EN ATTENDANT… LA SAISON 5 DE FRINGE

EN ATTENDANT… LA SAISON 5 DE FRINGE

Soit JJ Abrams a le bras suffisamment long pour forcer la Fox à continuer à diffuser Fringe, soit, comme tout ceux qui travaillent sur la série le disent: Fringe est toujours là grâce aux fans. Leur investissement, leur fidélité… Fringe est une série de niche, et est, dans ses bons moments, une très bonne série de niche.

Ce ne fut pas le cas en cette saison 4. Ou alors très peu. [SPOILERS] Donc à la fin de la saison 3, les deux univers étaient sauvés de la destruction, tout le monde allait se tenir la main et oeuvrer ensemble à guérir l’univers « rouge » et… et Peter a disparu. Pouf, comme ça, et littéralement sans laisser de trace. Comme si son existence n’avait jamais eu lieu.

La saison 4 reprend sans Peter, qui n’a donc influencé aucune vie. Si Walter est un membre de la division Fringe, il semble encore plus marginal qu’avant. Olivia est raide comme la justice, et certains morts ne le sont plus. Nous voici dans l’univers jaune. Pas vraiment le bleu, pas le rouge. Et si, sur le papier, une telle remise à zéro pourrait être intéressante, dans la réalité on en est très loin.
Fringe s’est avéré, au fil des années, capable de créer un sentiment d’empathie totale avec les membres principaux de son casting, mettant en scène ce qui s’approche d’une famille. Une famille dysfonctionnelle mais attachante, qu’on apprécie, tout simplement.

Remettre à zéro leurs évolutions, retirer de l’équation celui qui les rend meilleurs s’avère un relatif ratage. La série met près de 13 épisodes à s’en remettre, et la résolution de cet élément narratif tend fortement vers le « tout ça pour ça ». Le reste lasse un peu. Le retour de David Robert Jones, grand méchant des débuts de la série, s’il donne lieu à de bonnes scènes, ramène surtout le show à ses heures les moins captivantes.

Le finale, lui aussi, passé la surprise en ouverture, tombait un peu à plat, avec une résolution qui manque d’ampleur, même si elle est scénaristiquement bien amenée. Une année pour rien, avant un dernier tour d’honneur ? En coulisses, la série a connu des remous, l’un des co-showrunners de la série, Jeff Pinkner ayant quitté, en bons termes (version officielle non contredite pour l’instant) le navire. J.H. Wyman est à présent seul maître à bord.

L’avantage de cette saison 5, c’est de repartir devant une page blanche. Peter est revenu, et aura eu le temps d’influencer suffisamment son entourage pour qu’on retrouve ces personnages qu’on a appris à aimer. De plus, la durée de la saison (13 épisodes) devrait motiver les auteurs à donner dans ce que la série fait de mieux: le feuilletonnant à twists multiples. (Encore que, on se disait ça sur Lost et… boum, le temple de la saison 6).

Le cast a vendu la saison 5 à la Comic Con de Los Angeles comme étant la plus dingue de toute la série. On est d’accord, ils ne vont pas dire devant public que la saison sera pourrie et que la série finira comme un doigt d’honneur adressé aux fans… mais on a envie d’y croire, sincèrement.
En saison 4, un épisode hors temporalité habituelle a été diffusé, prenant place en 2036. Dans ce futur, les observateurs se sont installés, et dirigent le monde.

Les éléments qu’on peut trouver ça et là sur le web tendent à prouver que plutôt que d’en faire un gros préquel (qui aurait été une décision assez troublante pour une dernière saison), la saison 5 se passerait dans ce futur décrit dans « Letter of Transit ». Une prise de risque majeur qui pourrait s’avérer payante, et offrir un final grandiose à une série qui le mérite.

La saison 5 de Fringe comptera 13 épisodes, et sera diffusée à partir du vendredi 28 septembre, sur La FOX.

PS : Oui, sur la photo promo qui sert d’illustration à cet article, il y a une grosse boule lisse au-dessus de la tête du cast. Une grosse boule comme dans Start Trek (de JJ Abrams). Comme dans Alias (de JJ Abrams). Evidemment, JJ Abrams ne gère pas l’écriture de Fringe, mais on l’imagine bien dire « hé les gars, faites ce que vous voulez, vous avez juste intérêt à ce qu’il y ait une grosse boule dans la dernière saison. ». Peut-être qu’on extrapole un peu et que c’est juste un hasard. Peut-être…

(teaser s5)

(teaser season premiere)

FRINGE, Saison 5 (FOX)
Créée par Roberto Orci and Alex Kurtzman
Showrunnée par J.H. Wyman
Avec Anna Torv (Olivia Dunham), Joshua Jackson (Peter Bishop), John Noble (Walter Bishop)

Partager