#Critique Outlander 4×09 : Une Famille Au Complet

#Critique Outlander 4×09 : Une Famille Au Complet

Note de l'auteur

Le moment tant attendu de la quatrième saison d’Outlander est enfin arrivé : les Fraser sont dorénavant tous réunis. The Birds & the Bees est un épisode plein d’émotions et de tendresse tout en traitant de questions profondément difficiles. Retour sur cet épisode clé de la série.

 

Père et fille

Si la réunion de Brianna avec ses parents était tant attendue, c’est surtout parce qu’il s’agit de la première rencontre entre Bree et son père biologique. La joie de Jamie d’être enfin avec sa fille est palpable tout au long de l’épisode et The Birds & the Bees met très bien en place leur relation. D’abord hésitant l’un envers l’autre, Bree et Jamie apprennent peu à peu à se connaître et trouvent le moyen de tisser des liens. Si Bree montre de l’intérêt pour Jamie Fraser dès son arrivée à Fraser’s Ridge, elle a aussi du mal à concilier sa curiosité au sujet de son père biologique et sa loyauté envers celui qui l’a élevée et qu’elle appelait « papa », Frank. Il est important pour Jamie que Bree se sente chez elle à Fraser’s Ridge mais il est évident qu’au début de leur relation, père et fille marchent sur des œufs. Le fait est qu’il y a aussi une certaine mélancolie présente dans les yeux de Jamie tout au long de ces moments partagés avec sa fille car malgré tous ses efforts, il sait qu’elle n’est pas faite pour rester au 18e siècle et d’une certaine manière il souffre déjà à l’idée de la perdre à nouveau. Il y a beaucoup de bonnes choses dans le traitement que fait Outlander de la relation entre Bree et Jamie, en particulier la façon dont celle-ci évolue en seulement un épisode (la séquence lors de laquelle Bree et Jamie partent chasser des abeilles met l’accent sur cette évolution de manière tout à fait convaincante).

 

Protéger son enfant

Dans cet épisode, Claire et Jamie partagent l’instinct parental qui est de vouloir protéger leur enfant. Que cela soit la volonté d’aider Bree à se remettre de sa rupture avec Roger ou la volonté de la garder auprès d’eux, ces deux parents n’ont qu’une chose en tête : s’assurer que Bree va bien et qu’elle est heureuse. Alors cela n’a rien d’étonnant que lorsqu’ils apprennent qu’elle a été violée, Claire et Jamie sont fous de chagrin de ne pas avoir pu protéger leur fille. Claire est aussi meurtrie que révoltée d’apprendre la nouvelle, et c’est aussi le cas de Jamie. Claire embrasse Brianna, la serre dans ses bras comme si elle voulait absorber tout le mal que son enfant a subi. Jamie, n’apprenant pas la nouvelle de la bouche de sa fille mais de celle de Claire, a une réaction plus mesurée que l’épisode ne prend pas vraiment le temps d’approfondir. En effet, l’épisode se concentre plutôt sur la réaction de Jamie lorsque Lizzie identifie Roger comme l’agresseur de Bree. Il y a quelque chose de très primitif dans cette réaction, qui passe subitement de papa poule à papa ours prêt à transformer Roger en chair à pâté. Bien sûr, du point de vue du spectateur, Jamie fait une terrible erreur et on plaint le pauvre Roger, mais du point de vue de Jamie sa réaction est tout à fait compréhensible. La façon dont Claire réagit lorsqu’elle apprend que le violeur est Stephen Bonnet est elle-aussi très instinctive, il y a un désir de vengeance transparent dans son regard qui montre bien que si la chance lui est donnée de faire la peau à Bonnet, Claire ne manquera pas de la saisir.

 

Des acteurs au top de leur forme

D’Ed Speleers (qui certes joue un être abject mais le fait à la perfection) à John Bell en passant par Duncan Lacroix, toute la distribution d’Outlander est au top niveau dans The Birds & the Bees. Mais ceux qui brillent le plus, ceux qui offrent des performances à couper le souffle dans cet épisode sont véritablement Sam Heughan, Caitriona Balfe et Sophie Skelton. Cette dernière lance l’épisode avec un jeu d’une justesse particulièrement remarquable lorsqu’elle nous dévoile une Brianna brisée qui vient tout juste de subir une agression sexuelle. Tout au long de l’épisode, Skelton laisse paraître beaucoup d’émotion dans son jeu, et il est en de même pour Sam Heughan qui est des plus bouleversants dans The Birds & the Bees. Que cela soit dans la scène de rencontre entre Brianna et Jamie ou lorsque ce dernier se confie à Claire au sujet de leur fille, Heughan est renversant du début à la fin de l’épisode. Tout passe par son regard, et il communique la joie et l’émotion de Jamie à la perfection. Il en est de même pour Caitriona Balfe, qui est elle aussi sublime lors de ses retrouvailles avec Bree mais s’avère des plus touchantes dans la scène où elle apprend le viol de sa fille puis celle où elle découvre que l’agresseur n’est autre que Stephen Bonnet. Il n’est pas étonnant que Balfe collectionne les nominations aux Golden Globes pour son interprétation de Claire Fraser, mais si une chose est sûre avec The Birds & the Bees, c’est qu’elle est loin d’être la seule actrice de la série à mériter des louanges.

The Birds & the Bees est pour le moment l’épisode le plus réussi de cette quatrième saison d’Outlander, tant sur le plan de l’écriture (lorsque Toni Graphia et Matthew B. Roberts sont aux stylos, Outlander est entre de bonnes mains), que celui de la mise en scène ou encore de l’interprétation. Des épisodes comme celui-là, on en redemande, et si la série continue sur cette voie pour le reste de la saison, alors Outlander en sortira plus solide que jamais.

Outlander S04E09 « The Birds and the Bees »
Série diffusée en France sur Netflix, au rythme d’un épisode par semaine en US+24.
Développée par Ronald D. Moore
Épisode réalisé par David Moore
Écrit par Toni Graphia et Matthew B. Roberts
Avec Caitriona Balfe, Sam Heughan, Sophie Skelton, Richard Rankin, Edward Speleers…

Partager