• Home »
  • BOOKS »
  • La Croisade noire du Jedi fou : la première sequel aux films de George Lucas
La Croisade noire du Jedi fou : la première sequel aux films de George Lucas

La Croisade noire du Jedi fou : la première sequel aux films de George Lucas

Note de l'auteur

Avant Le Réveil de la Force, il y a eu les romans de Timothy Zahn. Nous étions quelques années après la fin de la bataille d’Endor… Et comme on dit parfois, ceci n’est pas « TFA compliant« .

4-_PdlCL’histoire : Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine… Un Grand amiral de l’Empire a survécu à la bataille d’Endor. Cinq ans plus tard, intelligent et perspicace, il parvient à rassembler une flotte, mais aussi à dégoter un maître Jedi, que tous croyaient perdu. Pendant ce temps, Leia est enceinte de jumeaux, Yan Solo continue de se balader avec ses amis contrebandiers, et Luke ne sait vraiment pas faire autre chose que se mettre dans le pétrin. Alors qu’une femme étrange, venant de son passé et semblant le connaître à jurer sa mort. Elle s’appelle Mara Jade.

Mon avis : Il était une fois un homme, nommé George Lucas. Cet homme avait réalisé six films : une première trilogie et une préquel. En 1997, il déclara que l’histoire qu’il avait créée n’était qu’en six épisodes (mais bon, ça c’était avant de parler avec Disney). Alors, pendant longtemps furent adoubés les romans de Timothy Zahn, une trilogie sortie en 1991, 1992 et 1993. Eux seuls étaient officiels, eux seuls permettaient de savoir ce qui se passait après la fête avec les Ewoks. Ces livres ont eu tellement de succès que certains de ses éléments furent gardés pour les films suivants (bref, les I-II-III). Le nom de la planète capitale de la galaxie par exemple : Coruscant.

Ces livres étaient connus, reconnus, mais il fut très difficile pendant un temps de mettre la main dessus. Jusqu’à la sortie du Réveil de la ForceEt sa parution en intégrale (L’Héritier de l’Empire, La Bataille des Jedi, L’Ultime commandement), et en poche pour la somme de 12,90 euros.

cite03724-1993Alors, que valent ces ouvrages si reconnus. Il faut dire avant tout que Timothy Zahn a su capturer l’atmosphère de la trilogie originelle. Et c’est avec un plaisir que l’on retrouve Luke, Yan, Chewie, mais aussi Lando, Wedge Antilles et que l’on découvre de nouveaux aliens, des repaires de contrebandiers, l’humour de Solo et ce faux ingénu de Skywalker. Quant aux acteurs originaux, point de sexisme dans ces ouvrages, et il y en a pour tous les goûts. Qu’il s’agisse de sa majesté royale Leia, de la politique Mon Mothma mais surtout la complexe et bagarreuse Mara Jade. Si sa haine pour Luke n’a pas de limite, son chemin va pourtant croiser celui du Jedi sans jamais qu’elle ne puisse se décider à le tuer. Et cela sans compter l’ingéniosité cruelle d’un Grand Amiral qui découvre les failles d’une civilisation en admirant leur art, et d’un plan machiavélique (et intelligent, genre, différent, nouveau, original ou presque), presque aidé en cela par un étrange Jedi.

Donc oui, mais cet ouvrage est passé très près des cinq étoiles du Daily Mars. Malheureusement, la traduction n’est pas à la hauteur du matériel, et sa republication aurait pu être l’occasion d’un petit travail de recherche une réécriture. Quand dans les films nous parlons de guerre des clones et ici de guerres cloniques, qu’un Yan Solo lance un « Arrive ! » (au lieu sans doute d’un « Viens ! »), ce sont de petits détails qui font quand même un peu soupirer. Dommage mais sans pour autant gâcher la lecture.

518T0ZFQB2L._SX286_BO1,204,203,200_Il faut dire que l’auteur maîtrise le mouvement et la grâce de combats en apesanteurs, ailes X contre chasseurs Tie ou destroyers en perdition. Et que ça, ça donne la pêche, surtout avec la musique de John Williams sur les oreilles. Bref, un ouvrage quand même un petit peu obligatoire dans la bibliothèque de tout usager de la Force.

Si vous aimez : Lando qui se laisse encore entraîner par Yan Solo, une princesse Leia qui amadoue les autochtones, un Luke plus mystérieux que jamais, et des méchants très très méchants.

Autour du livre : Les ouvrages ont été adaptés en comics. Une suite, en deux tomes, a été aussi écrite par Timothy Zahn, mais la trilogie se suffit en elle-même.

Extrait : « Les yeux de Leia s’agrandirent et son expression de surprise se changea soudainement en compréhension.
– Dagobah, murmura-t-elle. Je me suis toujours demandée comment ce Jedi renégat avait été finalement vaincu. C’est Yoda qui a dû…
Elle grimaça.
– C’est Yoda qui l’a stoppé, oui, fit Luke en frissonnant à ce souvenir.
Ses duels avec Dark Vador avaient été durs, mais un affrontement de plein fouet avec la Force entre deux maîtres Jedi, cela devait être terrifiant.
– Et il n’avait sans doute guère de temps devant lui.
– La balise était déjà en stand-by, lui rappela Leia.
Il devait être prêt à appeler son vaisseau.
Luke acquiesça.
– Ce qui expliquerait pourquoi le côté sombre était si lourdement présent dans la grotte. Mais pas pour quelle raison Yoda avait choisi de vivre là-bas.
Il observa longuement Leia. Et la réponse vint d’elle.
– C’était la grotte qui le protégeait, souffla-t-elle. Tout comme deux charges électriques, positive et négative, proches l’une de l’autre – aux yeux d’un observateur lointain, il ne semble y avoir aucune charge du tout.
– Je pense que c’est exactement ça, dit Luke. Et si c’est ainsi que Maître Yoda est resté caché, je ne vois aucune raison pour qu’un autre Jedi n’ait pas employé le même stratagème. »

Sortie : 25 novembre 2015, éditions Pocket, 1273 pages, 12,90 euros.

55503-croisade-noire-du-jedi-fou

 

 

Partager