Empire : Ne provoquez pas les Lyon (critique 2.01 et 2.02)

Empire : Ne provoquez pas les Lyon (critique 2.01 et 2.02)

Note de l'auteur

Empire, la série qui a fait le plus de bruit la saison passée, est de retour sur la FOX pour une deuxième saison plus longue et plus rugissante. Au terme des deux premiers épisodes de cette seconde saison, une chose est sûre : les Lyon ne se laissent pas faire quand l’avenir de leur empire est en jeu.

Maintenant que Lucious est en prison, Jamal est sur le trône d’Empire, et il entend bien défendre l’héritage de son père par tous les moyens. En colère contre ses frères et sa mère pour toutes sortes de raisons, Jamal est en passe de devenir une version édulcorée de Lucious, défendant avec une froideur qu’on ne lui connaissait pas jusque là les intérêts de son père. C’est une guerre entre les frères Lyon qui semble nous attendre cette saison. Si on a pu les voir en désaccord sur de nombreux sujets la saison précédente, cette année il semblerait qu’entre Hakeem et Jamal, en particulier, il va falloir plus que de simples excuses pour ressouder la fratrie.

Photo FOX

Photo FOX

De son côté, Andre est trop fidèle à son père et à Empire pour se ranger du côté de Cookie, qui veut monter son propre label avec Hakeem. Entre sa femme enceinte et les séquelles laissées par sa rechute bipolaire, Andre essaye tant bien que mal de trouver sa place dans le conflit des Lyon et surtout… de la garder.

Lucious et Cookie sont plus que jamais opposés l’un à l’autre, mais leurs alliés ne sont plus les mêmes. Les rôles sont inversés en ce début saison : Hakeem est désormais celui qui ne peut plus voir son père en peinture tandis que Jamal est très en colère contre sa mère. Du fait, Cookie et Hakeem sont plus soudés que jamais et Lucious tente de façonner Jamal à son image. Nul n’est besoin de souligner combien tout cela risque de mal tourner.

La vengeance et le pouvoir restent des thématiques centrales à Empire. Même en prison, Lucious parvient à garder le contrôle d’Empire et à protéger sa famille contre des menaces resurgis du passé (Chris Rock n’aura pas fait long feu face à Terrence Howard). Et quand on essaye de le faire chanter, de lui enlever ses médicaments ou de l’empêcher de faire de la musique, Lucious trouve toujours une solution. Personne ne peut lui marcher dessus, la force du Lyon est sans limite.

Photo FOX

Photo FOX

Lucious en veut à Cookie, Cookie en veut à Lucious, Jamal en veut à Cookie, Hakeem en veut à Lucious, Lucious et Hakeem sont fâchés, Lucious et Cookie s’aiment même s’ils ont envie de s’entre-tuer… Bref, c’est un joli bordel qui frappe la famille Lyon cette année et il nous tarde d’en voir plus ! Les deux premiers épisodes de cette saison sont très bons, à la hauteur de la saison 1, et prometteurs pour la suite. Côté musique, la série maintient le niveau et offre une nouvelle salve de chansons accrocheuses et efficaces.

Seul bémol à ce début de saison, le risque de se répéter : si la guerre faisant rage au sein de la famille Lyon est toujours divertissante, il ne faudrait pas pour autant que cela tourne complètement à la redite des disputes de la saison 1. Au bout du compte, il serait aussi intéressant de voir les Lyon unis face à un nouvel adversaire.

Partager