• Home »
  • BOOKS »
  • De quoi en apprendre beaucoup sur Joss Whedon par Amandine Srs
De quoi en apprendre beaucoup sur Joss Whedon par Amandine Srs

De quoi en apprendre beaucoup sur Joss Whedon par Amandine Srs

Toute la semaine, au Daily Mars, Amandine viendra nous parler de Joss Whedon en s’appuyant sur la biographie de Amy Pascale. Une occasion d’offrir une critique du livre mais également de faire un tour dans la galaxie Whedon et son travail dans l’ombre au sein de l’industrie du cinéma.

n°1 accueilCette année, Amy Pascale, qui travaille actuellement pour MTV et mène par ailleurs des interviews ponctuelles sur des sujets relatifs à la télévision, a fait paraître une biographie de Joss Whedon. Loin d’être la première étude sur l’homme derrière Buffy, surtout depuis l’immense succès d’Avengers, ce livre est le premier à retracer de manière aussi détaillée le parcours de the « Geek King of the Universe » (sous-titre donné à l’édition britannique).

Les 387 pages (auxquelles il faut ajouter 50 pages de notes et bibliographie) reflètent l’immense travail d’Amy Pascale. En plus d’avoir recensé, lu, regardé et écouté presque tout ce qui est trouvable sur Whedon et ses œuvres, elle a accompli ici un vrai travail d’investigation, interviewant notamment près de 70 personnes depuis les plus en vue (les acteurs de Buffy, Angel, Avengers, Firefly…) jusqu’aux plus anonymes, comme le mentor de Whedon : Jeanine Basinger, professeur de cinéma, et même la discrète Kai Cole, Mrs Whedon à la ville. Toutes ces sources ainsi que l’écriture, qui suit la chronologie mais adopte un point de vue analytique jamais naïf, font de cette biographie bien plus qu’une énième compilation à laquelle les parutions précédentes sur le sujet nous avaient habitués. Amy Pascale tisse des liens entre les nombreuses informations et anecdotes qu’elle relate, si bien qu’on n’a jamais l’impression d’un morcellement de détails.

Pour assister au panel Comic Con célébrant les 10 ans de Firefly, des fans ont campé toute la nuit devant la salle. Vers 3 heures du matin, Joss Whedon leur a fait la surprise d'une petite visite

Pour assister au panel Comic Con célébrant les 10 ans de Firefly, des fans ont campé toute la nuit devant la salle. Vers 3 heures du matin, Joss Whedon leur a fait la surprise d’une petite visite

Certes, il s’agit là d’une biographie rédigée par une fan incontestée de Whedon, et elle ne s’en cache pas dans l’introduction. Mais le résultat est d’une grande rigueur intellectuelle et le regard porté n’est jamais aveuglé par une admiration béate. On pourrait même ajouter que le statut de fan d’Amy Pascale lui permet d’éclairer un aspect souvent oublié des travaux sur Joss Whedon : l’importance de sa fanbase (chapitre 9) et la relation qu’il a dès le début entretenue avec les téléspectateurs par l’intermédiaire du « Bronze » notamment, le 1er forum officiel sur lequel les scénaristes et producteurs venaient s’exprimer et participer aux discussions initiées par les fans. Le livre est d’ailleurs dédié aux « Bronzers everywhere » et est émaillé de messages postés par Whedon sur ce défunt forum.

Le livre est découpé en 32 chapitres et les deux premiers sont sans doute ceux qui contiennent le plus d’informations inédites, relatives à l’enfance et à la formation de Joss Whedon. L’influence de son milieu familial s’y révèle déterminante : père scénariste, mère professeur-écrivain-féministe-activiste passionnée de théâtre. Les chapitres suivants, 3 à 6, s’intéressent à ses premières expériences dans l’industrie du cinéma et de la télévision, depuis Roseanne jusqu’à ses contrats de script doctor. L’aventure Buffy constitue le gros morceau de cette biographie : 6 chapitres (7-11 et 19) ainsi que deux consacrés aux épisodes spéciaux que sont « Hush » (chap. 13) et « Once More With Feeling » (chap. 16). C’est l’occasion d’en apprendre beaucoup, notamment sur les coulisses du projet, sur le casting et sur l’ambiance parfois difficile qui régnait sur le plateau. Quant aux Browncoats, ils pourront se délecter des chapitres 17, 18, 22 et 25. Le reste sera sans doute davantage connu des fans et les derniers chapitres sur Cabin in the woods, Much Ado about Nothing et Avengers n’apprendront pas grand chose à ceux qui s’intéressent déjà depuis quelques temps à la carrière de Whedon.

Joss Whedon, son frère Jed et la femme de celui-ci : Maurissa Tanchaoren. Ils ont collaboré tous les trois à Dr Horrible, Dollhouse et aujourd'hui Agents of SHIELD

Joss Whedon, son frère Jed et la femme de celui-ci : Maurissa Tanchaoren. Ils ont collaboré tous les trois à Dr Horrible, Dollhouse et aujourd’hui Agents of SHIELD

Cette très bonne biographie n’est bien sûr pas parfaite et l’on pourra toujours pinailler. On pourra ainsi regretter qu’il n’y ait pas plus d’informations sur Angel et notamment sur le passage de Fred à Illyria. Cela aurait été l’occasion de revenir sur la réputation de Whedon à tuer des personnages. Réputation dont on sait qu’elle l’agace au plus haut point. De même, il n’y a quasiment rien sur Dollhouse et c’est à mettre en relation sans doute avec les grands oubliés de cette biographie : la fratrie Whedon. Il est en effet très surprenant et dommage qu’Amy Pascale n’ait pas davantage parlé de Jed Whedon, Maurissa Tancharoen et Zack Whedon. On ne peut que regretter que leur manière de travailler et de collaborer avec Joss soit passée sous silence, surtout en ce moment où la gestion d’Agents of SHIELD pose problème. Ces quelques défauts mis de côté, on ne peut que recommander cette biographie d’une grande exhaustivité et agréable à lire. À ranger sur l’étagère à côté de The Writer’s Tale de Russell T. Davies. Deux indispensables.

Joss Whedon, a biography de Amy Pascale, préface de Nathan Fillion, Aurum Press, 2014. (Dans la langue de Shakespeare seulement.)

Amandine Srs (@amdsrs)
Partager