Critique Outlander 4×04 : Les Frasers, les Natifs, et un Ours

Critique Outlander 4×04 : Les Frasers, les Natifs, et un Ours

Note de l'auteur

Continuant sur sa bonne lancée, Outlander nous a proposé un nouvel épisode solidement composé avec Common Ground, écrit par Joy Blake. Maintenant que Claire et Jamie ont décidé d’établir Fraser’s Ridge et de faire un marché avec le gouverneur anglais, il est temps pour eux de se mettre au travail et de rencontrer leurs nouveaux voisins, les Cherokee. Retour sur un épisode riche en confrontation.

Rencontre avec les Natifs

Alors que Ian, Claire et Jamie balisent la nouvelle propriété des Fraser, ils tombent sur quelques indiens Cherokee. C’est leur première rencontre avec la tribu et bien entendu, la peur est au rendez-vous. Entre la barrière de la langue et la crainte de l’inconnu, les Fraser ne savent pas vraiment si les natifs viennent les voir en paix ou non. Il s’avère rapidement que les Cherokee ne sont pas particulièrement ravis de voir les Fraser s’installer au bord de leurs terres et des tensions émergent. Jamie veut faire preuve de bonne foi et leur montrer qu’il ne compte pas empiéter sur les terres indiennes, mais il ne sait pas vraiment comment communiquer cela avec la tribu. Au bout du compte, si Outlander s’en est plutôt bien sorti avec son épisode sur l’esclavage au temps des colonies, la série est un poil plus réservée sur la question indienne. Certes, cette saison confronte nos personnages à un bon nombre d’aspects sombres de l’Histoire Américaine, mais rien de l’empêche de traiter les choses de plein fouet. Sur Common Ground, la série se garde d’explorer la maltraitance des natifs par les colons et ne prend pas vraiment de risque. Outlander nous montre finalement des Amérindiens qui sont d’abord un poil effrayant avant de vite devenir amis avec les Fraser et il s’avère qu’ils parlent Anglais parfaitement. Alors du point de vue du scénario de l’épisode, ça passe, mais d’un autre côté ça ne casse pas non plus trois pattes à un canard comme histoire. Espérons que la relation des Fraser avec les natifs va s’approfondir plus que cela dans les épisodes à venir.

Retour vers le Futur

Pendant que Jamie combat un homme habillé en ours et que Ian et Claire parlent tricot, Roger et Brianna sont toujours en froid. Ils sont maintenant en 1971 et ne se parlent plus beaucoup. Enfin, jusqu’à ce que Roger passe un coup de fil à Bree après avoir découvert une mention à Fraser’s Ridge dans un livre qu’elle lui a offert. Brianna apprend donc que sa mère a bel et bien retrouvé Jamie et qu’ils se sont installés en Caroline du Nord. La scène est très émouvante et Sophie Skelton et Richard Rankin font du très bon travail lors de ce coup de téléphone à la fois réjouissant et déchirant. Brianna est comblée d’avoir enfin confirmation que ses parents ont été réunis, mais elle souffre aussi de la distance qui s’est installée entre elle et Roger (et entre elle et sa mère par la même occasion). Si, du côté de Brianna, tout cela se sent dans sa voix, la peine de Roger se lit sur le visage de Rankin.

Et puis, à la fin de l’épisode, Roger apprend une autre nouvelle bouleversante : Claire et Jamie sont morts dans un incendie quelques années après avoir construit Fraser’s Ridge. Il décide d’abord de ne rien dire à Brianna mais se rend vite compte qu’il ne peut pas garder un tel secret. Il rappelle donc la jeune femme mais apprend qu’elle a quitté Boston pour se rendre en Écosse et… retrouver sa mère. HALLELUJAH ! Enfin ! Bree va remonter le temps ! Roger va la suivre ! C’est du tout cuit ! (On sait depuis un moment qu’il est évident que Roger et Brianna ont la capacité de voyager dans le temps comme Claire). Sauf que, attendez-voir une seconde… Si Bree traverse les pierres à Craigh Na Dun et se retrouve en Écosse dans les années 1700, il va lui falloir traverser l’Atlantique pour retrouver sa mère en Amérique… Tout ceci prend du temps et c’est dangereux pour une jeune femme du 20e siècle qui n’a aucune idée de ce dans quoi elle s’aventure. Brianna a-t-elle bien réfléchi à tout ça avant de partir ? Probablement pas, et c’est surement en partie pour cela que Roger va chercher à la rattraper. Et cette storyline-là se fait attendre depuis un moment alors vite, vite, la suite !

En somme, Common Ground est, comme The False Bride, un bon épisode d’Outlander. Que cela soit du côté des années 1970 ou 1770, les personnages avancent, sont confrontés à de nouveaux challenges, et l’histoire progresse à bon rythme. Le seul bémol concerne la progression du temps, car autant du côté de Roger et Brianna on sait combien de temps se passe entre chaque rencontre, autant dans le passé il est difficile de suivre le temps qui passe. L’indicateur le plus évident de cet épisode est que Marsali a beaucoup avancé dans sa grossesse, ce qui laisse donc entendre que les Fraser ont déjà fait pas mal de chemin. Alors qui sait, au prochain épisode, Fraser’s Ridge sera peut-être déjà construit.

Outlander S04E04 « Common Ground »
Diffusée en France sur Netflix, au rythme d’un épisode par semaine en US+24.
Série développée par Ronald D. Moore
Épisode réalisé par Ben Bolt
Avec Caitriona Balfe, Sam Heughan, Sophie Skelton, Richard Rankin, John Bell…

Partager