Downton Abbey : Chantage et devoir conjugal (critique épisode 6.01)

Downton Abbey : Chantage et devoir conjugal (critique épisode 6.01)

Note de l'auteur

Downton Abbey est revenue à l’antenne d’ITV il y a deux semaines et il est temps que le Daily Mars vous en parle ! Retour sur le premier épisode de cette sixième saison à Downton…

Photo ITV

Photo ITV

Julian Fellowes et son équipe ont décidé d’attaquer l’ultime saison de Downton Abbey avec un épisode mêlant humour, suspens et une bonne dose de… progrès. L’intrigue autour de Mary Crawley et de son maître chanteur sert à introduire un peu de tension dans l’épisode tout en permettant à son personnage de faire ses premiers pas vers l’indépendance. En reprenant les responsabilités autrefois à la charge de Branson, elle veut prouver qu’elle est tout aussi capable de mener les affaires de Downton que les autres. Même évolution en ce qui concerne sa sœur Edith, qui considère emménager à Londres et ainsi démontrer sa volonté de faire ses preuves dans la cour des grands.

Ce premier épisode prend soin de lancer de nouvelles intrigues pour cette saison – comme la nouvelle guéguerre entre Violet et Isobel -, tout en apportant une résolution à d’autres plus anciennes. Ainsi, Bates et Anna sont enfin débarrassés de toutes suspicions de meurtres (et ce n’est pas trop tôt !). L’épisode fait aussi la part belle à l’humour et l’émotion via le conflit entre Mrs. Hughes et Carson. Embarrassée par son âge et gênée à l’idée de devoir accomplir son devoir conjugal, Mrs. Hughes se sert de Miss Patmore comme pigeon voyageur pour communiquer avec Carson sur le sujet. La pudeur des personnages crée alors plusieurs situations comiques qui apportent de la légèrté à l’épisode.

Photo ITV

Photo ITV

La famille Crawley évolue désormais en 1925, et ce season premiere met l’accent sur l’idée que le progrès et le changement des mœurs dans la société de l’époque sont en train de rattraper Downton à grand pas. Les temps changent, et Downton également. Du fait, moins d’employés au service des Crawley et les doutes de Lord Grantham quant à l’avenir du mode de vie de la famille annoncent la fin d’une époque.

En guise de dernier premier épisode de saison, Downton Abbey nous aura offert un épisode traditionnel, drôle, fidèle à l’esprit de la série et qui introduit élégamment la fin d’une ère. Downton Abbey est bien partie pour nous apporter une conclusion satisfaisante à la saga des Crawley. Reste à savoir si le tout sera à la hauteur de nos espérances.

 

Partager