Dissemblance (Récap & critique de Game of Thrones 6.01)

Dissemblance (Récap & critique de Game of Thrones 6.01)

Note de l'auteur
Cette critique commente très largement ledit épisode. Il est nécessaire de l’avoir vu au préalable. Par ailleurs, l’auteur ayant une connaissance incomplète de la série de livres constituant le Trône de Fer, le point de vue adopté ici est strictement celui du téléspectateur.

L’intersaison fût chahutée. Le sort de Jon Snow dressa un vaste écran de fumée entre ces deux saisons. Il y a donc quelque chose qui s’approche du soulagement à retrouver le pluriel, la multiplicité du Game of Thrones.
Alors oui, on surveillera de près le devenir du lord commandant de la Garde de Nuit mais pas seulement. Varys et Tyrion seront-ils en mesure de gouverner ? Sansa va-t-elle échapper aux griffes de Ramsay ? Comment Cersei va réagir en apprenant la mort de Myrcella ? Daenerys sait-elle encore parler le Dothraki ? Arya doit-elle renoncer à sa liste ? Va-t-on enfin retrouver Bran et le sémillant Hodor ? Melisandre a-t-elle toujours la foi ? Et bien d’autres questions laissées en suspens.
Début de réponse avec “la femme rouge”, un cinquante et unième épisode qui reprend exactement là où nous avions quitté Essos et Westeros.

Winterfell et ses environs
Ramsay a perdu Myranda mais gagné la bataille contre l’armée de Stannis. Pourtant, l’important est ailleurs et son père se charge de le lui rappeler. Sansa s’est échappée et avec elle toute légitimité du clan Bolton sur les terres du nord. Roose n’apprécie gère les “jeux” de son bâtard avec Sansa et Theon. Il lui fait savoir et le place face à ses responsabilités. Nul doute que c’est un Ramsay ultra-motivé qui va poursuivre la saison.

On ne sait pas trop comment Sansa et Theon ont survécu à leur chute du haut des remparts de Winterfell mais comme c’est le cas, ce n’est pas la traversée d’une rivière gelée qui va les arrêter. Toutefois, ils sont rapidement rejoints par les limiers de Ramsay, lesquels ont certainement guidé Brienne et Podrick derrière eux. Contre toute attente, Brienne est rapidement désarçonnée et son écuyer se défend plutôt bien au combat, le monde à l’envers ! Une fois les hommes du clan Bolton mis hors d’état de nuire, Brienne jure allégeance à Sansa comme elle l’avait fait pour sa mère en saison 2. Voilà un quatuor qui sera intéressant à suivre.

got601d

Port-Réal
Jaime se présente devant Cersei avec le corps de Myrcella, empoisonnée par Ellaria alors qu’elle quittait enfin Dorne. Après Joffrey, Cersei perd un autre enfant, donnant ainsi plus de poids à la prophétie qu’elle avait reçue enfant (et mis en scène lors d’un flash-back la saison dernière).

Au grand septuaire de Baelor, Margaery est toujours enfermée et refuse de confesser quoi que ce soit. Mais, en ce qui la concerne et contrairement à Cersei, le septon semble plus enclin à la mansuétude.

Dorne
Même si le Régicide est de retour à Port-Réal, nous n’en avons pas terminé avec Dorne. On y assiste même à un coup d’état en bonne et due forme. Ellaria – encore elle – se débarrasse du prince Doran et comme elle tient à décimer toute la dynastie des Martell, Trystane (le fils de Doran, qui était promis à Myrcella) est également tué sur son bateau. Rappelons qu’Ellaria était l’amante d’Oberyn. Elle n’a donc très certainement pas réglé tous ses comptes avec les Lannister.

got601b

Meereen
On change de continent pour rejoindre la citadelle de Meereen. Sans Daenerys, Tyrion et Varys arpentent les ruelles de la cité en espérant mieux la connaître. À l’occasion de cette petite promenade, on apprend plusieurs détails intéressants. Le nain a du mal à se faire comprendre des autochtones. L’eunuque est en train de mettre en place ses espions pour dénicher les mystérieux Fils de la Harpie qui sont responsables des attaques dans la ville. Et un prêtre rouge officie devant un large auditoire. Ce dernier aura sûrement son importance dans les épisodes à venir.
L’escapade du duo est interrompue par des cris. L’ensemble du port, flotte comprise, est en feu. Ce qui compliquera – au moins à moyen terme – les chances de Daenerys de rejoindre Westeros.

Mer Dothrak
Daenerys, justement, a été capturée par une horde dothraki après un voyage – tout à fait aléatoire – en dragon. Jorah et Daario retrouvent sa trace dans la région de prédilection des nomades : les prairies de la Mer Dothrak.
Les deux soupirants de la mère des dragons découvrent une bague qu’elle avait abandonnée à dessein. Ces deux-là iront au bout du monde pour la sauver mais l’épisode se charge de nous rappeler que l’un d’eux (Jorah) souffre de la léprose, qui se développe insidieusement sur son avant-bras.

Daenerys est amenée devant le chef de la horde, un certain Khal Moro. Elle se révèle alors comme l’ancienne épouse de Drogo (à ne pas confondre avec Drogon, son moyen de transport aléatoire). Mais si ce statut lui permettra d’échapper au viol, elle n’en est pas moins libérée pour autant.

got601e

Braavos
C’est ensuite au tour d’Arya de nous rappeler à son bon souvenir. Aveugle, elle est contrainte à mendier dans les bas-fonds de Braavos.
Seulement voilà, les serviteurs du dieu multiface ne l’ont pas oubliée et une jeune fille – peut être s’agit-il de celui qui s’appelait un temps Jaqen H’ghar, qui sait – vient la défier dans un combat totalement déséquilibré.

Châteaunoir
Enfin, Ser Davos découvre le corps sans vie de Jon Snow étendu dans la cour. Il se barricade immédiatement dans une pièce avec quelques hommes fidèles au défunt et son loup (Fantôme). Le lendemain, Ser Alliser Thorne avoue – avec une honnêteté que l’on n’avait pas vu venir – avoir tué le lord commandant. L’assemblée de la Garde de Nuit apparaît divisée mais Thorne a vite repris les reines et impose un ultimatum à Davos et compagnie, leur intimant de se rendre.

Au milieu de tout cela, Melisandre est revenue à Châteaunoir. Visiblement marquée par l’échec de Stannis, elle encaisse encore plus durement la mort de Snow. L’épisode se termine alors qu’elle nous montre son vrai visage après avoir défait un collier – semble-t-il – source d’une illusion de jeunesse.

Le moment fort
Le final de Melisandre fait son petit effet mais la série trouve toujours un souffle supplémentaire lorsqu’elle organise la rencontre de ses héros. C’est le cas au début de cet épisode avec la réunion entre Sansa et Brienne. En plus de leur convergence de point de vue, le duo ainsi formé trouve une complémentarité évidente, Sansa accédant enfin à un peu de protection (que ne lui apporte pas encore Theon) et Brienne pouvant enfin servir une cause à la hauteur de ses talents.

Le moment faible
Quelle drôle d’idée que d’abandonner le corps de Jon Snow, surtout s’agissant de membres de la Garde de Nuit qui n’ignorent plus rien de ce que deviennent les macchabées abandonnés dans le coin.

L’absent
Il y en a plusieurs, et n’en déplaise aux fans de Petyr Baelish, l’absent principal est définitivement Bran Stark. Annoncé de retour après une saison où il aura totalement disparu de la carte, cet épisode aurait pu fournir une nouvelle introduction à son parcours.
Au-delà d’une trame, un brin mystique il est vrai, son personnage aux pouvoirs naissants et complexes symbolise toute la dimension fantasy de la série. Sa présence sera donc tout sauf anodine.

La théorie
L’état de Melisandre laisse envisager une inversion psychologique séduisante vis-à-vis de Davos. Alors que ce dernier évitait la prêtresse autant qu’il pouvait auparavant, on devine qu’il va devoir lui remonter le moral et, dans une certaine mesure, la téléguider pour qu’elle les sorte de leur piège à Châteaunoir. Leur relation s’inverserait ainsi pour l’un des plus beaux retournements de la série entre deux personnages parfaitement dissemblables.

got601c

Le verdict
Le Game of Thrones reste fidèle à sa tradition du contre-pied. Alors que les supporters de Jon Snow espéraient – entre autres théories – un subterfuge de Melisandre pour le remettre sur pieds, cette dernière se révèle – en apparence – diminuée. D’autre part, la révélation concernant la prêtresse offre un contre-feu salvateur qui permettra au plus grand nombre de détourner un peu ces regards trop figés sur le héros à bouclettes.
Car, oui, les nombreuses trames de la série reprennent leurs droits, parfois de manière presque subliminale (comme pour l’apparition d’Arya), mais avec la remarquable variété qui les caractérise. Vivement la suite !

GAME OF THRONES 6.01 “The Red Woman” (HBO/OCS)
Écrit par : David Benioff & D. B. Weiss.
Réalisé par : Jeremy Podeswa.
Photographie de : Gregory Middleton.
Avec : beaucoup de monde.
Musique originale de : Ramin Djawadi.

Cette sixième saison est diffusée chez nous sur OCS. Tout d’abord en simultané avec les US dès 3h du matin, puis en US+24 à 20h55 les lundis sur OCS CITY. Enfin, chaque épisode sera disponible à la demande dès 4h du matin sur OCS GO.

Visuels : Game of Thrones © 2016 Home Box Office, Inc. All rights reserved. HBO ® and all related programs are the property of Home Box Office, Inc.

Partager