Edito : veut-on vraiment de Heroes Reborn ?

Edito : veut-on vraiment de Heroes Reborn ?

heroes-cast-dvdbashQue je vous raconte un peu. Malgré son tragique dérapage artistique vers les tréfonds du rien (même pas du nul : du rien !) dès sa saison 2, Heroes gardera toujours une petite place à part dans les replis de mon sensible poum-poum. Certes, avant elle, il y a bien eu Smallville et une poignée d’autres séries éphémères chassant sur le terrain des super pouvoirs. Mais Heroes, du moins dans sa première saison, fut indéniablement la toute première à comprendre et proposer une lecture néo-Marvelienne aussi excitante, référentielle et implicante pour l’ex bouffeur de Strange que je fus. Logique : dans son staff de scénaristes, la série de Tim Kring comptait un paquet d’auteurs de comics transfuges de la Maison des idées.

Heroes, c’est aussi avant tout à mes yeux l’inoubliable souvenir de la projection du pilote lors du Comic Con 2006, dans une salle pleine à craquer (non, ce n’était pas encore le hall H) littéralement extatique au générique de fin. Il faut remettre tout ça dans le contexte. A l’époque, pas de Twitter, pas de web 2.0, pas d’hyper banalisation de l’info geek à la vitesse lumière sur un milliard de sites en temps réel, même pas de terme geek usité en France, d’ailleurs. Marvel n’avait pas encore entamé sa mue industrielle en studio de cinéma et l’offensive des super héros sur grand écran avait certes débuté, mais ne donnait pas encore le sentiment de squatter l’ère du temps culturel. Bref, Heroes, ça faisait vachement neuf en 2006, son générique compris. Je sais, je suis un vieux con. Et c’est pas fini !

Heroes, c’est aussi pour moi le souvenir d’interviews passionnantes avec un Tim Kring d’une rare disponibilité et simplicité, m’accordant un entretien totalement hors promo à l’issue de la saison 2 (un face à face d’une heure en live, à Cannes, impensable aujourd’hui). Puis m’autorisant à suivre les coulisses du panel de la saison 3, en 2008, toujours lors du Comic Con, pour Télé 2 Semaines. On avait tous mis tant d’espoirs dans cette série que la chute fut vraiment dure. Kring et sa bande avaient tellement donné l’impression de maîtriser leur sujet en saison 1 (hormis deux ou trois épisodes bancals et un season finale bâclé)… On avait tellement exulté devant les aventures de Claire Bennett, l’apparition du Hiro du futur, les meurtres sanglants de Sylar, les climax ahurissants d’épisodes comme The Company Man ou Five Years Gone… Voir Heroes se ratatiner aussi vite artistiquement, assister impuissants à sa mutation éclair du statut de série culte à celui de risée des fanboys, tout cela fut un vrai crève coeur.

Heroes_LaSerieTim Kring, pourtant un vrai chic type, avait irrémédiablement cassé son jouet et les audiences sur NBC l’avaient impitoyablement sanctionné pour cela. Dés lors, que faut-il penser du retour annoncé de Heroes ? Au nom de quoi les “powers to be” ont-ils bien pu juger qu’à peine quatre ans après la fin piteuse de cette série pionnière, rebooter le bébé pourrait avoir un intérêt commercial et artistique ? Alors que les filiales intégrées ABC/Disney/Marvel et CW/Warner/DC occupent le terrain avec leurs séries franchisées en cours de diffusion (Agents of S.H.I.E.L.D. sur ABC, Arrow sur CW) ou à venir (The Flash et Gotham sur CW), NBC s’imagine sans doute jouer sa propre carte super héroïque et prendre le train en marche. En ces temps d’âge d’or du buzz viral, on se doute que Kring et le network vont tabler à mort sur l’effet de curiosité, inévitablement efficace pour peu que le marketing ne salope pas son boulot.

Ca ne suffira évidemment pas et on se demande bien comment, même sur une saison limitée à 13 épisodes, ce qui n’a pas marché il y a cinq ans pourrait marcher aujourd’hui. Ok, notre bon vieux HRG sera de retour. Tant mieux : Jack Coleman était haut la main le meilleur du cast avec Hayden Panettiere qui hélas, elle, ne sera pas de la partie. Pour la suite, a-t-on vraiment envie de voir revenir Heroes ? Kring a-t-il vraiment les solutions pour retrouver le charme de sa saison initiale, avec laquelle Heroes Reborn aurait l’intention de renouer ?

Alors qu’elle avait un boulevard au milieu des années 2000 pour s’imposer comme la première grande série télé alliant “réalisme” et mythologie super héroïque, Heroes aura-t-elle vraiment encore quelque chose à dire en 2015 ? Moi-même, en ai je encore quelque chose à cirer, de Heroes ? Merde, mais pourquoi ai-je écrit cet édito ??? Sans doute parce que tout au fond de mon poum-poum, au nom de mes réjouissants souvenirs d’une époque révolue, un petit espoir demeure malgré tout…. Allez Tim, te plante pas, ce coup-ci !

Partager