• Home »
  • JAPAN »
  • Dragon Ball Z – The Fall of Men, la fan-fiction « made in France »
Dragon Ball Z – The Fall of Men, la fan-fiction « made in France »

Dragon Ball Z – The Fall of Men, la fan-fiction « made in France »

dragon-ball-z-the-fall-of-men-poster.3Je vous en parlais il y a déjà pas mal de temps, et après deux ans de développement, The Fall of Men est enfin disponible sur le net. Derrière ce projet ambitieux, on retrouve deux frenchy, Yohan Faure et Vianney Griffon. Ils se sont lancés dans un pari fou, celui d’apporter une vision plus réaliste et plus dark de l’univers d’Akira Toriyama.

 

C’est donc après deux longues années de dur labeur que The Fall of Men a été présenté, il y a quelques jours, au Stan Lee Comikaze, avant d’être balancé sur Youtube. S’attaquant à une petite partie de l’arc Cell, le court-métrage d’environ une demi-heure, joue la carte du réalisme. Exit les coupes de cheveux improbables et les tenues vestimentaires impossibles à rendre à l’image. Yohan Faure et Vianney Griffon ont dû faire des choix. Le choix de la partie à adapter d’abord. Et ils ont décidé de s’intéresser à la période où Cell (pas encore en version Perfect) a vaincu tout ces adversaires à l’exception de Trunks. Après un long entraînement dans la Salle du Temps, et alors que Cell s’en prend à Bulma, le jeune saiyan part affronter le monstre qui a réduit l’humanité à néant. C’est parti pour un combat impressionnant, sous une pluie torrentielle.

 

Dragon-Ball-Z-Fall-of-Men-CellDisons-le sans détour, The Fall of Men est la meilleure adaptation live de l’univers d’Akira Toriyama. Après la purge intersidérale made in Hollywood, intitulée Dragon Ball Evolution, il n’était pas vraiment compliqué de faire mieux. Cependant, les partis pris risqués sont vraiment payants. La volonté de ne pas reproduire à la lettre l’esthétique du manga et de l’anime est clairement la meilleure décision. On retrouve bien DBZ dans les grandes lignes, que ce soit en termes d’architecture ou de lieux emblématiques et les auteurs n’oublient pas non plus d’agrémenter leur film de détails que les fans ne manqueront pas de remarquer. Dans une ambiance proche de Man of Steel, la voix-off solennelle et sentencieuse accompagne les plans d’un monde en perdition. Les personnages quand à eux font une économie totale de dialogues, en ne décrochant pas un seul mot. Tout est dit dans les images.

 

Bien entendu, nous sommes face à une fan-fiction et non un blockbuster hollywoodien. Du coup, n’attendez pas de FX de malade. Tout n’est pas parfait, mais on voit bien la volonté d’offrir aux fans, une vision fidèle du manga mythique, le tout agrémenté d’une approche plus dark et sérieuse. The Fall of Men prouve que l’on peut s’attaquer à la légende du manga sans la trahir, tout en la réinventant. Très beau boulot, les gars ! Bravo !

 

Partager