#critique Wipeout Omega Collection

#critique Wipeout Omega Collection

Note de l'auteur

Après un début d’année absolument dantesque, l’été permet de reprendre un peu de souffle et les éditeurs s’amusent à jouer la carte de la nostalgie pour s’assurer un peu d’argent facile histoire de partir en vacances l’esprit tranquille. Parmi les multiples méthodes pour y parvenir, les remasterisations sont probablement la manne la plus rentable et Sony s’y engouffre avec joie, avec entre autres la compilation WipEout Omega Collection.

WIPEOUT™ OMEGA COLLECTION_20170608233329L‘Omega Collection, comme il se plaît à s’appeler, réunit pas moins de trois jeux estampillés WipEout, que sont WipEout HD et son extension Fury, sortis tous deux sur PLAYSTATION 3, et WipEout 2048, sorti lui sur PSVITA, accompagné d’ailleurs des deux épisodes HD et Fury en DLC gratuit à l’époque (oui, ce genre de choses arrivait). Pour les amateurs de la saga, on est donc en terrain connu, puisque la compilation reprend l’exact contenu des trois titres, notamment un mode carrière qui vous permettra d’alterner entre différentes missions, allant des courses classiques (avec ou sans armes) aux contre-la-montre, en passant par des étapes spéciales où l’objectif est d’abattre ses adversaires ou de survivre le plus longtemps possible pendant que votre vaisseau augmente sa vitesse de pointe.

WIPEOUT™ OMEGA COLLECTION_20170620000042Petite piqûre de rappel du gameplay particulier de la série : WipEout est un jeu de course futuriste où vous dirigez un vaisseau choisi parmi plusieurs grandes écuries, célèbres dans l’univers du jeu pour leur vitesse. La particularité du gameplay est d’allier des circuits très sinueux aux virages serrés à des adversaires parfois très agressifs, où le joueur doit user avec talent de dérapages contrôlés pour ne pas fracasser la tôle de son engin contre les murs dans une gerbe d’étincelles. Il pourra utiliser de multiples gadgets en passant sur des marques au sol à la manière d’un Mario Kart. Roquettes, boucliers ou turbos, tout est bon pour gratter quelques places de la plus vile des manières.

WIPEOUT™ OMEGA COLLECTION_20170625013329

WIPEOUT™ OMEGA COLLECTION_20170618014142Évidemment, toute la finesse du gameplay commence à se montrer qu’à partir d’un certain niveau de difficulté, lorsque suivre bêtement le tracé des circuits en bougeant simplement les joysticks ne suffit plus à s’assurer une place sur le podium. Il faudra très vite analyser les circuits pour y dénicher les quelques raccourcis dangereux, mais salvateurs afin d’espérer remporter une médaille, et utiliser les aérofreins habilement pour espérer s’en sortir vivant. Les différents titres ont gardé leur jouabilité bénéficiant de légères différences sur la conduite et sur leur HUD. Seul WipEout 2048 affiche un réel mode campagne, alternant les différents modes pour varier les plaisirs, tandis que les autres se contentent de laisser choisir le joueur en débloquant les circuits et les vaisseaux au fur et à mesure de la progression. On n’oubliera pas également le mode deux joueurs en écran partagé, et un mode en ligne pour s’envoyer des roquettes vitesse Mach 2 à huit joueurs sans jamais de ralentissement. Un bon point.

WIPEOUT™ OMEGA COLLECTION_20170619003345Le jeu affiche d’ailleurs ses graphismes rehaussés sans jamais faiblir, et continue de nous éblouir les mirettes avec ses villes futuristes, ses circuits tortueux et ses vaisseaux aux designs épurés. On profitera également du superbe style graphique du mode Zone, qui permet d’afficher des décors et une ambiance aux couleurs vives, parfaits pour rendre fou n’importe quel daltonien qui passerait devant l’écran. Et que serait un WipEout sans une bande-son électro de folie, parvenant à retranscrire toute l’effervescence de ces courses ultrarapides ? Mélange d’anciennes et de nouvelles pistes, la soundtrack de cette collection ravira les fans avec Chemical Brothers, Prodigy ou encore Krakota. Les amateurs apprécieront, la bande-son participe à mettre le joueur dans un état de grâce palpable pour s’immerger totalement au cœur de la course. WipEout propose une expérience vraiment atypique en termes de pilotage, et l’Omega Collection permet d’y replonger avec délectation sur une console actuelle.

WIPEOUT™ OMEGA COLLECTION_20170608233337Finalement, le seul véritable point faible de cette compilation, c’est justement de jouer les paresseux avec un flegme incroyable. WipEout est une saga qui compte plus que trois épisodes, et voilà presque dix ans qu’on nous ressert inlassablement les mêmes opus sur tous les supports de Sony. Pour ceux qui auront retourné l’épisode 2048 sur PSVITA où l’on pouvait déjà récupérer HD et Fury, cet Omega Collection ne sera pas spécialement indispensable puisqu’il n’y a absolument aucune nouveauté à l’horizon. Au-delà de la tristesse de ne voir aucun nouvel épisode depuis la mort de Psygnosis, on aurait aimé que les anciens épisodes soient remis au goût du jour, comme WipEout 2097 ou l’incroyable Wip3out, à mon sens la pièce maîtresse de la saga qui n’a jamais été égalée depuis. Retrouver les épisodes les plus récents est un poil décevant au bout du compte, puisqu’on refait une nouvelle fois les mêmes circuits en boucle que les fans ont déjà retournés dans tous les sens. Reste le plaisir de voir tout ça bouger sur un grand écran, et de pouvoir faire découvrir aux nouveaux venus une grande saga de l’ère PLAYSTATION.

Wipeout Omega Collection

Développeur: EPOS Game Studios
Editeur: Sony
Prix: 35 euros
Machine: PS4

Partager