#Critique The Fits

#Critique The Fits

Note de l'auteur

Première fiction de sa réalisatrice Anna Rose Holmer, The Fits arrive dans nos salles après avoir écumé les festivals du monde entier. Modeste par son sujet, il propose des choix forts et atypiques, d’une poésie folle qui saisit assurément.

2048x1536-fit_royalty-higthtower-the-fits-anna-rose-holmer

Une heure et douze petites minutes. C’est toute la durée de The Fits, et tout ce dont le film a besoin pour dérouler, avec une certaine grâce, sa logique et ses modestes ambitions. Un exercice de style qui nous amène à suivre, sans le lâcher une seule fois, le regard de Toni, jeune fille de 11 ans tiraillée entre le sac de frappe et les chorégraphies habitées du « drill », une danse à plusieurs très physique et populaire aux États-Unis.

the_fits_-_photo_3

Un parti pris ambitieux pour un film peu bavard, constamment à hauteur de la petite Royalty Hightower, et de son visage de marbre qui semble pourtant tout absorber comme une éponge. Car The Fits est avant tout un film sur ce passage obligé de l’enfance à l’âge adulte, du corps qui change, du soi donné au regard des autres, et de sa place dans tout ça.

La mise en scène organique et inspirée, jouant du cadrage et de la mise au point, et les effets sonores soignés, s’appliquent à tisser l’isolement de cette période, criant tout haut les émotions d’une jeune fille peu loquace, et proposant une belle alternative à un sujet vu et revu.

thefits2-1600x900-c-default

Un pari du regard, des corps et des sensations, plus qu’un pari des mots, pour décrire cet entre-deux de la vie, ces doutes et hésitations, ces convulsions (les fameuses « fits » en anglais) bien humaines qui nous définissent.

Pris dans cette logique autistique, l’histoire manque certes de s’élever, et d’atteindre tout à fait son audience, laissant un joli film protecteur entre lui et nous, mais l’audace formelle et poétique de The Fits se retrouve finalement payante, puisqu’on en sort convaincu d’avoir vu un bel objet original, qui répond avec brio à toutes les modestes promesses qu’il nous a faites.

 

The Fits
Réalisé par Anna Rose Holmer
Avec Royalty Hightower, Alexis Neblett, Makyla Burnam, Lauren Gibson…

Synopsis : Toni, 11 ans, s’entraîne dans la salle de boxe de son grand frère. Elle découvre qu’à l’étage au-dessus, un groupe de filles apprennent une variante très physique du hip hop, le drill. Attirée par leur énergie, leur force, leur assurance, Toni abandonne peu à peu la boxe pour la danse…

En salle depuis le 11 janvier 2017

Partager