• Home »
  • SÉRIES »
  • Darby Stanchfield, Scandal « Abby a une bonne intuition mais ne s’y fie pas du tout »
Darby Stanchfield, Scandal « Abby a une bonne intuition mais ne s’y fie pas du tout »

Darby Stanchfield, Scandal « Abby a une bonne intuition mais ne s’y fie pas du tout »

Tous droits réservés : Isabelle Ratane / AlloCine

Scandal revient avec le deuxième épisode de la saison 3 ce soir sur Canal +, la diffusion n’ayant que 10 jours de décalage avec les Etats Unis. C’est pendant le Festival de Monte Carlo en juin 2013 que Darby Stachfield est venu nous parler de la série et du rôle d’Abby.

Comment vous définiriez votre personnage dans la série ?

Je joue une enquêtrice pugnace. J’aide ma patronne, qui gère des crises, à résoudre des problèmes. Mon personnage est brisé, elle a beaucoup de problèmes dont elle a du mal à parler, elle a aussi un instinct très fort. Une autre manière de décrire la caractère d’Abby, c’est qu’elle n’a absolument aucun filtre, tout ce qu’elle pense sort de sa bouche et elle se fiche de ce que les gens pensent, ce qui la rend à la fois drôle et tragique.

Ca doit être sympa de jouer un tel personnage !

C’est génial ! J’aimerais être davantage comme elle dans la vraie vie… En tant qu’actrice, j’adore qu’elle soit si bagarreuse. Enfin pas vraiment, sinon je me ferais probablement virer de la série !

Sa relation aux hommes a beaucoup évolué depuis la saison 1…

Je sais ! A chaque fois que je lisais un script, je me disais: «Bon, je vais encore finir nue dans cet épisode ou pas?» Abby semble être celle qui juge le plus facilement le comportement des autres, et pourtant, de tous les personnages, c’est celle qui se déshabille le plus souvent! Dans sa tentative de s’ouvrir à un homme, elle se révèle très fragile, elle a toujours des problèmes non résolus. En tant qu’actrice c’est très intéressant à jouer.

Comment la comparez-vous à sa chef, Olivia Pope?

Olivia a une merveilleuse intuition et s’y fie. Abby a une bonne intuition mais ne s’y fie pas du tout. Elle remet en cause tout ce qu’elle fait et  elle n’a pas autant confiance en elle qu’elle le prétend. Elles ont aussi des points communs. Elles sont malheureuses dans leur vie perosnnelle et amoureuse. Elles ont toutes les deux beaucoup de mal dans ce domaine. Elles ont aussi toutes les deux un sens aigu de la loyauté, même si ce n’est pas envers les même personnes. Et elles se parlent peu, ce que j’apprécie particulièrement. Cela va à l’encontre du stéréotype de la femme qui s’assoit et parle de ses sentiments pendant des heures, qu’on peut voir dans d’autres séries de Shonda Rhimes. Elles sont plutôt en train de ne pas parler et je trouve ça intéressant.

Vous avez joué dans beaucoup de séries en tant que guest ou personnages récurrents, qu’est ce que ça fait d’avoir un rôle régulier pour la première fois ?

C’est si agréable, j’ai travaillé tellement dur pendant si longtemps. J’ai été serveuses, fait d’autres boulots, joué dans des publicités, faits des tout petits rôles… Les rôles récurrents sont intéressants car ils fonctionnent sur des arcs narratifs, donc il y a une continuité, vous pouvez retrouver le personnage et son point de vue. Mais ce personnage, c’est encore mieux, c’est 10 mois de l’année.

Votre personnage a un passé de femme victime d’abus. Est-ce que vous sentez une responsabilité envers les femmes battues ?

La seule responsabilité que j’ai, c’est envers mon personnage. Je dois le jouer aussi honnêtement que possible. J’espère et j’adore que des personnes puissent s’y reconnaître. Je trouve aussi très intéressant, l’union dans laquelle elle a subi ces abus, était un arrangement politique. Je veux découvrir qui était cette femme, ça serait passionnant à regarder.

Qu’apporte l’écriture de Shonda Rhimes aux personnages féminins ?

Shonda écrit des personnages passionnants masculins ou féminins. Sous différents aspects, ces personnages féminins sont très complexes. Elle écrit bien sûr avec son point de vue de femme, et c’est un plaisir. Je crois que j’ai été très chanceuse, car la plupart de mes rôles ont été intéressants et complexes.

Cette table ronde a été réalisée pendant le festival de Monte Carlo avec Anne Lenoir de Télé 2 Semaines, un journaliste du quotidien du festival et Annabelle Laurent de 20 Minutes.

La saison 3 de Scandal est diffusée depuis le mardi 8 octobre sur Canal +, en quasi simultané avec les Etats Unis.

 

How will define your character in the show ?
I play a very feisty investigator for my boss who is a crisis manager. I help her to solve problems. My character is very broken, she has problems that she can’t break through, she has a very strong instinct. Antoher way to describe my character, Abby, she has absolutely no filter with a mouth. Everything she thinks come right out of her mouth. She doesn’t care what anybody thinks which makes it both, a bit of drama and a bit of humor.

I must be fun to play such a character.
It’s great ! I wish I was more like her in real life. As an actress, I do love that she is feisty. But I don’t want to be to much like her, I’ll probably get fired !

Her relationship towards men has evolved a lot since the first season…
I know !! Everytime I read a script I was like : « Am I putting my clothes off today ? » She is so judgmental, but she is the one that is the easiest to take her clothes off. Il love that in this discovery to opining to a man, she is quite fragile and she still has unresolved issues in being abused. It is so interesting to play as an actor.

How would you compare her to Olivia Pope ?
I think Olivia Pope has wonderful instance and she trust them. And I think Abby has good instinct but doesn’t trust them at all. She second guess herself and is not as confident, even though she acts like she is. There are similar and there are both unhappy in their love life and personal life. They are both louder in that area.I think they both have a fierce sense of loyalty to different people. I’m especially found of the fact that they don’t talk a lot. Il like that they are not like typical women that sit and talk about their feelings like in other Shonda Rhimes shows. They kind of don’t talk and I think it is interesting.

You played in so many shows as guest or as a recurring role, how is it for the first to be a regular member of the cast ?
It is so nice, I worked so hard for so many years waiting tables and doing other jobs, and commercials, and little acting jobs, and guest stars… The recurring works are great because they are arches, so there is a continuity in term that you revisit a character and its point of view. But this is even better, because, it’s more., it’s 10 months of the year.

Your character has a past of being abused. do you feel a responsibility towards women that have been abused ?
The only responsibility I feel is towards the character. To play it as real and as honest as possible. I hope and love that people can relate to it. I do find it interesting that part of the abused marriage was that she was a part of a hitched political marriage. I’m interested to discover who that woman was, it will be fun to see.

What brings Shonda Rhimes to female characters ?
She just writes great characters. In many layers, the female characters are very complex, they have opposing dynamics, she writes from female point of views and it is a delight. But I have been very lucky, because most of my characters were interesting and complex.

Partager