#Critique On a fait le tri n°33

#Critique On a fait le tri n°33

Parce qu’on n’a malheureusement pas le temps de vous parler en détail de tous les bouquins qui sont passés entre nos mains, « On a fait le tri » revient sur les dernières sorties de la planète comics. Trois comics, trois chroniques, c’est parti.

 

X-O Manowar – L’intégrale tome 2

Deuxième volume massif consacré au personnage phare de l’univers Valiant, X-O Manowar – L’intégrale tome 2 propose l’ensemble des épisodes consacrés à la saga Armor Hunters dans laquelle le Wisigoth des temps moderne doit faire face à un groupe bien décidé à détruire son armure et la Terre qu’elle a souillée. Groupe hétéroclite dont on apprend les origines à travers les numéros de la série régulière, ces chasseurs considèrent l’armure d’Aric comme une entité indépendante dont le but et de coloniser et de détruire les planètes qu’elle rencontre. La saga est une nouvelle étape dans l’évolution d’Aric qui devient ici un héros à part entière après avoir été un fugitif et une menace. Si on ne peut que saluer l’exhaustivité de cette édition, force est de reconnaître que la saga s’étire en longueur et que certaines histoires annexes (telle Armor Hunters : Harbinger) sont d’un faible intérêt. Reste que Robert Venditti continue à parfaitement écrire le récit d’un homme au destin épique qu’on suit avec de plus en plus d’intérêt dans ce qui reste un des plus forts péplums modernes.

 

Écrit par Robert Venditti, Joe Harris, Joshua Dysart et Matt Kindt
Dessiné par J.G. Jones, Diego Bernard, Alejandro Sicat, Alisson Rodrigues, Doug Bralthwaite, Trevor Halrsine, Mark Pennington, Robert Gill et Stephen Segovia
Traduit par Florent Degletagne et Stéphane le Troëdec

 

Dans l’antre de la pénitence

Maison célèbre à l’histoire particulièrement intrigante, le manoir Winchester est au centre d’une mini-série (et non d’un roman graphique comme indiqué sur le quatrième de couverture) écrite par Peter Tomasi (dont le cycle sur Batman & Robin vient de faire l’objet d’un omnibus au USA) et dessiné par le talentueux Ian Bertram. En ressort un voyage dans un terrible purgatoire pour des centaines d’ouvriers tous coupables de meurtres et cherchant la rédemption dans l’édification d’une maison aux proportions gargantuesques et aux plans sans cesse renouvelés par une propriétaire au bord de la folie. Les auteurs jouent avec subtilité avec les faits historiques et les éléments fictionnels afin de toucher à la noirceur, même consécutifs à la perte tragique d’être chers.

 

Écrit par Peter Tomasi
Dessiné par Ian Bertram
Traduit par Philippe Touboul

 

Superman – American Alien

Précédé d’une réputation élogieuse et mérité, la mini-série écrit par Max Landis, s’inscrit dans cette poignée de titres consacrés au personnage de Superman et pouvant être lus par le plus grand nombre. L’approche décalée de l’histoire permet en effet de séduire un lecteur peu enclin à s’aventurer dans le monde du plus grand des super-héros. Toutefois, cela ne se fait pas aux dépends d’une trahison de celui-ci. Face à une icône aussi forte de la culture, Landis semble procéder à la même démarche que Don Rosa dans son magnifique La Jeunesse de Picsou. Il s’appuie sur des moments marquants de la vie du jeune homme pour mieux mettre en valeur ce qui a défini le héros. Servi par une poignée de dessinateurs parmi les plus fameux (Tommy Lee Edwards, Francis Manapul, Jonathan Case, Nick Dragotta, Joelle Jones, Jae Lee et Jock), Superman – American Alien est une magnifique histoire qui, si elle n’atteint pas les sommets d’un Superman – Identité secrète, demeure parmi ce qui s’est fait de mieux sur le personnage depuis des années.

 

Écrit par Max Landis
Dessiné par Tommy Lee Edwards, Francis Manapul, Jonathan Case, NIck Dragotta, Joelle Jones, Jae Lee et Jock
Traduit par Laurent Queyssi

Partager