On a lu… Les Deux Van Gogh – One shot de Hozumi

On a lu… Les Deux Van Gogh – One shot de Hozumi

Note de l'auteur

deux-van-gogh-glenatAprès Seven Shakespeare, voilà que Glénat nous gratifie à son tour d’un titre dans le milieu de l’art en revisitant cette fois ci les origines de Vincent Van Gogh. L’auteur va nous narrer une histoire absolument passionnante sur la vie de l’artiste mondialement reconnu, non pas au travers de ses yeux mais de celui… de son frère ! Ceux qui connaissent un tant soi peu la vie du peintre de génie seront surpris par ce parti pris. Et pourtant, il s’avère que le titre est une franche et très belle surprise!

 

Vers la fin du XIX eme siècle, le clivage entre les petites gens et la haute société est toujours très présent. Ce que l’on sait moins en revanche, c’est que l’art lui-même, subissait lui aussi ce fossé. En effet, ce qui était qualifié oeuvre d’art ne pouvaient l’être que par les membres de l’académie des beaux arts, auto-proclamé détenteurs du bon goût. Et gare à ceux qui voudraient outrepasser cette volonté en voulant exposer quelque part sans leur consentement… Théodore Van Gogh , marchand dans une galerie d’art, ne l’entend pas de cette oreille (huhu !). Ne supportant plus le conformisme de ses pairs, il cherche à détruire le système de l’intérieur en dévoilant une forme d’art plus indépendante et surtout moins consensuel, tout en s’entourant d’artistes célèbres comme Henri Toulouse-Lautrec pour ce faire. Mais l’homme est malin car il a un projet plus personnel : Faire éclore aux yeux du monde celui qui sera capable de provoquer ce fameux bouleversement : son frère, Vincent Van Gogh.

 

Un postulat de départ passionnant s’il en est! Au delà de son scénario, Cette plongée dans le Paris du XIX eme siècle embrasse le lecteur au détour d’une magnifique rétrospective de courants artistiques, de pensées et de débats enflammés. Les reproductions de notre chère capitale, de son ambiance d’époque emporte le lecteur dans cette folle énergie créatrice, afin de mieux dépeindre et comprendre, la volonté sans faille de Théodore Van Gogh dans son projet.

 

Et l’autre Van Gogh dans tout cela ? Timide, réservé, mais toujours naïf et spontané, ce n’est que pour mieux mettre en exergue le talent et l’adoration pour la peinture si chère à son cœur que Vincent nous apparaît les premières fois. Presque spectateur de la trame qui nous est présentée, on découvre Vincent Van Gogh à travers de magnifiques moments desquels nous sommes témoins, ainsi que le talent incroyable du peintre. C’est d’ailleurs au travers de rencontres avec des gens du peuple (un enterrement, une femme abandonnée par l’homme qu’elle aimait) que l’oeuvre de Hozumi confère alors une dimension noble et grandiose au peintre. Rencontres qui se finiront à chaque fois au détour d’une toile, provoquant liesse, espoir ou souvenir retrouvé au travers d’une création personnel du maître.

 

Les Deux Van Gogh pourrait continuer ainsi, en se concentrant son récit sur une lutte intestine dans le milieu artistique et des capacités talentueuses de son artiste. Mais comme son titre l’indique, l’histoire est avant celle de deux frères, avec toute l’opposition et le respect qu’elle comporte. Le récit prend alors une autre tournure, plus sombre cette fois. Le but fixé par Théodore reste le même mais au travers de flashbacks et de confessions, apparaissent les désillusions et surtout le secret enfoui de ce dernier pour ce frère qu’il chérit plus que tout. Le ton de l’oeuvre recouvre alors un sentiment moins idéaliste, moins nuancé dans l’importance de l’art à son époque. Mais surtout, il continue de surprendre en nous emmenant dans une direction inattendue via un twist absolument savoureux qui serait cruel de vous dévoiler. A ce sujet, on ne peut que saluer Glénat pour la prouesse narrative et très subtile du titre pour le marché français, dont le double sens a été choisi avec soin…

 

Si on ajoute a toute cette bien belle entreprise le trait de Hozumi, ici précis et méticuleux, rendant indéniablement justice à cette splendide biographie revisitée, n’ayons pas peur des mots : Les Deux Van Gogh est une toile de maître ! Pédagogique, passionnant et poignant, le voyage en compagnie des frères Van Gogh en vaut la chandelle ! Une lecture plus que recommandable !

 

Les Deux Van Gogh – Glénat – One Shot

Partager