Critique Vidéo : Frostpunk

Critique Vidéo : Frostpunk

Note de l'auteur

Tekhamon vous invite aujourd’hui à le suivre pour faire la découverte de Frostpunk, un jeu indé de construction de ville et de survie dans un univers post-apocalyptique, développé par 11 bit studios et paru sur Steam le 24 avril 2018.

 

Résumé :

Après une catastrophe planétaire qui a fait chuté les températures et tué des millions de gens, des survivants ont fui Londres pour tenter de refonder une poche de civilisation autour d’un immense générateur à vapeur.

Construisez des abris, collectez les ressources vitales et envoyez des équipes explorer alentour ! Sans oublier de rechercher de nouvelles technologies pour ne pas mourir de froid.

Vous devrez faire des choix et des sacrifices, des lois seront là pour acter vos décisions. À vous de faire attention au mécontentement pour que les survivants ne vous bannissent pas tout en conservant l’espoir, que se soit par l’Ordre ou la Foi.

Tekhamon revient régulièrement sur Mars pour vous faire découvrir en images un jeu qu’il aura soigneusement sélectionné pour votre plus grand bonheur, camarades gamers.

Retrouvez-le sur la chaîne Daily Motion préférée des Martiens (à coup sûr, et ça nous fait des soussous dans la popoche pour continuer nos bêtises), abonnez-vous, likez, commentez, ça fait toujours plaisir ! Et surtout, bon jeu !

 

 

L’avis de Bruno :

Il est difficile de nier les qualités de Frostpunk. Magnifique, intelligent, le jeu installe une ambiance glacée et désespérée dans laquelle on se bat pour sa survie dès les premiers instants. Les créateurs de This War of Mine n’ont rien perdu de leur talent pour créer une atmosphère et celle de Frostpunk est absolument unique. Les impératifs auxquels on fait face dans le jeu et les choix que l’on doit faire – avec leurs implications morales – prennent aux tripes, même si leurs conséquences sont essentiellement évoquées lors de la cinématique de fin de scénario qui résume notre partie ; une idée aussi géniale que magnifiquement mise en scène.

La mécanique du jeu est également incroyable de précision dans la façon dont on peut mesurer les conséquences de chaque action ou décision, même des jours plus tard. Mais cette précision qu’on apprécie tellement en début de jeu est aussi pour moi la principale faille du jeu. En effet, pour peu qu’on augmente la difficulté, la marge de manœuvre dont on dispose pour réussir se réduit rapidement à une série de choix et d’actions presque unique.

Pour la même raison, les événements d’un scénario ne peuvent pas être aléatoires. Ils sont toujours identiques et déclenchés par les mêmes facteurs. Du coup, en cas d’échec, on revient en arrière en tenant compte de ces futurs événements, sauf que les conséquences de nos actions sont telles qu’on finit par découvrir qu’il nous faut remonter très loin, quand ce n’est pas aux premières minutes du scénario. Une telle précision pourra donc devenir une réelle source de frustration, et je conseillerai les difficultés élevées du jeu aux amateurs d’horlogerie suisse !

Enfin, il y a un petit côté early access à ce Frostpunk sorti, certes totalement abouti du point de vue technique, mais avec seulement trois scénarios. Il vous faudra entre 15 et 20 heures de jeu pour en venir à bout en difficulté normale, ce qui est court pour du jeu de gestion ! Et à moins de vouloir reprendre les mêmes scénarios avec une difficulté plus élevée, il faudra attendre le contenu supplémentaire annoncé par 11 bit Studios. Certes il sera gratuit, mais il est difficile de ne pas ressentir un peu de frustration en voyant tout ce contenu prévu mais non inclus dans le jeu lors de son lancement.

Du coup, je serai un peu plus dur que mon ami Tekhamon et donnerai à ce Frostpunk une note de 4/5.

 

Développeur : 11 bit studios
Éditeur : 11 bit studios
Prix : 29,99 €

Partager