• Home »
  • BOOKS »
  • Dragon de glace : Luis Royo et George R. R. Martin unis dans un roman
Dragon de glace : Luis Royo et George R. R. Martin unis dans un roman

Dragon de glace : Luis Royo et George R. R. Martin unis dans un roman

Note de l'auteur

Ceci n’est pas un Mariage Rouge, ni des scènes sexys avec de belles prostituées. Non, bienvenue dans une nouvelle, plutôt axée jeune public/enfant, mais que les adultes s’empresseront de leur lire pour profiter des très belles illustrations.

Luis Royo.

Luis Royo.

L’histoire : Adara est une enfant de l’hiver. Sa mère est morte en couche, et son père est distant depuis. Mais voilà, elle a un secret : elle arrive à voir un Dragon de glace.

Mon avis : Ecrit en tant que court récit pour les enfants, Dragon de glace n’est pour autant pas réservé aux petits. Adara vit en effet dans un pays en guerre. Un pays où les Dragonniers du Roi passent au-dessus de leur tête. Où une enfant solitaire et qui se sent mal-aimée peut trouver refuge près du plus terrorisant des monstres.

Les dessins sont de Luis Royo. Alors, je ne sais pas vous, mais personnellement, je le connaissais, certes pour ses dragons, mais aussi pour ses femmes légèrement vêtues. Rien de ceci, bien entendu, dans Dragon de glace. Sa maîtrise des dragons, divers et dangereux, n’est plus à prouver. Il suffit d’ailleurs de voir la couverture, qui n’est absolument pas mensongère quand au reste du contenu. Son Adara est une vraie enfant (et pas une petite femme), et toute la minutie du dessinateur est particulièrement portée sur ses mains. Enchantement, larmes… Les illustrations accompagnent le texte avec douceur et profondeur.

George R. R. Martin.

George R. R. Martin.

Le texte ensuite. Bien sûr, il s’agit de George R. R. Martin aux commandes, et, en tant qu’adulte, on comprend que bien qu’aimée, Adara a une vie difficile. Difficile de trouver sa place quand on aime quand il fait froid. Mais comme nous sommes dans un ouvrage destiné aux plus jeunes, bien entendu, on devine déjà la fin… qui ressemble bien aux contes de ma mère l’Oye. Un bel ouvrage de jeunesse qui sort ce mercredi.

Autour du livre : La nouvelle est parue en 1980 dans une anthologie intitulée Dragons of Light, édité par Orson Scott Card. Il est déjà paru en France, en mai 2011, dans une collection de courts récits de George R. R. Martin, rassemblés par les éditions ActuSF.

Extrait : « Elle attendait avec impatience son anniversaire, et le froid qui l’accompagnait. Car, en hiver, elle était quelqu’un de spécial.
Elle se savait telle depuis qu’elle jouait, toute petite, dans la neige avec les autres. Le froid ne l’avait jamais dérangée comme il dérangeait Geoff, Téri et leurs amis. Souvent Adara restait toute seule dehors pendant des heures après que ses compagnons de jeu avaient fui en quête de chaleur ou couru chez la Vieille Laura manger la soupe de légumes qu’elle aimait à préparer pour les enfants. Adara se dénichait un lieu secret dans un coin isolé des champs, différents chaque hiver, et là elle bâtissait un grand château blanc ; à mains nues, elle modelait la neige en forme de tours et de remparts tels ceux dont Hal parlait lorsqu’il décrivait le palais du roi en ville. Elle cassait les aiguilles de glace qui pendaient aux branches basses des arbres et en faisait piques, lances et herses qu’elle disposait tout autour de l’édifice. »

Sortie : 14 octobre 2014, éditions Flammarion, 12,90 euros.

 

Partager