#Critique : vulnérabilité confondante (You are Wanted / Amazon)

#Critique : vulnérabilité confondante (You are Wanted / Amazon)

Note de l'auteur

Avant de découvrir la capitale allemande dans son contexte de l’après-guerre avec Berlin 56 (à partir du 6 avril sur ARTE), faisons un détour par le Berlin contemporain avec You Are Wanted (disponible dès aujourd’hui sur Prime Video). Si ce thriller vient parfaitement s’inscrire dans l’actualité, ses débuts se révèlent néanmoins très quelconques.

Lukas Franke est un cadre dynamique, employé dans un grand hôtel de Berlin. À la suite d’un blackout électrique affectant toute la ville, et revendiqué par un mystérieux groupe de hacker, il s’aperçoit que ses différents appareils électroniques semblent être aussi pris pour cible. Rapidement submergé, il apparaît compromis aux yeux de tous, y compris ceux de sa propre femme, et décide de traquer le ou les hackers responsables…

Au début de l’engrenage, alors qu’il est en pleine réunion sur son lieu de travail, Lukas constate que son ordinateur portable est manifestement piraté. Mais surtout, il s’aperçoit avec effroi que son assaillant a également pris le contrôle d’un écran de son salon et lui renvoie l’image de son propre fils face caméra.
On ne pouvait faire séquence plus actuelle alors que Wikileaks vient de rendre public des documents révélant notamment comment la CIA peut prendre le contrôle de ces fameuses télévisions connectées.

Seulement voilà, la question du piratage est ici un peu trop vite ficelée. On sent bien que les auteurs tentent de nous montrer combien nos téléphones sont vulnérables, mais la prise de contrôle de l’identité du trop naïf Lukas ne parvient pas à convaincre.
Il faut dire que Mr. Robot est passée par là. Sans aller aussi loin dans la description des mécanismes d’un hack en bonne et due forme, il y avait matière à s’épargner ces quelques passages où l’on nous montre succinctement des écrans pseudo-inquiétants à grands renforts de faucheuses au format Ascii.

you-are-wanted_amazon-2

C’est plutôt regrettable puisque la mise en scène est, par ailleurs, plutôt dynamique. Elle s’astreint bien sûr aux tonalités bleutées, témoignant là encore d’une influence très/trop envahissante du Nordic Noir. Mais, de manière générale, You Are Wanted évite les secteurs touristiques berlinois pour une immersion urbaine bien sentie.

La réalisation est en bonne partie à mettre au crédit de Matthias Schweighöfer, lequel assure un peu toutes les fonctions sur ce projet puisqu’il est aussi producteur, acteur principal et participe même à la confection de la bande-son. Acteur vedette outre-Rhin, Schweighöfer aurait peut-être gagné à se concentrer sur son personnage car son jeu ne fait malheureusement pas illusion. Plus largement, le casting ne laissera définitivement pas un souvenir impérissable mais davantage l’impression d’une sélection d’actrices et d’acteurs à plastique avantageuse.

Après deux épisodes, You Are Wanted étale bien trop de complaisance à l’endroit d’une paranoïa en sécurité informatique mal maîtrisée. C’est regrettable car il y avait de l’idée sur le papier pour un registre un peu éloigné du polar conventionnel.

YOU ARE WANTED (Amazon)
Saison 1 en six épisodes.
Série créée et écrite par Hanno Hackfort, Bob Konrad, Richard Kropf.
Série réalisée par Matthias Schweighöfer et Bernhard Jasper.
Avec Matthias Schweighöfer,  Alexandra Maria Lara,  Karoline Herfurth, Edin Hasanovic, Catrin Striebeck, Jörg Pintsch, Franz Hagn et Tom Beck.
Musique originale de Josef Bach, Arne Schumann et Matthias Schweighöfer.

Visuels : You Are Wanted © Warner Bros, Pantaleon Films & Amazon Studios.

Partager