#Critique VS Earth (T. 7)

#Critique VS Earth (T. 7)

Note de l'auteur

9782368524114_cgLe compte à rebours avant l’extinction de l’humanité a commencé ! En seulement sept tomes, VS Earth est passé du petit titre fantastique sans prétention à un titre de quasi-guérilla urbaine. La coalition américano-japonaise se confirme après s’être formée dans le précédent tome, tandis que l’ennemi mené par Empt-Note, le roi aux yeux d’argent se déploie, faisant preuve d’une force de frappe hors norme. De la SF, légèrement horrifique et suffisamment bourrine pour que l’on finisse par y prendre goût.

 

Depuis la disparition de Hyoma, l’équipe japonaise de Breakers peine à se remettre d’aplomb. L’arrivée de la team ricaine, appelée Slayers 6 bouleverse un peu plus la donne. Haruto et ses compagnons ont bien du mal à s’accorder avec leurs nouveaux alliés. Et pourtant, leur aide est bien plus que nécessaire compte-tenu de la situation. Empt-Note, sous l’apparence d’un petit garçon plutôt flippant, commande les piliers profonds qui se sont multipliés dans les rues de Tokyo. Du haut de la Tour de l’Extinction, il compte bien anéantir l’humanité. Le fragile équilibre existant au sein des toutes nouvelles équipes et affectations des Breakers résistera-t-il face à la puissance phénoménale de l’adversaire… ? Telle est la question qui se pose depuis maintenant deux tomes. Alors qu’il semblait tout juste s’ajuster à sa situation, Haruto, le joker des Breakers, puisqu’il possède en lui des éclats de piliers, ne parvient plus à trouver sa place dans cette recomposition et remet en question les décisions du commandant Gatoray. Malgré les tensions, il faut agir de manière stratégique afin de reprendre l’une des places fortes de l’ennemi, le Temple Gokokuji.

 

183299C’est assez surprenant de voir qu’à partir d’un concept aussi basique et assez étrange, on parle quand même de piliers possédant des yeux, sortant de terre et balançant des rayons, les auteurs Kazutomo Ichitomo et Yoshihiko Watanabe parviennent à piquer notre curiosité et capter notre attention. Cela vient certainement du fait qu’ils semblent ne prétendre à rien. Peu d’esbroufes, une ligne directrice simple, un nombre maîtrisé de personnages et un ratio 35% de psychologie pour 65% d’action, what else?! À vrai dire, VS Earth ne ment pas sur la marchandise et ne nous vend pas autre chose que ce qu’il est, un shônen-up décomplexé duquel ressortent quelques belles scènes d’action. Le dessin de Watanabe a gagné en assurance depuis le premier tome même s’il est encore irrégulier. Il nous gratifie d’un chara-design assez soigné et varié et de quelques très belles planches. Reste à savoir jusqu’où les auteurs comptent aller et s’ils ont une vision globale de leur récit. Car même si jusqu’ici, il fonctionne plutôt bien dans son ensemble, le titre ne semble pas voué à s’éterniser et pâtirait d’un potentiel étirement du nombre de tomes. On verra bien… Pour le moment, VS Earth réussit son pari et c’est tant mieux.

 

VS Earth (T.7)
De Kazutomo Ichitomo et Yoshihiko Watanabe
Édité par Kurokawa

Partager