E3 2019 : une édition charnière ?

E3 2019 : une édition charnière ?

Alors que le salon de l’E3 se rapproche à grand pas, avec des conférences commençant le 8 juin, cette édition 2019 s’annonce riche en surprises et potentielles révélations. Entre l’absence totale de la conférence de Sony et la disparition d’Activision qui préfère jouer la carte Call of Duty en solo via un panel spécial, les autres éditeurs ont un sacré boulevard pour dérouler leurs cartouches. Et les oreilles attentives n’auront pas attendu la grand-messe pour écouter les bruits de couloir chez certains grands noms.

Géant vert

Et celui qui a l’occasion de briller cette année, c’est bien Microsoft. Grand perdant de cette génération avec une Xbox One qui n’aura jamais décollé, la faute à des exclus que l’on cherche toujours, le constructeur américain a bien l’intention d’utiliser ces années de disette pour s’imposer dans les salons. Alors que Sony a dévoilé quelques petites infos techniques sur sa future machine, Microsoft a préféré laisser passer les quelques leaks qui ont atterri en janvier dernier, l’air de rien. Les caractéristiques aperçues font état de deux versions de la console, l’une sans aucun lecteur physique, l’autre vendue comme une console « haut de gamme ». Grand moment de l’E3 2019, la conférence Xbox serait le moment idéal de lancer la prochaine génération de consoles, que l’on sait imminente.

Mais la prochaine bombe technique de Microsoft n’est pas le seul atout dans sa manche : le service xCloud est lui aussi en développement depuis quelques années et compte s’attaquer au cloud gaming avec force de propositions. Là encore, ce n’est qu’à l’état de rumeur, mais certaines sources parlent d’un rapprochement fort entre Microsoft et Nintendo, dont la première pierre a été le portage de Cuphead sorti récemment sur Nintendo Switch. On parle d’une potentielle arrivée du xCloud sur la Nintendo Switch, et donc de jouer aux jeux Microsoft comme Gears of War sur la petite dernière de Nintendo. Si cela s’avère véridique, autant dire que ça marquerait l’histoire du jeu vidéo d’une pierre blanche, avec cette collaboration improbable entre deux constructeurs de consoles. Un moment fort qui permettrait à Microsoft de prendre l’ascendant sur son concurrent direct Sony, qui piétine dans ce domaine avec un Playstation Now un peu ronflant.

Enfin, question jeux, là aussi Microsoft prépare sa revanche sous la houlette de Phil Spencer, l’un des pontes de la galaxie Xbox chargé de chapeauter les studios de jeux de Microsoft depuis 2014. L’E3 2018 a marqué les esprits par l’annonce de Microsoft du rachat de plusieurs studios prestigieux comme Playground Games (Forza Horizon), Ninja Theory (Hellblade, DMC, Enslaved) ainsi que l’annonce de la création d’un nouveau studio, The Initiative, chargé de développer des jeux ambitieux avec de grands noms dans les équipes comme Darrell Gallagher (Crystal Dynamics), Chris O’Neill (God of War) ou Tom Sheperd (directeur technique chez Rockstar). Bref, du beau monde, auxquels il faut ajouter Obsidian (Fallout: New Vegas, Pillar of Eternity, Tyranny) et inXile (Torment, Wasteland), deux studios légendaires que les joueurs PC connaissent bien. 14 jeux non annoncés sont déjà prévus pour la conférence Microsoft, et il y a fort à parier que Gears of War 5 et Halo Infinite reviendront montrer quelques images.

Switch Lite

Chez Nintendo, on connaît la musique et on ne déconne pas avec les fuites. Tout juste sait-on que Pokémon Épée et Bouclier aura le droit à un segment du prochain Nintendo Direct, mais vous pouvez oublier tout de suite de quelconques images de Metroid Prime 4, repris de zéro il y a peu par Retro Studios. Pour le reste, on peut toujours se la jouer devin pour prédire les jeux dont on connaît l’existence : des infos sur le dernier Smash Bros et les nouveaux personnages en DLC, une présentation du prochain Animal Crossing, le remake de Zelda: Link’s Awakening annoncé il y a peu, le spin-off Musô de Persona Scramble, le futur Luigi’s Mansion 3 et une palanquée de jeux indés. Il y a des chances de revoir du Platinum Games avec son futur projet Astral Chain et peut-être un certain Bayonetta 3, en croisant très fort nos petits doigts.

En revanche, beaucoup de rumeurs parlent d’une nouvelle version de la Switch. Si le président de Nintendo, Shuntaro Furukawa a annoncé que rien ne sera dévoilé pendant l’E3, il n’a pas démenti le développement de nouveau matériel. Et si on réfléchit au rapprochement fait avec Microsoft en ce qui concerne son service de streaming, ça ne serait pas étonnant de voir une nouvelle version de la console plus adaptée sur son architecture réseau pour répondre à ces nouveaux besoins. Un partenariat étonnant mais intéressant, qui représente un moment charnière dans l’histoire du jeu vidéo. Le support physique devient de moins en moins présent, et on se rappelle de l’annonce de la Xbox One, où Microsoft voulait imposer une console aux jeux complètement dématérialisés. Trop tôt à l’époque, mais totalement pensable aujourd’hui.

L’attaque des clones

Les éditeurs tiers auront quelques futurs hits dans leur escarcelle à présenter le moment venu. Electronic Arts n’est pas le mieux placé pour bomber le torse, la faute à des conférences souvent aussi barbantes qu’une pub de dentifrice, et c’est d’ailleurs pour ça que l’éditeur se passera de présentation en direct. Pas d’images du prochain Need for Speed censé fêter les 25 ans de la saga, mais du gameplay de son futur blockbuster Star Wars, d’Apex Legends pour sa saison 2 et bien évidemment du futur FIFA, indéboulonnable licence d’EA et rente annuelle indissociable. On ne va pas se mentir, on est soulagé de ne pas se taper deux heures de foot américain encore cette année. À l’inverse, ce Star Wars Jedi: Fallen Order dévoilé il y a quelques semaines avec Respawn Entertainment (Titanfall, Apex Legends) à la tête du projet fait un minimum envie. On rappelle que Respawn contient une bonne partie de l’ancienne équipe de Infinity Ward (Modern Warfare) et que le solo de Titanfall 2 a prouvé que le studio est capable d’offrir quelque chose de chouette. Pas de Dice cette année, ni de Bioware, sûrement trop occupé à tenter de réparer Anthem coûte que coûte.

Du côté de Square Enix, on maintient fermement la conférence et pour cause, l’éditeur nippon a quelques atouts dans sa manche, à commencer par Final Fantasy VII Remake, annoncé depuis belle lurette mais dont le teaser montré il y a peu promet des nouvelles fraîches et peut-être une fenêtre de sortie. Un titre prévu en plusieurs épisodes, vu l’immensité du jeu original, et on est prêt à parier que ce premier opus se concentrera sur toute la première partie à Midgard. Mais l’autre gros morceau, c’est bien les premières images du projet Marvel’s Avengers. Teasé depuis l’E3 2017, le projet développé conjointement par Crystal Dynamics et Eidos Montréal s’annonce comme titanesque. On y parle d’aventure solo ou coopératif et probablement un aspect jeu-service pour maintenir le titre pendant quelques années.

Pour le reste, le très attendu Cyberpunk 2077 montrera les dents pendant l’E3, probablement chez Microsoft, avec du gameplay non jouable. On sait que Warner Bros prépare au moins deux projets DC Comics, et un tweet d’une assistante de production de Warner Montréal arborait fièrement un logo représentant un hibou, pouvant logiquement faire penser à l’arc de la Cour des Hiboux dans les comics récents de Batman. Chez Ubisoft, on sait que Beyond Good and Evil 2 ne sera pas de la partie, mais Ghost Recon Breakpoint aura son petit segment ainsi qu’un jeu sportif récemment leaké, Roller Champions. Rainbow Six Siege, The Divison 2 et For Honor, trois jeux services encore très suivis, seront présents pour du contenu, et nul doute que quelques surprises sont au programme comme un potentiel Watch Dogs 3 ou un nouveau Splinter Cell. Chez Bethesda, on ira prendre des nouvelles de Doom Eternal et Wolfenstein Youngblood, et on attendra de voir autre chose que des teasers de Starfield ou Elder’s Scrolls VI, ou peut-être les nouveaux projets d’Arkane (Dishonored) et de Tango Gameworks (Evil Within).

Les prémices d’une étape charnière

Si l’E3 2019 revêt une tournure particulière, c’est bien par l’absence de certains éditeurs et les promesses des autres. Sony préfère capitaliser sur ses grands blockbusters que sont les futurs Last of Us 2, Death Stranding (avec une dernière bande-annonce dévoilée il y a peu, sans conférence aucune) et Ghost of Tsushima, comme bien d’autres titres de son catalogue, et attire les joueurs cherchant les grandes épopées solo aux jolis graphismes. Nintendo se concentre sur ses licences fortes, sur la portabilité de sa console ainsi que sur toute une ribambelle de studios indépendants qui trouvent le refuge idéal dans cette console hybride. Microsoft, quant à lui, prend une autre direction, celle d’une console service et d’une technologie de pointe sur le streaming ainsi qu’un modèle économique proche de Netflix. Fini les jeux à 70 euros, le Xbox Game Pass proposera toutes les dernières nouveautés pour un abonnement mensuel accessible au grand public.

Chaque constructeur, par ses choix, prend des directions opposées. Là où Microsoft et Sony se tiraient la bourre, chacun capitalise sur ses forces et va s’adresser peu à peu à des publics différents – à moins que Sony rattrape le train du cloud gaming et du modèle par abonnement. Les studios indépendants n’ont jamais été aussi forts, jusqu’à avoir leur propre conférence comme celle, depuis maintenant trois ans, de Devolver Digital. Nintendo pourrait s’associer à Microsoft. Et même le géant Netflix aura droit à son panel dédié avec quelques annonces sous le coude. Cet E3 ne sera peut-être pas notable, mais il plantera déjà les graines d’un futur du jeu vidéo différent de la course classique à la machine la plus puissante. Plus que quelques jours pour découvrir tout ça.

 

Récapitulatif des conférences (heure française) :

  • Présentation de Star Wars Jedi: Fallen Order / Saison 2 d’Apex Legends / FIFA 2020 : samedi 8 juin à 18h30
  • Conférence Microsoft : dimanche 9 juin à 22h
  • Conférence Bethesda : lundi 10 juin à 02h30
  • Conférence Devolver : lundi 10 juin à 04h
  • PC Gaming Show : lundi 10 juin à 19h
  • Conférence Limited Run Games : lundi 10 juin à 21h
  • Conférence Ubisoft : lundi 10 juin à 22h
  • Conférence Square Enix : mardi 11 juin à 03h
  • Nintendo Direct : mardi 11 juin à 18h
  • Panel Call of Duty : mercredi 12 juin à 00h
Partager