#Critique Outlander 4×10 : Tel père, telle fille

#Critique Outlander 4×10 : Tel père, telle fille

Note de l'auteur

Alors que la fin de sa quatrième saison approche, Outlander redouble d’efforts pour inclure un maximum de développement dans ses derniers épisodes, et The Deep Heart’s Core confirme cette tendance. Après l’émotion de The Birds & the Bees, place à la tension dans un épisode riche en altercations.

 

Quand la vérité éclate

La relation entre Jamie et Bree ne cesse d’évoluer depuis que cette dernière est arrivée à Fraser’s Ridge, mais les choses se compliquent grandement entre eux dans cet épisode. Si The Deep Hear’s Core démarre bien pour le père et la fille, qui se rapprochent lorsqu’ils discutent du viol de Brianna, tout cela tourne au vinaigre lorsque Bree découvre que Jamie à tabasser Roger. Le début de l’épisode se concentre sur une relation qui se soude lorsque Bree se confie auprès de Jamie au sujet de son viol. Elle exprime sa crainte que Roger ne veuille plus d’elle du fait de ce qu’il lui est arrivé, et elle se reproche l’agression, ne cessant de penser qu’elle n’en a pas fait assez pour se défendre. Pour lui prouver le contraire, Jamie emploi la force et se montre dur, et même si la scène parait gênante, elle n’en est pas moins efficace et Jamie prouve à Brianna que ce qu’elle a subi n’est en rien sa faute. Bree aborde alors le viol de Jamie par Jack Randall et les deux personnages apprennent à se comprendre de mieux en mieux. Sur de nombreux niveaux ils sont très similaires, et cela se manifeste encore plus dans la scène où Bree apprend la vérité sur ce qu’il est arrivé à Roger. Elle réagit violemment (Ian et Jamie reçoivent une gifle), de la même manière que Jamie a réagi lorsqu’il a pensé avoir affaire au violeur de sa fille. Ils ont tous deux un instinct protecteur, et ont tous deux une tendance à avoir le sang chaud. Seulement, Bree ne voit pas les similitudes entre elle et Jamie, et elle exprime beaucoup de reproches dans cette scène. Leur rapprochement naissant est désormais à nouveau très fragile et au terme de cet épisode, il ne semble pas que Bree soit prête à pardonner à Jamie de sitôt.

 

L’amour d’une mère pour son enfant

On le sait déjà, Claire est prête à tout pour sa fille. Elle est retournée au 20e siècle pour Brianna. Elle s’est débarrassée de Geillis pour Brianna. Et dans The Deep Heart’s Core, elle fait deux choses pour sa fille. D’abord, elle lui donne l’option d’avorter. Certes, elle est consciente que fin 1700 l’avortement est dangereux vu les soins médicaux à disposition, mais elle propose quand même à sa fille de l’aider si tel est son souhait. Ensuite, Claire accepte la demande de Bree lorsque cette dernière lui implore de partir à la recherche de Roger avec Ian et Jamie. Claire ne veut pas abandonner sa fille à nouveau et la laisser seule alors qu’elle est enceinte, mais elle ne peut pas non plus aller à l’encontre de ses suppliques. Si le lien entre Claire et Bree n’a pas toujours été fortement exprimé dans la série et s’il a parfois été un peu difficile de voir à quel point ces deux personnages pouvaient être proches (à de nombreuses reprises Outlander a plutôt mis l’accent sur la relation Frank/Brianna), il ne fait pas de doute dans The Deep Heart’s Core que Bree et sa mère sont dorénavant des plus unies. Il est difficile pour Bree de faire face à la suite de sa grossesse sans sa mère, mais elle sait aussi que sans cette dernière, les chances de Roger sont minces, et c’est quelque chose que Claire comprend parfaitement. Alors si dans cet épisode le lien entre Bree et Jamie se défait, celui entre Claire et sa fille est plus fort que jamais.

 

Pauvre Roger MacKenzie

Parlons maintenant de ce pauvre Roger qui n’a vraiment pas eu de chances depuis qu’il a mis les pieds au 18e siècle. Entre ses mésaventures avec Bonnet, sa rencontre avec les poings de Jamie et sa vente aux indiens Mohawk, Roger n’a pas la vie facile. Il a perdu la femme qu’il aime deux fois, et le voilà maintenant attaché à un cheval en route pour le nord-est du continent américain. Pauvre Roger. Du fait, lorsqu’à la fin de The Deep Heart’s Core il parvient à semer les Mohawk et se retrouve devant une pierre très similaire à celles de Craigh Na Dun, il est tout à fait compréhensible que Roger soit tenté de rentrer chez lui. Il n’a fait qu’essuyer échec après échec depuis son arrivée dans le Nouveau Monde, et c’est perdu, à bout de souffle et dans un vilain état qu’il se retrouve face à l’option de tout laisser tomber et de rentrer au 20e siècle, là où on a l’eau courante et où personne n’essaye de le vendre à qui que ce soit. Alors évidemment l’épisode se termine sur un cliffhanger où l’on ne sait pas si Roger décide de traverser la pierre ou non, mais il semble peu probable qu’il choisisse d’abandonner Brianna. Sur le coup de l’émotion et de l’épuisement il est normal qu’il soit tenté, mais son personnage ne peut pas s’en aller comme cela. En plus Claire et compagnie sont maintenant à sa recherche, alors espérons qu’ils n’aient pas envoyé Bree chez Tante Jocasta pour rien.

Au bout du compte, The Deep Heart’s Core est un épisode digne de succéder à The Birds & the Bees. Il tire plus sur la corde de la tension que sur celle de l’émotion mais continue néanmoins à faire grandement avancer la narration de cette saison. Il ne reste plus que trois épisodes à Outlander pour boucler les différents arcs de cette saison 4 et il y a encore beaucoup de choses à raconter, alors vivement la suite !

Outlander S04E10 « The Deep Heart’s Core »
Série diffusée en France sur Netflix, au rythme d’un épisode par semaine en US+24.
Développée par Ronald D. Moore
Épisode réalisé par David Moore
Écrit par Luke Schelhaas
Avec Caitriona Balfe, Sam Heughan, Sophie Skelton, Richard Rankin, John Bell…

Partager