#Critique Planetary (T.2) de Warren Ellis et John Cassaday

#Critique Planetary (T.2) de Warren Ellis et John Cassaday

Note de l'auteur

Si, avec ce deuxième tome de Planetary, les aventures des archéologues de l’étrange prennent fin, cette conclusion n’est qu’illusoire tant la leçon qu’on retient de cette lecture est d’une limpidité sans faille et d’une force incroyable : les histoires n’ont pas de fin.

 

planetary T2 - 3Ça raconte quoi ?

Après avoir découvert l’identité du quatrième homme, Elijah Snow, Jakita Wagner et le Batteur décident de passer à l’étape supérieure et de passer à la guerre ouverte contre les Quatre.

 

C’est de qui ?

On ne change pas une équipe qui gagne. Warren Ellis est toujours au scénario tandis que John Cassaday est au dessin pour une salve d’une quinzaine d’épisodes publiée sur huit ans.

 

 

 

 

 

 

planetary T2 - 5Ha oui quand même !

Oui, c’est assez impressionnant d’ailleurs car malgré une publication aussi étalée dans le temps, jamais l’histoire n’en a souffert. Mieux, elle en devient un point de l’intrigue. Débarrassée des contraintes de l’attente, la lecture de ces deux tomes confirme alors la grandeur de la série et son efficacité tout du long de l’histoire.

 

Alors que Marvel a réussi le pari d’instaurer et de faire accepter l’idée d’un univers partagé à un vaste public non lecteur de bandes dessinées, Planetary se pose toujours comme un ambitieux catalogue de l’imaginaire. Quiconque a rêvé de liens hypothétiques entre différentes créations (tel Fred Saberhagen qui a su tracer une filiation audacieuse entre Sherlock Holmes et Dracula dans le roman Le Dossier Holmes-Dracula) qui n’ont a priori rien en commun, saura percevoir la quintessence du travail de Warren Ellis.

 

Traçant des parallèles audacieux entre le Lone Rangers, les New Gods, Thor, Tarzan, le Shadow, Jules Verne, le détective de Baker Street et cent mille autres créations qu’une centaines de relectures ne pourront totalement révéler, Planetary se pose comme le multivers d’un auteur s’en servant comme rempart et fondation d’une nouvelle création. Bien éloigné de la simple compilation de référence, ce travail d’archiviste se présente, au contraire, comme la fondation pour un nouvel univers.

 

planetary T2 - 4Fidèle à une structure éclatée révélant les éléments de son intrigue globale au compte-gouttes mais toujours de manière réfléchi, Planetary compile, archive et revisite tout un pan de notre histoire et s’amuse avec différents niveaux lectures. On peut lire Planetary comme un manifeste tout comme on pourra savourer la lutte entre Elijah et les Quatre ainsi que ses tentatives pour faire revenir Ambrose Chase. Cette figure qui hante toute la série sera le sujet d’une conclusion aussi attendue que poignante. Malgré une approche vertigineuse du concept du voyage dans le temps, Warren Ellis parle au cœur à l’instar de son personnage principal, Elijah Snow, froid en apparence mais portée par la curiosité, l’envie de découverte et la lutte constante pour sauver un monde en perdition du fait de la perte de son imaginaire.

 

 

Œuvre somme et nouveau monument d’une bibliographie qui les cumulés à l’époque, Planetary se voit doté d’un écrin à la hauteur de sa qualité et permettant de trôner avec les autres séries de l’auteur. À coté de Transmetropolitan, Hellblazer et Stormwatch et en attendant The Authority, Planetary peut trôner sans rougir.

 

planetary T2 - 1

 

Planetary – Volume 2 (DC Essentiels, Urban Comics, DC Comics) comprend les épisodes US de Planetary #13 à #27 et Planetary/JLA : Terra Occulta #1
Écrit par Warren Ellis
Dessiné par John Cassaday et Jerry Ordway

Partager