Eminem dans la peau de Max Headroom pour « Rap God »

Eminem dans la peau de Max Headroom pour « Rap God »

Le dernier clip tiré du Marshall Mathers LP 2 d’Eminem illustre l’intense et l’impressionnant « Rap God ». Et pour ce faire, Eminem arbore à nouveau une teinture blond platine comme à la première heure. Sauf qu’il s’agit d’incarner un illustre personnage de série télévisée des années 1980… Max Headroom.

Pour vous éviter les recherches Google de masse, cette référence n’est pas piquée des vers (et, dans le cas d’Eminem, pas piquée des hannetons). Max Headroom, c’était d’abord un personnage de présentateur virtuel inventé par deux Britanniques, Annabel Jenckel et Rocky Morton. D’abord vidéojockey enthousiaste et sarcastique sur Channel 4 en 1985, il débarque sur ABC en 1987 pour une série inspirée partiellement d’un téléfilm produit en Grande-Bretagne. Ici, les circonstances de la naissance de Headroom sont expliquées : Edison Carter découvre des manoeuvres peu recommandables de la chaîne pour laquelle il travaille, Channel 23, a un accident et sa conscience se retrouve téléchargée… pour devenir un Max Headroom autonome et aussi sarcastique que l’original.

Arrêtée après 2 saisons par ABC, cette série fut brièvement visible sur Canal +. En tout cas, elle a fait son petit effet sur les téléspectateurs (idée renforcée par une série de piratages de stations locales à l’aide dudit Max). Les causes? Son univers dystopien plus vrai que nature (la série se passe « 20 Minutes Into The Future », c’est d’ailleurs son sous-titre), son message grinçant sur les médias de masse et la société de consommation qui rendirent les annonceurs de l’époque frileux. Et pour cause : dans la série, Channel 23 abreuvait ses téléspectateurs de publicités subliminales d’une seconde(« blipverts« ) rendant la consommation irrésistible…

Pour « Rap God », Eminem et son réalisateur Rich Lee réutilisent les codes du personnage, en montrant aussi Em en train d’absorber les références au rap game qui font ce qu’il est, à l’aide de caméras directement raccordées à son cerveau. Tout ça pour servir une mythologie de monstre sacré créé de manière composite par tous ses héros, mais la référence est bien maniée.

Le générique de Max Headroom, où vous pourrez apprécier la moustache Cleesienne de Jeffrey Tambor :


Bonus : Eminem n’est pas le premier à rappeler cette tête de new-wave de Max. Le groupe Art Of Noise avait récupéré Max Headroom pour son clip Parano. Détail qui tue : ils étaient signés chez Chrysalis Records, dont la branche télévisée était également productrice de Max Headroom la série.


Art Of Noise feat. Max Headroom – Parano par sminer65

Partager