E3 2016 : conférence Electronic Arts

E3 2016 : conférence Electronic Arts

Comme chaque année, la grand-messe des conférences débarque sur nos écrans, et le premier à dégainer se trouve être le géant américain Electronic Arts. Après une petite bourde du stagiaire de Respawn qui a laissé traîner le premier trailer de Titanfall 2, la conférence a commencé comme prévu.

titanfall-edEt la conférence commence avec le premier gros morceau : Titanfall 2, cette fois-ci prévu sur PS4, XBOX ONE et PC pour le 28 octobre prochain. Un trailer multijoueur montre les quelques nouveautés (grappin, grenades vortex) avec toujours autant de dynamique dans les mouvements, et des nouveaux joujoux pour vos robots comme un bon vieux rayon laser qui sort de l’estomac. Le trailer solo montre de son côté une vraie campagne narrative (et non des matchs gérés par l’IA comme dans le premier) avec une histoire basée sur un robot qui accompagnera le joueur et se découvrira des émotions humaines comme la peur, la colère et pourquoi pas la puberté.

1447059924-1058-cardPeter Moore grimpe ensuite sur scène pour faire son petit speech sur la gamme des jeux EA Sports. Madden, NBA et autres titres sportifs annuels, on ne va pas trop s’appesantir sur le sujet, ce n’est pas vraiment la partie la plus excitante de la conférence. Après ces divagations sportives, un développeur de chez BioWare prend place et commence à parler du futur Mass Effect Andromeda. Mais comme les précédentes conférences, on se gardera de se prononcer sur le jeu puisque la seule vidéo auquel on aura droit est un mélange entre trailer et making of, avec reportage sur l’équipe de développement ponctué par de très courtes séquences de gameplay. Monsieur EA, il serait temps d’en montrer un peu plus que ça.

FIFA-17-The-Journey-Alex-Hunter-Club-Locker-Room-2Passons à Star Wars Battlefront. Une petite info pour parler d’une volonté de donner un petit pécule à des associations en fonction des actions des joueurs. Une bonne chose, même si c’est pour un FPS de guerre où l’on s’affronte à coups de pistolets lasers. Alors que revoilà Peter Moore, qui nous rabâche les oreilles sur le futur FIFA, Euro oblige. On a donc droit à un petit spectacle théâtral de la part d’un « acteur », avant d’enchaîner avec une vidéo du nouvel opus géré par le moteur Frostbite de Dice. Ce cru 2016 permettra via un mode spécifique de faire une carrière de façon bien plus scénarisée, dans l’esprit d’une série TV. Original. Sauf quand on se rappelle que le personnage principal sera joué par le monsieur venu faire son speech cinq minutes plus tôt. FIFA17 The Journey (c’est son petit nom) aura même le droit à de vraies personnalités footballistiques pour les connaisseurs.

Un mec de DICE (Battlefront, Mirror’s Edge) prend la place de Peter Moore histoire de remonter le niveau de cette conférence. Il annonce le nouveau label EA Originals, qui va regrouper tous les jeux indépendants histoire que le grand public ne soit pas trop perdu. Le premier projet se nomme Fe, un titre qui met en avant les relations dans la nature dans un jeu d’aventure qui fait penser à Journey et qui bénéficie de la mode graphique du moment, l’effet low poly charmant. Jade Raymond de chez Visceral Games monte sur scène pour parler des jeux Star Wars. On apprend qu’un jeu d’action Star Wars est en développement chez Visceral Games (Dead Space) et prévu pour 2018, et un autre chez Respawn Entertainment (Titanfall), le tout agrémenté d’une petite vidéo promo pour voir toutes les équipes bosser avec bonheur et passion. Il ne faudra pas cligner des yeux pour apercevoir à peu près 4 secondes du futur (et somptueux) jeu de Visceral Games.

Battlefield1_Reveal_07.0L’autre gros morceau débarque enfin : Battlefield 1. Pour rappel, ce nouvel épisode opère un retour aux sources en plaçant son contexte au sein de la Première Guerre mondiale, avec tout ce que ça comporte : dynamite, chevaux, tranchées et tractopelles. Après avoir informé les joueurs que Zac Efron et Jamie Foxx étaient fan de la licence (et présents sur le salon, chouette), on a droit à un trailer bien rythmé avec au menu destruction de maisons, zeppelins en flammes et cavalcades dans le désert, le tout sur un montage typiquement hollywoodien. Nos arrière-grands-parents doivent déjà se retourner dans leur tombe en voyant comment est perçue cette première Grande Guerre.

C’est donc tout pour cette conférence qui était, disons-le, plutôt décevante. Mis à part Titanfall 2, Battlefield 1 et des titres EA Sports, l’éditeur américain a simplement confirmé ce que tout le monde savait, c’est-à-dire le développement de plusieurs jeux Star Wars. La palme revient à Mass Effect Andromeda qui nous gratifie pour la troisième fois d’un making of ronflant avec de courtes séquences de gameplay, sans toujours rien dévoiler réellement du titre. Pas de mots sur un certain Mirror’s Edge sorti il y a quelques jours, preuve que l’éditeur se conforte dans des valeurs sûres, sans vraiment prendre de risques. Bref, un Electronic Arts qui a clairement du mal à se démarquer de ses concurrents et peu de cartouches à balancer dans l’avenir proche. Sauf celles de leurs robots géants.

Partager