[Millarworld] Wolverine – Old Man Logan

[Millarworld] Wolverine – Old Man Logan

Note de l'auteur

Scénariste dont la célébrité dépasse le cercle des amateurs de comic books, Mark Millar sera présent le samedi 6 août au cinéma Les Fauvettes à Paris dans le cadre du cycle « L’été Marvel » dont le Daily mars est partenaire. Tandis que le Martien en chef Philippe Guedj tente de se faire piquer par une araignée radioactive pour modérer au mieux la master class, nous avons profité de l’occasion pour replonger dans les travaux du bonhomme et y piocher quelques œuvres plus ou moins connues à se mettre sous la dent. Aujourd’hui, retour sur Old Man Logan.

old man logan - 2

Numérotation VO :

 

Wolverine (2003) #66 à #72

 

Date :

 

Août 2008 à juin 2009

 

C’est dessiné par :

Steve McNiven avec qui Mark Millar a conçu le célèbre Civil War.

 

Ça raconte quoi ?

Dans un futur proche, les super-vilains de la planète se sont décidés à unir leurs forces pour conquérir la planète et ils y parviennent. Des dizaines d’années plus tard, les États-Unis sont divisés en plusieurs régions dirigés par des seigneurs de guerre tels que Crâne Rouge ou Magneto. Le monde est dévasté et les plus faibles tentent de survivre. Dans une ferme reculée vit Logan, ainsi que sa femme et leurs deux enfants. Après la chute des héros, le mutant s’est juré de ne plus user de ses griffes et de se battre. Mais, devant payer un lourd tribut au gang des Hulks, il accepte d’accompagner Hawkeye à New York pour livrer une valise au contenu secret en échange d’une forte récompense.

 

C’est bien ?

Familier du personnage (il avait déjà écrit pour la série durant un an avec John Romita Jr. au dessin), Mark Millar revient donc sur la série pour un arc déconnecté de l’histoire habituelle. Toujours à l’aise dans l’exercice du récit hors-continuité, le scénariste se plonge dans le genre post-apocalyptique qui, comme beaucoup, cite avec déférence le Mad Max 2 de George Miller.

 

old man logan - 4Toutefois, si la quête du vieux Logan peut faire penser à la mission du cowboy taciturne Max Rockatansky, Millar va se baser sur la classique dualité homme/animal qui caractérise le personnage pour dresser un portrait un peu différent du mutant griffu. Usé mais décidé à ne plus sombrer dans la violence qui le caractérisait et qui faisait sa réputation, Logan nous fait fortement penser au vieux William Munny, le tueur repenti incarné par Clint Eastwood dans le chef-d’œuvre Impitoyable. Si Old Man Logan sombre parfois dans les travers d’un récit uchronique trop porté sur le référentiel et qu’il part d’un postulat auquel il peut être difficile de croire, l’histoire est rondement bien menée avec une caractérisation du personnage principal bien travaillé. On y retrouve ainsi cette manière maligne de revenir à une sorte de source initiale (ici Logan contre Hulk) qui caractérise certaines œuvres du scénariste. Même si, en la matière, on préférera le fantastique Futur Imparfait de Peter David, Old Man Logan reste un chouette récit pouvant être lu par tous.

 

Influence

Arc très populaire, Old Man Logan offre une variation d’un personnage qui est aujourd’hui plus que jamais très présent. Sujet d’une minisérie dans le cadre de Secret Wars, le vieux Logan rejoint ensuite l’univers marvel classique et la dernière équipe en date des X-men. La série régulière Old Man Logan, quant à elle, fait partie des lectures les plus intéressantes grâce au duo Jeff Lemire/Andrea Sorrentino.

 

C’est disponible en France ?

L’intégralité de la saga est disponible dans le Marvel Deluxe, Old Man Logan.

 

 

 

 

old man logan - 3

Partager