En direct du Festival de la télévision de Monte-Carlo

En direct du Festival de la télévision de Monte-Carlo

Pour vous y retrouver plus facilement, retrouvez ici, continuellement mis à jour, les liens vers les contenus liés à l’actualité du Festival de la télévision de Monte-Carlo. Retrouvez ici les news, les interviews, les critiques liées à l’actu du Festival.

Cliquez sur les titres pour aller sur les articles cités

 

Entretien avec Autumn Reeser (Last Resort, The O.C., The Thrilling Adventure Hour) : « J’adorerais jouer dans Game of Thrones ! »

Je fais du théâtre depuis que j’ai 6 ans, c’est mon univers. Même si c’est embarrassant à admettre, je me sens sur scène comme chez moi. Le week-end dernier, j’ai joué le rôle principal d’une comédie musicale, puis j’ai fait 2 Thrilling adventure. Trois spectacles en une journée, et j’ai adoré ça ! J’adore divertir les gens, les faire rire, pleurer…

L’idée est de faire quelque chose de différent, d’assembler les deux séries. On va essayer de ne pas être traditionnel. On a vraiment envie de créer des moments où les personnages débarquent d’un show à l’autre sans qu’on sache pourquoi. Et parfois laisser les choses sans résolution. On espère faire quelque chose de novateur.

 

Entretien avec René Balcer (Jo, Law and Order) : « J’ai livré un produit fini. Ce qui arrive après n’est pas de mon ressort. »

Un des avantages, et désavantages – mais là pour le coup c’est un avantage – d’une coproduction internationale, c’est qu’il y a beaucoup de partenaires. Vu que la série marche bien à l’international, si un partenaire se retire, il y a possibilité pour qu’un autre partenaire prenne la place. Mais il faudrait que vous demandiez à Atlantique Productions.

 

Conférence Revolution à Monte Carlo : « La série parle autant de famille que de pouvoir »

La série décrit un monde plus simple. Personnellement, c’est un sujet qui m’interpelle. Notre égo nous fait croire, aujourd’hui, qu’on est capable de faire plusieurs choses en même temps. A mon sens on loupe des choses en agissant ainsi. Si j’envoie des SMS pendant que je vous parle, je ne vais pas vous donner mon attention complète. Le monde de Revolution nous rapproche d’une attitude plus basique, un retour aux sources.

 

Entretien avec Aden Young (Rectify) : « Je ne sais pas si je serais capable de jouer Daniel très longtemps »

Le temps de préparation a été très court. Je n’ai pas pu m’immerger, rencontrer des personnes qui sont restés en prison aussi longtemps. Du coup, je me suis raccroché à ce que je connaissais. La notion de perte, de peur. Des sensations qu’on connaît tous et que j’ai essayé de sculpter pour coller à ce que vit le personnage.
Retrouvez également notre bilan de la saison 1 de Rectify.

 

Entretien avec Christophe Lambert, président du jury « Ciné, télé, le plus important, c’est ce qu’on veut donner au public »
Non, je dirais que la seule vraie différence entre la France et les Etats Unis à la télévision – mais ça a toujours été comme ça – c’est l’argent. Quand je vois le plateau de NCIS LA on est 250 personnes. Sur La Source on est 70. Mais ça ne change rien. Un showrunner de la série me disait « tu sais, on peut avoir 300 personnes sur un plateau, on en a quand même une grande partie qui sont pas là pour faire grand-chose ».
Partager