#Critique The Walking Dead (T.27) de Robert Kirkman et Charlie Adlard

#Critique The Walking Dead (T.27) de Robert Kirkman et Charlie Adlard

Note de l'auteur

Tandis que la septième saison de l’adaptation télévisuelle vient de s’achever et que, ô surprise, celle-ci déçoit, The Walking Dead, le comics, lui, continue de passionner tome après tome et cela malgré les hauts et les bas. Avec ce vingt-quatrième tome, réjouissons-nous. On est dans le haut.

 

375636_20160907185032_large

Ça raconte quoi ?

La chronique quotidienne de plusieurs communautés et des gens qui la composent… avec des zombies.

 

C’est de qui ?

Pas de grande surprise, c’est toujours Robert Kirkman, Charlie Adlard et Stefano Gaudiano à la barre.

 

C’est bien ?

Oui. Dans la chronique du dernier tome (The Walking Dead #151 à #156), nous regrettions que la mécanique parfaitement rodée de la série semblait poser problème dans sa capacité à surprendre ou enthousiasmer le lecteur. Alors que le conflit entre les différentes communautés et les Chuchoteurs devient plus ouvert, on est heureux de constater que les auteurs lâchent la bride et sortent des sentiers battus.

 

961ada6592bf8bfa74ac54c36455762f._SX1280_QL80_TTD_Des conflits et des grandes batailles, The Walking Dead en a dorénavant un sacré lot. Il est dès lors toujours plus difficile de proposer autre chose. Si, bien sûr, le saut temporel permet de redistribuer les cartes quant aux différentes implications de chacun (Rick en tête), c’est surtout dans une forme en adéquation avec la menace que cet arc narratif trouve ses marques. Comme le souligne Lydia, les Chuchoteurs sont une menace comme jamais nos héros en ont rencontrée. Intelligents et dénués d’une totale empathie ou pitié, ils semblent posséder le pire des deux races. L’approche et les combats vont donc s’en ressentir avec une intensité qui monte crescendo tout au long des six épisodes.

 

Alors que le vingt-sixième tome se lisait gentiment avec à peine un haussement de sourcil lors du rebondissement final habituel, on ressent ici une peur plus prégnante et une menace qui plane tout le temps. Cela tient avant tout par un découpage et une mise en page très bien pensés de la part de Charlie Adlard qui va réussir à entrecouper la bataille par des moments de pause très régulièrement (avec une utilisation astucieuse du cadrage). Tout autant destiné à approfondir et développer certaines relations qu’à jouer sur la frustration et la peur du lecteur, cette approche s’avère payante.

 

Avec un Negan qui sort encore une fois du lot et une conclusion qui semble vouloir replacer la menace zombie au centre du jeu, The Walking Dead – Les Chuchoteurs est un des tomes les plus passionnants à lire depuis longtemps.

 

walking-dead-comics-27-tpb-softcover-souple-275654

 

Walking Dead – Tome 27 : Les Chuchoteurs (Contrebande, Delcourt Comics, Image Comics) comprend les épisodes US de The Walking Dead #157 à #162)
Écrit par Robert Kirkman
Dessiné par Charlie Adlard

Partager