant de bien saisir qui est qui et qui fait quoi dans cette BD. Il y a une dialectique à appréhender et qui demande une attention particulière, mais une fois que vous êtes rodé, vous ne craigniez plus grand-chose hormis un scénario qui se dessine dans une grande noirceur.

L’existence même de l’Homme est en péril, comme une métaphore poussée à son paroxysme d’obscurité de notre monde actuel. Il n’a pas d’alternative si les humains veulent s’en sortir, il leur faut faire le taf ensemble. Sinon, ciao bisous.

C’est aussi une galerie de portraits bien différents, bien tranchés aussi. Dans cette horde, on retrouve des caractères à l’opposé. C’est un savant mélange, qui, parfois, attise les différences, mais qui est aussi le ciment de cette bande de casse-cous imprégnés de leur haute mission.

Cela fait un ensemble agréable, où le suspense est bien orchestré, où le vent nous accompagne à chaque strip, où la violence est une composante totale de la vie. Vivement la suite.

En accompagnement : courez vous acheter un anémomètre pour bien prendre la mesure de ce scénario.

Si vous aimez : le rugby et la mêlée en particulier qui font penser à la forme de la horde. Le combat est du même ordre.

Autour de la BD : cela fait plusieurs années qu’Éric Henninot travaille sur ce projet d’adaptation. On l’a aperçu sur Carthago et XIII mystery notamment. Alain Damasio a vu son roman sorti en 2004 dépasser les 100 000 ventes.

Extraits : « Personne ne vous dira qu’il aime le vent. Personne ne vous dire la contraire non plus. J’adorais cette sensation d’homme debout, de lame de chair encore droite sur ce monde horizontalisé. Ce rêve têtu, de la plus haute crétinerie, cette chimère d’atteindre un jour l’Extrême-Amont. »

Écrit et dessiné par Éric Henninot
Édité par Delcourt

Partager