#Critique On a fait le tri n°23

#Critique On a fait le tri n°23

Note de l'auteur

Parce qu’on n’a malheureusement pas le temps de vous parler en détail de tous les bouquins qui sont passés entre nos mains, « On a fait le tri » revient sur les dernières sorties de la planète BD.

MEDICIS – T2 : LAURENT LE MAGNIFIQUE (DE PERE EN FILS)medicis-T2

Deuxième volet de la saga sur la famille qui a régné en maître sur Florence. Impétueux et sûr de lui, Laurent, petit-fils de Cosme, n’hésite pas à faire appel à la force et à la violence pour arriver à ses fins. Jusqu’à se lancer dans une guerre contre sa Sainteté le pape. Courant à sa perte, il va laisser de côté le bruit et la fureur des armes et faire jouer la diplomatie et la ruse. Jusqu’à s’allier avec son ennemi napolitain. Le tout pour que la République florentine continue d’exercer son rayonnement à travers l’Europe. Qualifié de « magnifique » (qui a fait de grandes choses en latin), il mourra de la goutte en laissant sa famille au plus haut. Il reste trois autre opus dans cette série captivante, qui nous montre l’envers du décor. C’est historique et bientôt télégénique avec la sortie cet automne de la série Medicis, Masters of Florence avec Dustin Hoffman.

D’Olivier Peru et Eduard Torrents
Éditions Soleil

LE BOURREAU – T2 : MASCARADES

bourreauT2Bourreau contre Bouffon, épisode 2. L’exécuteur de Paris, redouté de tous, est gêné aux entournures par un personnage tourbillonnant. On cherche à l’attirer dans un piège pour solder une querelle qui le dépasse totalement. Mais par qui est drivé ce Bouffon ? Que cache-t-il dans ces mouvements incessants ? Le Bourreau risque bien de s’y perdre dans cette quête pour déterminer à qui appartient le « Don », qui est l’intercesseur entre Dieu et les hommes. Cette trilogie en est à son mitan et se complique diablement dans ce Moyen Âge onirique mais particulièrement violent. Accrochez-vous bien à vos sièges et ne lisez pas ce deuxième tome après une grosse journée de boulot ou de cours car une chatte n’y retrouverait pas ses petits.

De Mathieu Gabella et Julien Carette
Éditions Delcourt

ekhoT6EKHO MONDE MIROIR – DEEP SOUTH

Pour la sixième levée dans ces mondes parallèles, on ne se prend pas plus au sérieux qu’avant et cela donne un mets bien de saison, rafraîchissant ! N’allez pas croire que l’accessoire est roi puisqu’ici on évoque le droit à l’avortement via Soledad, la bomba latina, le redresseur de torts ecclésiastique et son armée de bigots ainsi que les histoires d’amour contrariées. Ces BD sont de petites sucreries, type carambar sans la blague vaseuse à l’intérieur mais avec de vrais messages et un Sud américain plus vrai que le vrai. Ce monde miroir est une vraie petite trouvaille intéressante sans en avoir l’air.

De Christophe Arleston et Alessandro Barbucci
Éditions Soleil

VENOSA – T1 CINQ CADAVRES SUR LE PAVÉvenosaT1

Bon, de prime abord, ce n’est pas ma came l’heroic fantasy. Mais là, c’est sauvé par le décalage et la qualité des dialogues. On se délecte de cette manne d’humour, souvent noir, dans un monde torturé et ultra-violent. Dans une cité où la dope gouverne pas mal de choses et où la guerre est la principale économie. Ça part un peu en quenouille à chaque coin de rue mais ça ne manque pas de piquant. On ne sait pas franchement où cela va se terminer mais on y va gaiement. Sans trop réfléchir. En passant un moment étonnant et détonnant.

D’Olivier Milhiet
Éditions Delcourt

Partager