Dollhouse : une saison 2 à quel prix ?

Dollhouse : une saison 2 à quel prix ?

Salut les velus, Plissken here.  C’est officiel : j’adore Dollhouse, une série dont je posterai prochainement une petite critique de l’ensemble des douze premiers épisodes. Son potentiel immense, que l’on sentait affleurer au cours de premiers épisodes très imparfaits mais accrocheurs, a fini par exploser au cours du douzième segment, « Omega » : un épisode tout simplement hallucinant où Joss Whedon exploite enfin pleinement son concept de dingue.

Mais patience, j’y reviendrai plus tard ! Ce qui me préoccupe davantage ce soir, juste avant de m’enquiller le final de la saison 5 d’une autre série de cintrés qui se passe sur une île, est l’avenir créatif de Dollhouse. Je dis bien créatif puisque, c’est officiel aussi, Dollhouse aura bien une seconde saison.

Et la lecture d’un excellent article du site IO9 sur le sujet m’inspire autant de réjouissance pour la bonne nouvelle, que d’inquiétude pour les conditions dans lesquelles Dollhouse a été renouvelée. Je m’essplique…

Pourquoi Fox a-t-elle finalement reconduit la série de Joss Whedon, malgré des audiences frisant la cata d’après les chiffres de l’hégémonique institut Nielsen (le Médiamétrie américain) ? Les cadres de la chaîne ont-il tendu une oreille miséricordieuse aux suppliques des fans éplorés sur le web ? Oui et non.

A ce qu’il parait, non seulement les dits cadres apprécient la série, surtout sa seconde moitié (moi aussi, moi aussi !), mais ils entrevoient surtout que Dollhouse peut s’avérer finalement une affaire rentable : malgré ses mauvaises audiences en live, la série fait un carton sur VCR (les enregistreurs numériques permettant de visionner un programme après sa diffusion télé), sur i tunes et en fera vraisemblablement autant en DVD, à sa sortie américaine le 28 juillet.

Le coût par épisode a été au coeur du bras de fer entre Joss Whedon et les responsables de la chaîne pour obtenir une saison 2. Celle ci verra donc bien le jour, à condition d’être plus cheap. Meaning… un nouveau « traitement » pour la série (attention, clin d’oeil, haha !)

– Moins de décors et d’acteurs. Le 13e épisode de Dollhouse, « epitaph one », non diffusé sur Fox mais qui sera bien présent sur le DVD serait, d’après IO9, une indication de la future direction artistique de la série, moins onéreuse. Aie… mais bon, depuis son Dr Horrible sur le web, Whedon a prouvé que low cost et qualité n’étaient pas forcément incompatibles…

– Des épisodes plus courts. Avec Fringe, Dollhouse avait bénéficié cette saison d’une « expérience » menée par Fox : la « remote free TV ». A savoir diffuser des épisodes avec moins de coupures pub mais des écrans plus chers. La RFTV n’ayant pas vraiment porté ses fruits en termes de recettes, Fox retourne à la case départ : la pub représentera de nouveau 15 à 16 minutes d’interruption sur chaque épisode de Dollhouse, contre dix seulement pour la saison 1. Autrement dit, les épisodes feront désormais 43-45 minutes au lieu de 48-50 minutes.

– Une nouvelle direction créative, découlant de la production à moindre coût. Et là encore, le fameux épisode 13 invisible serait une indication de l’orientation à venir de Dollhouse et que les visiteurs chanceux du Comic Con de San Diego pourront découvrir, fin juillet.

La décision de Fox est donc historique, en ce sens que selon les observateurs, c’est bien la première fois qu’un grand network renouvelle une série avec des audiences aussi basses (elle a fini aux alentours de 3,8 millions de téléspectateurs, une misère). Mas si l’on tient compte du profil du public de Dollhouse (les geeks, encore eux) alléchant pour les annonceurs, de sa bonne image critique depuis son décollage créatif en fin de saison et de ses bons chiffres sur itunes et VCR… le choix de la saison 2 se tient, d’autant plus que Joss Whedon est réputé pour savoir comme personne passer la seconde en matière de séries télé (cf Buffy).

En revanche, Dollhouse sera toujours diffusée le vendredi soir aux Etats-Unis… jour des sorties cinéma. Une malédiction qui lui a valu ses pires audiences à chaque sortie de gros blockbuster chassant sur les terres geek (lesquels se sont rués en salles voir Wolverine le 1er mai, puis Star Trek le 8 mai, plutôt que de rester chez eux mater Dollhouse sur Fox ces soirs-là).

Bref, on est tous bien heureux de la seconde vie de Dollhouse. Prions pour qu’elle tienne toutes les promesses de son aînée, même avec un zéro en moins au budget. Réponse à l’automne… et au fait, en France, c’est pour quand ???

Allez juste pour se faire plaisir…. le trailer qui nous avait bien fait saliver l’été dernier

Coming next… un nouvel épisode des Chéris de ces geeks et ma critique de Dollhouse (y a quelqu’uuuuuuun ???)

End of transmission…
Partager