MOVIE MINI REVIEW : Fear And Desire

MOVIE MINI REVIEW : Fear And Desire

Un pitit inédit vieux de 60 ans les gars! Et pas n’importe lequel. Le premier film mythique de Stanley Kubrick! Un film totalement renié et interdit de diffusion par Kubrick lui-même. FEAR AND DESIRE est un film de guerre un peu métaphysique et un peu ultrafauché… Un groupe de soldats se perdent derrières les lignes ennemies au cours d’une guerre quelconque et totalement abstraite… Les gars vont un peu se perdre dans la forêt et dans leurs cerveaux… Rythmé par de multiples voix off sentencieuses qui frisent parfois le ridicule (c’est beaucoup trop littéraire) et une maîtrise aléatoire du plan raccord et du montage, FEAR AND DESIRE montre quand même par intermittence le talent futur de son auteur. L’image est magnifique et certains plans sont étourdissants, notamment les gros plans sur les visages des acteurs (normal Stanley était photographe). Des acteurs au jeu bancal (Paul Mazursky cabotine comme un dingo). Mais la fascination de Kubrick pour la guerre, ce révélateur cruel de l’âme humaine et thème récurent dans son œuvre (LES SENTIERS DE LA GLOIRE, FULL METAL JACKET, DR FOLAMOUR) est déjà là. Le film part sur la fin dans un délire surréaliste étonnant (qui fait penser à un épisode de LA QUATRIÈME DIMENSION) et la scène finale est renversante de beauté formelle. FEAR AND DESIRE est une curiosité. Une esquisse. Un film où Kubrick récite ses gammes. Un film un peu naïf et grandiloquent par moments mais quand même passionnant pour comprendre la psyché de l’un des plus grands génies du cinéma…

Sortie en salles le 14 novembre 2012.
1953. USA. Réalisé par
Stanley Kubrick. Avec Frank Silvera, Paul Mazursky, Kenneth Harp…

Partager